La télévision le tabernacle de Satan

HISTOIRE DE LA TELEVISION

En mars 1925, à la Royal Institution de Londres, l’Écossais John Logie Baird (1888-1946) fait la première démonstration publique d’un système de télévision permettant la transmission à distance d’images animées d’une définition de 30 lignes.

L’exploration de l’image à émettre ainsi que sa restitution à l’arrivée sont effectuées par un système mécanique (breveté par l’Allemand Paul Nipkow en 1883) utilisant de chaque côté un disque tournant percé d’une série de trous disposés le long d’une spirale.

La même année, en juin, l’Américain Charles Francis Jenkins fait également une démonstration d’un système de télévision.

Pour l’exploration et la restitution des images, il utilise un système à miroirs tournants qui lui assure une définition de 45 lignes par image.

La télévision mécanique suscitera l’intérêt des chercheurs et inventeurs durant une dizaine d’années dans de nombreux pays.

Des émissions expérimentales ont lieu en 1928 aux États-Unis.

En Grande-Bretagne, la B.B.C. réalise, à partir de 1929, des émissions régulières avec un système de Baird amélioré (image de 240 lignes).

Mais le nombre de récepteurs ne dépassera pas le millier.

La télévision mécanique révèle en effet bien rapidement ses limites : le nombre d’images à transmettre par seconde ainsi que leur définition pour un confort de vision acceptable nécessitent des dispositifs plus rapides.

Parallèlement, d’autres chercheurs (dont Vladimir Zworykin) explorent des solutions entièrement électroniques, mettant en œuvre des tubes cathodiques, qui triompheront à partir de la fin des années 1930.

Ainsi, la B.B.C. abandonnera, en 1936, le système de Baird au profit d’un système électronique à 405 lignes et 25 images par seconde de bien meilleure qualité.

COMMENT FONCTIONNE T-IL ?

Au début, la télévision fonctionne avec un tube cathodique munit d’un seul canon à électrons, ce qui ne permettait d’obtenir que du noir plus ou moins clair (le fameux noir et blanc).

Puis la couleur est apparut, grâce à trois canons à électrons qui représentaient les trois couleurs primaires: le rouge, le vert et le bleu.

A partir de ces trois couleurs, on peut obtenir n’importe quelle couleur.

La télévision fonctionne grâce aux faisceaux d’électrons qui, propulsé par un canon dans le vide du tube cathodique, balaient l’écran ligne par ligne à très grande vitesse.

Au contact des électrons, des points appelés pixels émettent de la lumière rouge, bleue, ou verte, on dit que ces points sont luminophores (trois luminophores forment un pixel).

La qualité et la définition de l’image dépendent du nombre de pixels par ligne et du nombre de ligne.

De plus elles dépendent aussi de la finesse des faisceaux d’électrons et de la précision avec laquelle ces derniers atteignent leurs cibles (les pixels).

Le déviateur électromagnétique (les bobines) sert à guider simultanément tous les faisceaux d’électrons à l’intérieur du tube avec une très grande précision.

Les faisceaux passent au travers d’un masque perforé qui dirige chaque faisceau vers le luminophore qui lui correspond.

Enfin, les électrons atteignent l’écran et forment une image sur celui-ci.

La fluorescence de l’écran dépend du nombre d’électrons qui viennent sur les luminophores.

EN RESUME

Le téléviseur, nous envois des pulsations électriques, si nous étions que de chair, nous ne pourrions recevoir les images et le son.

Notre télévision est notre émetteur, comme une radio, comme nous sommes électriques, nous recevons des séquences d’électrons du tuner, qui sont en faites, des messages, qui par des séquences de lumière, interagissent avec notre esprit, nous pouvons enregistrer des messages subliminaux, qui s’enregistre dans notre subconscient, sans même, que l’on lui autorise, de le faire, nous sommes en permanence des victimes.

Le son, c’est pareil, on incruste des messages subliminaux, qui font programmer, votre subconscient et vous faire réagir, comme ils le veulent, il n’y a rien, qu’à voir le nombre d’individus, qui pensent, que ceux que les médias montrent, de ce monde est la vérité, on se rend compte à quel point, la masse mondiale est sous hypnose, en continu.

EN CONCLUSION

Le poste de télévision a été mentionné, comme le tabernacle de Satan, il a influencé beaucoup, de personnes à vivre, dans le péché constant et par la suite à devenir, des esclaves de Satan, des millions d’âmes ont fini en ENFER à cause, de son INFLUENCE très puissante.

Cet ange utilise cette technologie, pour contrôler, l’esprit humain, c’est une arme redoutable, de destruction massive, des âmes.

COMMENT SE PASSE, UNE SEANCE D’HYPNOSE TELEVISUELLE ?

Comment la télévision prépare-t-elle le téléspectateur à ingérer ses contenus ?

Quelle fascination exerce-t-elle ?

Après plus de quarante ans de programmes de masse, elle aurait dû lasser déjà.

Or le constat est inverse : elle ne lasse pas.

Pire, elle intoxique.

Elle enchaîne les foyers, colonise les pensées quotidiennes, s’implante dans les espaces publics, après avoir déjà largement modifié l’espace social et familial.

La télévision affaiblit la capacité d’attention, engendre un état d’hypnose sous couvert de relaxation, elle se passe de l’activité intelligente, critique, l’altère même, mettant les neurones au repos.

Une détente favorable à une imprégnation efficace par les contenus publicitaires et autres messages de propagande.

UN ETAT DE SOMMEIL EVEILLE

En 2001, le journaliste Luc Mariot révélait au public le produit d’une enquête sur le tube cathodique, autrement dit la télévision, dans le film «Le tube», de Peter Entell.

Parmi les expériences menées, le journaliste assiste à The Fordham Experiment, réalisée par le fils de McLuhan et qui consiste à montrer qu’un film regardé à la télévision ou au cinéma n’est pas perçu de la même manière (il forme deux groupes).

Lumière réfléchie (cinéma) et lumière directe (écran, télévision) n’ont pas les mêmes effets sur le corps et l’esprit.

Dans le groupe télévision, le téléspectateur est ni plus ni moins l’écran sur lequel est projetée la lumière et vit le contenu des programmes avec une imprégnation émotionnelle plus forte, avec une perte du sentiment d’extériorité des scènes regardées.

Cette lumière directe donne aux images télévisées le pouvoir d’envahir l’esprit comme dans un rêve, en neutralisant l’activité critique.

D’une autre manière, le neurologue américain Thomas Mulholland, montre, lui, sur la base d’électroencéphalogrammes (EEG), que la télévision plonge dans un état de somnolence, de léthargie du cerveau.

Du fait de la suspension d’activité du cerveau, celui-ci est mis, face aux images projetées, dans un état d’hypnose.

Contrairement à son hypothèse de départ, qui était de considérer que le cerveau était en état d’activité face à la télévision (ce qui aurait dessiné des ondes bêta sur l’EEG), l’EEG dessine des ondes alpha.

Ces ondes sont celles que l’on observe lorsque l’être humain ne fait rien.

Moins le cerveau travaille, plus il produit des ondes alpha.

En revanche, lorsque l’on fixe son attention, il n’y a plus d’ondes alpha.

Un pas de plus est franchi, la télévision provoque un état de somnolence proche de celui de l’hypnose.

Pour sa part, l’ancien publicitaire Herbert Krugman, va encore plus loin en comparant la télévision à certaines techniques de lavage de cerveau employées par les militaires.

Il rapporte des expériences en usage pendant la guerre de Corée (ex. plonger le corps dans l’eau à température du corps pendant des heures et empêcher la personne de toucher quoi que ce soit).

Selon lui, de telles techniques s’appuient sur une phase de désensorialisation très semblable à l’état de désensorialisation causé par la télévision.

L’image télévisuelle est en effet pauvre en données sensorielles, conduisant à faire perdre au téléspectateur le sentiment de son corps.

Dans le cas du lavage de cerveau, la perte des repères sensoriels par lesquels la personne se reconnaît elle-même est la phase préparatoire du changement imposé à son monde mental.

Dans le cas de la télévision, les images plongent le téléspectateur dans un sommeil éveillé, où l’identité se dissout (notamment la réalité d’un imaginaire personnel et singulier) et auquel elles fournissent les rêves.

Directeur de recherche pour des publicitaires, Herbert Krugman avait été embauché dans les années 1960 par General Electric (producteur de tubes cathodiques) pour démentir des thèses qui auraient pu porter de l’ombre à la télévision, mais il n’a fait que confirmer à sa manière ce qu’écrivait McLuhan…

En 1964, le philosophe Marshall McLuhan avait publié «Pour comprendre les médias», expliquant que la télévision était un vecteur privilégié des messages publicitaires parce qu’elle était capable de faire tomber le sentiment d’extériorité des scènes regardées, comme si elle était une extension du cerveau.

Le message passe, en colonisant la pensée du téléspectateur parce qu’il est de même nature que son imaginaire.

La différence étant, bien sûr, que ce n’est plus son inconscient qui produit les images, mais qu’elles proviennent d’un univers qu’il ne contrôle pas.

Cet univers est en outre capable de se supplanter à sa propre activité mentale et dans le même temps d’uniformiser sa pensée avec celle des autres téléspectateurs.

Ainsi détendre, faire rire ou faire pleurer, au fil des émissions, prépare le cerveau à somnoler dans l’attente aussitôt assouvie d’épisodes qui se succèdent, tout en éteignant l’activité critique (ce qui est le cas d’une majorité d’émissions).

Ce qui évoque la bévue de Le Lay au sujet de la mission de TF1 de préparer au mieux le cerveau pour les publicitaires et de leur vendre «du temps de cerveau disponible».

C’est dans les années 1960 que ce potentiel du média télévisuel est découvert et employé par les publicitaires.

Depuis, la télévision fabrique largement de la passivité par des émissions qui se passent de réflexion afin que les spots atteignent leurs objectifs avec un maximum d’efficacité.

Le téléspectateur, passif devant son écran, ne va opposer aucune résistance au conditionnement publicitaire..

DISTRAIRE, HYPNOTISER ET GOUVERNER

La télévision est dangereuse bien au-delà du conditionnement publicitaire.

Divertie ou trompée – que d’erreurs, d’errements, de non-vérités, de fuites au journal télévisé et ailleurs –, la masse sociale entre dans le monde de la fiction, une fiction dont la ressemblance avec la réalité sera d’ailleurs un atout de crédibilité.

La télévision est avant tout un remède au mal-être, peu cher et mal connu, qui ressemble aux drogues…

La conversation autour des séries télévisées ou des fictions est associée à un sentiment d’évasion mais aussi de dégoût de soi.

Cet arrière-monde télévisuel est proche d’une toxicomanie.

Et celle-ci se trahit comme pour toute addiction par le dégoût qui s’associe au geste de s’installer devant son téléviseur et de disposer son esprit à ingurgiter des émissions sans distinction.

Créant une illusion de satisfaction et un monde parallèle, elle agit aussi au détriment de l’implication de chacun dans la réalité sociale.

Au détriment, pour un certain nombre d’entre nous, des liens de famille qui ne résistent pas à la fascination et au dérivatif fournie par la télévision, qui crée comme un manque addictif.

La télévision nourrit une forme de passivité généralisée, poussant chacun à se retirer chez soi et dans l’arrière-monde télévisuel, à désinvestir les lieux de débat et de combat, muet et épuisé par le langage des images.

De ce fait, on n’est pas loin des présupposés d’Orwell, selon lesquels les Etats modernes disposent de pouvoirs bien plus puissants que ceux de l’Inquisition…

Disons d’un autre type d’arme, celle d’influencer le rythme et les contenus de pensée des téléspectateurs.

Un pouvoir qui veut se faire entendre et imposer un discours se doit d’investir la télévision.

Enfoncé dans son fauteuil, ayant l’illusion d’être entouré par une réalité, qui est la sienne, le téléspectateur regarde la télévision, les images passent et se succèdent.

Sans interruption. Sans pensée entre les spots, les émissions, les images ou des actualités.

Elle fragilise la capacité d’action des individus en désolidarisant les vécus.

Grâce à leur effet d’hypnose, leur effet de distraction, les écrans permettent d’entraîner le citoyen lambda dans la distraction la plus illusoire, de le détacher des enjeux réels afin de les gouverner plus aisément.

Voire de lancer une propagande médiatique anti-informative.

Il y a fort à penser que l’utilisation du pouvoir hypnotique de la télévision, pendant le temps du journal télévisé, est idéale pour faire ingurgiter des contre-vérités en pleine crise.

Paroles, lumière, images qui auront vertu de calmant.

Les téléspectateurs fascinés, réconfortés, auront presque réellement envie d’obéir, de consentir à ce bien qu’on leur veut, à cet égard qu’on leur témoigne, et face à tant d’aplomb.

Le cachet du journal télévisé avalé, c’est l’heure de la fiction.

Mais avant cela, une multitude de publicités, avec des messages subliminaux, pour vous programmer à recevoir le logiciel, de formatage du film, que vous allez visionner.

Un film, une émission ou autres est toujours, un logiciel de formatage, qui s’articulent, en général, pour vous rendre soumis à leur dictature.

LA TNT GRATUITE DE PROPAGANDE, EST EN FAITES, LE MOYEN, POUR CES SATANISTES, DE VOUS DETRUIRE.

DEFINITION : PROPAGANDE

La propagande est un concept désignant un ensemble de techniques de persuasion mises en œuvre pour propager, par tous les moyens disponibles, une idée, une opinion, une idéologie ou une doctrine et pour stimuler l’adoption de comportements au sein d’un public cible.

Ces techniques sont exercées sur une population afin de l’influencer, voire de l’endoctriner.

LA TNT DES CHAINES D’HYPNOSES

La télévision numérique terrestre française est lancée le 31 mars 2005 en France métropolitaine et le 30 novembre 2010 en France d’outre-mer.

Elle est diffusée sous les normes de diffusion DVB-T et de compression MPEG-4 AVC (H.264), comme dans le reste de l’Europe.

En métropole, elle compte 31 chaînes nationales — dont 5 payantes — et 43 chaînes locales et régionales, mais en outre-mer seulement 6 chaînes nationales et une vingtaine de chaînes locales (1 à 4 par DROM ou COM).

La majorité des chaînes métropolitaines sont diffusées en haute définition et les chaînes locales sont diffusées dans leurs régions respectives.

La TNT terrestre peut être reçue par plus de 95 % de la population française grâce à près de 2 200 émetteurs répartis sur tout le territoire.

À l’étude depuis les années 1990, la TNT est lancée le 31 mars 2005 en France métropolitaine sous les normes DVB-T MPEG-2.

Elle permet alors de diffuser cinq fois plus de chaînes que la télévision analogique.

Les chaînes locales font leur apparition à partir du 13 septembre 2007, puis la TNT HD est lancée le 30 octobre 2008 sous les normes DVB-T MPEG-4 AVC (H.264).

Toute la TNT passe à cette norme le 5 avril 2016 pour généraliser la haute définition et libérer des fréquences aux opérateurs de télécommunications.

En France d’outre-mer, la TNT est lancée le 30 novembre 2010 directement sous les normes DVB-T MPEG-4 AVC (H.264).

C’EST QUOI UNE SMART TV ?

Sous l’appellation Smart TV, on regroupe tous les écrans plats capables de se connecter au réseau, pour pouvoir utiliser des services internet.

C’EST QUOI YOUTUBE ?

YouTube est un site web d’hébergement de vidéos et un média social sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, regarder, commenter, évaluer et partager des vidéos en streaming.

Il a été créé en février 2005 par Steve Chen, Chad Hurley et Jawed Karim, trois anciens employés de PayPal, et racheté par Google en octobre 2006 pour 1,65 milliard de dollars.

Le service est situé à San Bruno, en Californie.

En 2009, environ 350 millions de personnes visitent chaque mois le site.

Le 28 octobre 2010, l’ensemble des chaînes de YouTube atteint le milliard d’abonnés.

En 2020, chaque mois, YouTube compte plus de 2 milliards d’utilisateurs connectés.

HISTORIQUE DE YOUTUBE

Le 9 octobre 2006, Google a racheté YouTube 1,65 milliard de dollars.

Le 30 mai 2007, Apple, en la personne de Steve Jobs, a annoncé que l’Apple TV s’ouvrirait à YouTube.

À cette occasion, toutes les vidéos de YouTube ont été converties en H.264, un standard vidéo HD utilisé par Apple.

C’est le plus grand virage technologique de YouTube depuis sa création.

Il utilisait, en effet, jusqu’ici le format Flash Vidéo.

Le 19 juin 2007, Eric Schmidt, le PDG de Google, se rend à Paris pour lancer la version française de YouTube.

En mars 2017, YouTube annonce le lancement de YouTube TV aux États-Unis, un service d’abonnement à des chaînes de télévision pour 35 $ par mois. Plus de 40 chaînes sont disponibles, dont ABC, CBS, Fox, NBC et ESPN79,80.

LES BANQUES LES CREATRICES, DES PRODUITS INTERNET.

Ces imposteurs ont bâti, une toile internet, pour vous piéger, grâce à cet environnement, ils ont pu vous vendre des appareils, de propagande multimédias : télévision, ordinateur, smartphone et autres.

LA SMART TV, est devenu un outil, pour se connecter à internet, la télévision permet de visionner, DES VIDEOS YOUTUBE et autres, vous faites rentrer chez vous, DES GOUROUS SATANISTES, Vous êtes en séance d’hypnose, en continu, au travers de LEUR POISON DIFFUSES, SUR CES PLATEFORMES SATANIQUES.

Les enfants de Satan vous manipulent et sa marche, que ce soit, sur la TNT OU SUR INTERNET, quand on voit le nombre de crétins, qui réalisent, ces gestes barrières et autres ANERIES SATANIQUES.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est gestes-anticoronavirus-780.png.

LE SIDA a été la même stratégie, il pouvait s’attraper, alors que ce n’est que les traitements chimiques AZT et autres, qui tuent les personnes.

Ces satanistes ont sacrifié, une masse d’humain, avec ce mot SIDA, par l’intermédiaire, de leur faux test, comme, LA MASSE MONDIALE a été programmer, ils continuent, avec ce virus imaginaire, CE CORONAVIRUS, de nouveau elle, tombe dans le piège, alors que ce ne sont, que des génocides planifiés, pour détruire en masse des populations, pour voler leurs âmes.

ENREGISTRE MAINTENANT LA VERITE : PERSONNE AU MONDE N’EST ARRIVE A ISOLE UN VIRUS, LES MEDIAS, sont LES VIRUS, ce ne sont que des organes génocidaires, c’est eux, que vous devez fuir, ce ne sont que des programmes d’hypnose, qui attaquent votre cerveau, en provoquant des traumatismes, pour que vous soyez des parfaits logiciels de programmations, pour être des bons moutons sataniques, pour l’enfer.

Les banques ont réussi à vous imposer à domicile, des appareils multimédias, qui ne sont que du poison.

Par des chaines de propagande animées, par des manipulateurs, animateurs et hypnotiseurs de masse, vous subissez, en continu, des programmes de formatage grâce à BFM TV, C NEWS, LCI ET AUTRES.

Par votre soumission, ils peuvent vous imposer, leur dictature, même vos films sont un moyen, pour eux, de vous dicter leur loi, le subconscient va d’être leur outil, pour vous programmer.

JE T’INVITE A DECOUVRIR MA RUBRIQUE, LA PROGRAMMATION DU SUBCONSCIENT, PAR LES FILMS.

Cette fausse pandémie coronavirus est le résultat, de tous ces logiciels de programmations, dont vous avez été victime, depuis votre enfance.

DANS LES MESSAGES DU PERE, JE DEVELOPPE, CES TECHNIQUES DE FORMATAGES.

Les banques ont construit, un environnement, pour que tu sois prisonnier de CETTE MATRICE 666, ainsi, par des distractions en continu, ton cerveau, devient un robot, tu vis, par procuration, tu n’es qu’un esclave, de Satan.