Nouvel ordre mondial

PROJET EN COURS DE REALISATION
Le plan secret du NOM .L’aurore rouge

Titre du document des 6.6.6.: L’AURORE ROUGE.

But du Projet Mondialiste: ETABLISSEMENT DE L’OCCULTE MONDIAL

Moyens de Financement du Projet: Contrôle du F.M.I., du G.A.T.T., de la Commission de Bruxelles, de l’OTAN, de l’O.N.U. et d’autres
Organismes Internationaux.

Les dernières dix-huit années furent très profitables pour l’avancement de nos projets mondiaux.

Je peux vous dire, Frères, que nous touchons maintenant presque au but.

La chute des Etats-Nations n’est plus qu’une question de temps, assez court, dois-je vous avouer en toute confiance.

Grâce à nos Agents d’infiltration et à nos moyens financiers colossaux, des progrès sans précédents ont maintenant été accomplis dans tous les domaines de la Science et de la Technologie dont nous contrôlons financièrement les plus grandes corporations.

Depuis les réunions secrètes avec M. de Rotchild dans les années 56, et qui avaient pour but de mettre au point le développement, et l’implantation mondiale des « Ordinateurs »,il nous est maintenant possible d’entrevoir la mise en place d’un genre « d’Autoroute Internationale » où toutes ces machines seraient reliées entre elles.

Car, comme vous le savez déjà, le contrôle direct et individuel des populations de la planète, serait à tout le moins totalement impossible sans l’usage des Ordinateurs, et leur rattachement électronique les uns par rapport aux autres en un vaste « Réseau Mondial ».

Ces machines d’ailleurs ont l’avantage de pouvoir remplacer des millions d’individus.

De plus, elles ne possèdent ni conscience, ni morale aucune; ce qui est indispensable pour la réussite d’un projet comme le notre.

Surtout, ces machines accomplissent, sans discuter, tout ce qui leur est dicté.

Elles sont des esclaves parfaits dont ont tant rêvé nos prédécesseurs, mais sans qu’ils aient été à même de se douter qu’un jour, il nous serait possible d’accomplir un tel prodige.

Ces machines sans patrie, sans couleur, sans religion, sans appartenance politique, sont l’ultime accomplissement et outil de notre Nouvel Ordre Mondial.

Elles en sont la « Pierre angulaire » !

L’organisation de ces machines en un vaste « Réseau mondial » dont nous contrôlerons les leviers supérieurs, nous servira à immobiliser les populations.

Comment ?

Comme vous le savez, la structure de base de notre Nouvel Ordre Mondial est composée, dans son essence, d’une multitude de « Réseaux » divers couvrant chacun toutes les sphères de l’activité humaine sur toute l’étendue de la planète.

Jusqu’à ce jour, tous ces « Réseaux » étaient reliés entre eux par une base idéologique commune: celle de l’Homme comme étant le « Centre » et « l’Ultime Accomplissement » de l’Univers.

Ainsi, grâce à tous ces « Réseaux » unis par le lien de la « Nouvelle Religion de l’Homme pour l’Homme », nous avons pu facilement infiltrer tous les secteurs humains dans tous les pays Occidentaux, et en modifier la base « Judéo-Chrétienne ».

Le résultat est qu’aujourd’hui, cet Homme, qu’il fasse partie du Politique, de l’Economique, du Social, de l’Education, du Scientifique ou du Religieux, a déjà, depuis notre dernière Réunion de fin Juin 67, abandonné son héritage passé pour le remplacer par notre idéal d’une Religion Mondiale basée uniquement sur l’Homme.

Coupé ainsi qu’il est dorénavant de ses racines historiques, cet Homme n’attend plus, en définitive, que lui soit proposé une nouvelle idéologie.

Celle-ci, bien entendue, est la nôtre; celle du « Village Communautaire Global » dont il sera le « Centre ».

Et c’est précisément ce que nous lui apporterons en l’encourageant à faire partie, « Corps et Ame », de ce « Réseau Electronique Mondial » où les frontières des Etats-Nations auront été à tout jamais abolies, anéanties jusqu’à leurs racines les plus profondes.

Pendant que cet homme égaré sera absorbé par son enthousiasme aveugle à faire partie de sa nouvelle « Communauté Mondiale » en faisant partie de ce vaste « Réseau d’Ordinateurs », pour notre compte, nous verrons, à partir des leviers supérieurs qui lui seront cachés, à le ficher, à l’identifier, à le comptabiliser, et à le rentabiliser selon nos propres objectifs.

Car à l’intérieur de cette « Nouvelle Société Globale », aucun individu ayant un potentiel de « Rentabilité » pour nous, ne pourra nous échapper.

L’apport constant de la « Technologie Electronique » devra nous assurer de tous les moyens pour ficher, identifier, et contrôler tous les individus des populations de l’Occident.

Quant à ceux qui ne représenteront aucune « Rentabilité Exploitable » par nous, nous verrons à ce qu’ils s’éliminent d’eux-mêmes à travers toutes les guerres intestines locales que nous aurons pris soin de faire éclater ici et là en nous ayant servi, et de la « Chute de l’Economie » des Etats-Nations, et des « Oppositions et des Revendications » des divers groupes composant ces mêmes Etats.

Voici donc la manière détaillée par laquelle nous procéderons d’ici 1998 pour paver la route à la naissance de notre « Gouvernement Mondial ».

  1. – Décupler la « Société des Loisirs » qui nous a été si profitable à date.

En nous servant de l’invention du « Vidéo » que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse.

Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts.

Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n’a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit.

Il est un « Individualiste » par nature, et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités.

D’ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en se servant du désabusement de cette dernière !

  1. – Encourager la « Contestation Etudiante » pour toutes les causes rattachées à « l’Ecologie ».

La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les Etats-Nations à échanger leur

« Dette Intérieure » contre la perte de 33 % de tous leurs territoires demeurés à l’état sauvage.

  1. – Comblons le vide intérieur de cette jeunesse en l’initiant, dès son tout jeune âge, à l’univers des Ordinateurs. Utilisons, pour cela, son système d’éducation.

Un esclave au service d’un autre esclave que nous contrôlons.

  1. – Sur un autre plan, établissons le « Libre-Echange International » comme étant une priorité absolue pour la survie économique des Etats-Nations.

Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des « Nationalistes » de toutes les Nations; à les isoler en factions diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces Nations.

  1. – Pour nous assurer à tout prix de la réussite d’une telle entreprise, faisons en sorte que nos Agents déjà infiltrés dans les Ministères des Affaires Intergouvernementales et de l’Immigration des Etats-Nations fassent modifier en profondeur les Lois de ces Ministères.

Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l’intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d’ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux).

Par des campagnes de Presse bien orchestrées dans l’opinion publique des Etats-Nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet, de déstabiliser leur économie intérieure, et de faire augmenter les tensions raciales à l’intérieur de leur territoire.

Nous verrons à faire en sorte que des groupes d’extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d’immigrants; ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des Nations visées.

  1. – Ce « Libre-Echange » qui, en réalité, n’en est pas un car il est déjà contrôlé par nous tout au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en « Trois Commissions Latérales »: [celle de l’Asie, celle de l’Amérique, celle de l’Europe].

Il nous apportera la discorde à l’intérieur des Etats-Nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos Multinationales.

  1. – Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l’idée de « l’Economie de Marché », tels les pays de l’Est de l’Europe, en Russie et en Chine par exemple.

Nous nous fichons bien, pour l’instant, si leur population représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs.

Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir accès, en premier lieu, à une « Main -d’œuvre-Esclave » (à bon marché et non syndiquée) que nous offrent ces pays et ceux du Tiers-monde.

D’ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ?

Ne font-ils pas appel à l’aide étrangère, et aux prêts de notre « Fond Monétaire International » et de notre « Banque Mondiale » ?

Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous.

Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l’illusion d’une « Libération Economique », d’une « Liberté Politique » alors qu’en réalité, nous les dominerons par l’appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s’acquitter.

Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du [Bien-Etre Economique] car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix.

Par contre, sans qu’elles s’en aperçoivent au début, de plus en plus d’industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux.

Ces fermetures augmenteront le chômage, et apporteront des pertes importantes de revenus pour les Etats-Nations.

  1. – Ainsi nous mettrons sur pied une « Economie Globale » à l’échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des Etats-Nations.

Cette nouvelle économie sera au-dessus de tout; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle.

Elle dictera ses propres « Politiques Mondiales » et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l’échelle mondiale.

  1. – Par cette « Economie Indépendante » n’ayant de Lois que nos Lois, nous établirons une « Culture de Masse Mondiale ».

Par le contrôle international de la Télévision, des Médias, nous instituerons une « Nouvelle Culture », mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu’aucune « Création » future ne nous échappe.

Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront survivre. ( Beyonce_Jay_z_Rihanna_Illuminati_hpnotik_qrew_net_xlarge )

Fini donc ce temps où des « Créations Culturelles Indépendantes » mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.

  1. – Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des Etats-Nations (telles celles des Etats-Unis) dans des buts humanitaires.

En réalité, ces « Forces » nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté.

Ainsi les pays du Tiers-Monde et d’autres semblables à eux ne pourront pas être en mesure d’échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre-esclave.

  1. – Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier (libérer l’homme de la dureté du travail).

Nous l’orienterons en fonction de la retourner contre l’homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n’aura pas le choix de devenir notre esclave, et même un futur criminel.

  1. – Tous ces transferts à l’étranger de nos Multinationales, et la réorganisation mondiale de l’économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux.

Cette situation sera d’autant plus réalisable parce qu’au départ, nous aurons privilégié l’importation massive des produits de base à l’intérieur des Etats-Nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces Etats par l’emploi exagéré de leur population à la production de services qu’ils ne pourront plus payer.

Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d’assistés sociaux de tous genres, d’illettrés, de sans abris.

  1. – Par les pertes de millions d’emplois dans le secteur primaire; à même les évasions déguisées de capitaux étrangers hors des Etats-Nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l’harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.
  2. – Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des Etats-Nations nous fourniront le prétexte d’utiliser notre F.M.I. pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des « Budgets d’Austérité » sous le couvercle de la réduction illusoire de leur « Dette Nationale »; de la conservation hypothétique de leur « Cote de Crédit Internationale »; de la préservation impossible de la « Paix Sociale ».
  3. – Par ces « Mesures Budgétaires d’Urgence », nous briserons ainsi le financement des Etats-Nations pour tous leurs « Méga-Projets » qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l’économie.
  4. – D’ailleurs toutes ces mesures d’austérité nous permettront de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l’Energie, de l’Agriculture, du Transport et des Technologies nouvelles.
  5. – Ces mêmes mesures nous offriront l’occasion rêvée d’instaurer notre « Idéologie de la Compétition Economique ».

Celle-ci se traduira, à l’intérieur des Etats-Nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec [Remises de Médailles pour Services rendus]; ce qui nous ouvrira les portes à l’instauration partout de notre « Technologie de Contrôle ».

Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des « Ordinateurs » à notre service.

  1. – Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur la main d’œuvre « Policière et Militaire » des Etats-Nations.

Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une « Conscience Judéo-Chrétienne ».

Cette « Restructuration des Corps Policiers et Militaires » nous permettra de limoger sans contestation, le personnel âgé, de même que tous les éléments ne véhiculant par nos principes mondialistes.

Ceux-ci seront remplacés par de jeunes recrues dépourvues de « Conscience et de Morale », et déjà toutes entraînées, et favorables à l’usage inconsidéré de notre « Technologie de Réseaux Electroniques ».

  1. – Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de « Coupures Budgétaires », nous veillerons au transfert des bases militaires des Etats-Nations vers l’Organisation des Nations-Unies.
  2. – Dans cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du « Mandat International des Nations-Unies ».

De « Force de Paix » sans pouvoir décisionnel, nous l’amènerons à devenir une « Force d’Intervention » où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des Etats-Nations.

Ceci nous permettra d’effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces Etats de manière à ce qu’aucun d’entre eux, dans l’avenir, ne soient suffisamment puissants (indépendants) pour remettre en question notre « Pouvoir Mondial ».

  1. – Pour accélérer ce processus de transfert, nous impliquerons la force actuelle des Nations-Unies dans des conflits impossibles à régler.

De cette manière, et avec l’aide des Médias que nous contrôlons, nous montrerons aux populations l’impuissance et l’inutilité de cette « Force » dans sa forme actuelle.

La frustration aidant, et poussée à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des Etats-Nations à supplier les instances internationales de former une telle « Force Multi- Nationale » au plus tôt afin de protéger à tout prix la « Paix ».

  1. – L’apparition prochaine de cette volonté mondiale d’une « Force Militaire Multi- Nationale » ira de pair avec l’instauration, à l’intérieur des Etats-Nations, d’une « Force d’Intervention Multi-Juridictionnelle ».

Cette combinaison des « Effectifs Policiers et Militaires », créée à même le prétexte de l’augmentation de l’instabilité politique et sociale grandissante à l’intérieur de ces Etats croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales.

Ici, l’utilisation à outrance de l’identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.

  1. – Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des Etats-Nations permettra de faire converger le tout vers l’obligation de la mise en place d’un « Centre Mondial Judiciaire ».

Ce « Centre » permettra aux différents « Corps Policiers des Etats-Nations » d’avoir rapidement accès à des « Banques de Données » sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète.

L’image d’une meilleure efficacité judiciaire, et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le « Militaire », nous aideront à mettre en valeur la nécessité d’un « Tribunal International » doublé d’un « Système Judiciaire Mondial »; l’un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l’autre pour les Nations.

  1. – Au cours de la croissance acceptée par tous de ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l’intérieur des territoires des Etats-Nations.

Pour ce faire, nous accélérerons le « PLAN ALPHA » mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs.

Ce « Plan » à l’origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd’hui:

Par l’intervention de « Tireurs fous », créer un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu.

Orienter les actes de violence de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliées à des allégeances religieuses de tendance « Traditionnelle », ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu.

Aujourd’hui, afin d’accélérer ce « Contrôle des Armes à Feu », nous pourrons utiliser la « Chute des Conditions Economiques » des Etats-Nations qui entraînera avec elle, une déstabilisation complète du Social; donc augmentation de la violence.

Je n’ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, Frères, les fondements de ce « Contrôle » des armes à feu.

Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des Etats visés.

Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l’Allemagne de 1930 avec les nouvelles « Lois » mises en application à l’époque; Lois d’ailleurs sur lesquelles sont fondées les Lois actuelles des Etats-Nations pour ce même contrôle.

  1. – Les dernières « Etapes » se rapportent à la « PHASE OMEGA » expérimentée à partir des expérimentations effectuées au début des années 70.

Elles renferment la mise en application, à l’échelle mondiale, des « Armes Electro-Magnétiques ».

Les « Changements de Climat » entraînant la destruction des récoltes; la faillite dans ces conditions, des terres agricoles; la dénaturation, par moyens artificiels, des produits alimentaires de consommation courante; l’empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée, et l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture; tout cela, Frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des Etats-Nations.

L’avenir du « Contrôle des Populations » de ces Etats passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l’échelle mondiale, et par la prise de contrôle des principales « Routes Alimentaires » de la planète.

Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser l’Electro-Magnétique, entre autre, pour déstabiliser les climats des Etats les plus productifs sur le plan agricole.

Quant à l’empoisonnement de la nature, elle sera d’autant plus accélérée que l’augmentation des populations l’y poussera sans restriction.

  1. – L’utilisation de l’Electro-Magnétique pour provoquer des « Tremblements de Terre » dans les régions industrielles les plus importantes des Etats-Nations contribuera à accélérer la « Chute Economique » des Etats les plus menaçants pour nous; de même qu’à amplifier l’obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.
  2. – Qui pourra nous soupçonner ?

Qui pourra se douter des moyens utilisés ?

Ceux qui oseront se dresser contre nous en diffusant de l’information quant à l’existence et au contenu de notre « Conspiration », deviendront suspects aux yeux des autorités de leur Nation et de leur population.

Grâce à la désinformation, au mensonge, à l’hypocrisie et à l’individualisme que nous avons créé au sein des peuples des Etats-Nations, l’Homme est devenu un Ennemi pour l’Homme.

Ainsi ces « Individus Indépendants » qui sont des plus dangereux pour nous justement à cause de leur « Liberté », seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs.

L’esclavage des enfants, le pillage des richesses du Tiers-Monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l’abrutissement de la jeunesse des Nations, l’idéologie du « Respect de la Liberté Individuelle » diffusée au sein des Eglises Judéo-Chrétiennes et à l’intérieur des Etats-Nations, l’obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation: « les Restrictions Budgétaires »; tout cela nous permet enfin de voir l’accomplissement ancestral de notre « Rêve »: celui de l’instauration de notre

« NOUVEL ORDRE MONDIAL ».]

NEOM = NOUVEL ORDRE ONDIAL = SATAN

Un projet morbide, orchestrer par une minorité pour un contrôle absolu :

Un seul dirigeant

Un seul peuple

Une seule langue

Une économie mondiale

Une armée mondiale

Une religion mondiale

Un pouvoir politique

Un pouvoir scientifique

Un pouvoir culturel

Un pouvoir religieux

Que cache le projet Neom ?

NEOM vise à construire à partir de rien un espace économique ultra-connecté d’une superficie de 26.500 km², touchant la Jordanie et l’Egypte.

Cette véritable ville sera alimentée par les énergies solaire et éolienne, et accueillera bientôt «plus de robots que d’habitants», a fait savoir Mohammed ben Salman, lors d’une conférence à l’occasion de son « Futur Investment Initiative » qui s’est déroulé à Riyad fin octobre dernier.

Voulait-il nous préparer à l’idée que cette ville pourrait être dirigée par une forme d’intelligence artificielle ?

C’est d’ailleurs lors de ce sommet de la haute technologie qu’a été présenté le premier robot ayant une nationalité, saoudienne en l’occurrence, prénommé « Sophia qui a comme ambition détruire la race humaine ».

Encore un hasard ?

L’héritier ajoutant avec fierté que la « plus grande ville culturelle, sportive et de divertissement du royaume » ouvrira grandes ses portes pour proposer « des activités de qualité soigneusement choisies ».

Ce véritable « paradis » de technologie et de divertissements sera au passage affranchi des lois saoudiennes.

En effet, NEOM sera une zone privée dotée de ses propres règles où il semble évident que les valeurs de l’Islam ne seront pas la priorité.

Abus et transgression seront certainement de mise dans ce jardin d’Eden du matérialisme wahhabo -sioniste.

Mais la question que l’on peut se poser est de savoir pourquoi est-ce à cet endroit précis qu’ils souhaitent implanter ce projet ?

Que cherchent-ils ?

On sait que le prince héritier Mohamed Ben Salman a exprimé récemment sa volonté de pousser le royaume vers une version «modérée et ouverte» de l’Islam, dans un aggiornamento qui nous ferait passer du wahhabisme de « Daesh and Co » à celui de Las Vegas.

Une nouvelle religion rendue plus attractive, dont cette ville du futur gouvernée par l’intelligence artificielle, serait le symbole.

Un paradis terrestre totalement matérialiste, qui viendrait remplacer celui de la révélation et occulter toute la nature profonde de l’Islam, pour ôter toute spiritualité à l’Homme.

Une ville quasiment limitrophe de l’entité sioniste criminelle qui sera certainement chargée d’en assurer la gestion sécuritaire.

Du point de vue des autres domaines, il est également clair que ce ne sont pas les Saoudiens qui administreront l’endroit.

Ne disposant d’aucun savoir-faire en matière de haute technologie ou d’industrie du divertissement, ils se cantonneront à leur rôle habituel de vaches à lait des projets sionistes.

Car il est évident qu’un plan d’une telle envergure ne peut pas être sorti du crâne incompétent de ce prince, mais qu’il est l’œuvre de cerveaux beaucoup plus évolués qui y travaillent depuis bien longtemps.

Il se situe certainement dans la continuité des recherches menées depuis longtemps à cet endroit et dont les autorités saoudiennes ont également confié la direction à leurs maîtres.

L’archéologie est une science trop importante pour être laissée à des gardiens de puits de pétrole.

Ce projet est tout droit sorti de l’intelligence maléfique des occidentalo -sionistes qui nous concoctent une religion pour laquelle ils œuvrent depuis des années, la religion du veau d’or.

QUE DIT LA BIBLE SUR LA BETE 666

À l’instar d’autres traditions faisant mention de la bête, l’Ancien Testament Biblique, correspondant à l’Ancienne Alliance, n’échappe pas à cette règle.

C’est effectivement sous l’appellation hébraïque et araméenne de Cheyva’, et parfois sous la traduction d’animal, qu’il nous y est enseigné à travers les visions inspiratrice et eschatologique de Daniel, que quatre de ces bêtes imposantes représentant quatre rois, sortiront des eaux.

Selon l’exégèse de cette vision, faite au sein même de celle-ci, par l’un des nombreux personnages se tenant debout devant le trône d’un homme décrit comme âgé et vêtu de blanc, la quatrième de ces bêtes correspondrait à un royaume qui devrait saccager toute la terre.

Onze rois dont le dernier devrait s’opposer au Très Haut, tout en opprimant et s’accaparant temporairement les saints, convoitant à la fois un changement des temps et de la loi, y seraient également représentés sous l’image d’un ornement de cornes.

Nous ne pourrions bien évidemment pas faire mention de ces prophéties en omettant de mentionner ce personnage, aux élans messianique, arrivant des nuées célestes, à qui sera légué domination.

Gloire et règne sur tous les peuples, ainsi que sur les nations.

À mesure que nous approchons potentiellement de la fin, pour reprendre les propos d’Ellen White, ces prophéties Daniel exigeraient une attention toute particulière, en raison qu’il se pourrait qu’elles fassent mention de l’époque même où nous vivons.

Cette chrétienne Américaine dont le ministère contribua justement à fonder, avec Joseph Bates et James White, l’Église adventiste du septième jour, déclara par conséquent que ces prédictions devaient être rapprochées de celles de l’apocalypse de Jean.

En effet, le Therion du Nouveau Testament, qui en langue Grec se traduit également et généralement par « la bête », se présente sous différentes figures non négligeables de l’eschatologie chrétienne.

L’une d’elles fut prodiguée et fortifiée par le serpent dragonnesque appelé Satan.

Blasphématrice, guerrière et également sortie des eaux, semblable à un léopard aux multiples têtes cornues, et aux attributs d’ours et de lion, la bête apocalyptique bénéficiera de la prosternation d’une grande partie des hommes.

Il est mentionné qu’il lui sera donné le pouvoir de faire la guerre pour une période de 42 mois.

Quant à la suivante, populairement connu sous le légendaire six cent soixante six, il s’agirait cette fois d’une bête sortie de la terre, produisant de véritable prodige pour orienter les populations vers l’adoration de sa devancière.

Il est écrit qu’elle marquera les peuples d’une sorte de puçage, probablement RFID, sans lequel aucune transaction ne pourrait être effectuée.

Cette créature originaire de la terre représenterait-elle l’intelligence Artificiel qui nous emmène progressivement vers la prédominance des technologies issue du feu ?

Au fil de l’histoire, le corps mystique de la bête dite antéchristique fut tout autant assimilé aux ennemis de la communauté Chrétienne primitive, qu’à des régimes ou puissances hostiles, allant du nazisme au Communisme.

Qu’il y ait analogie, ou pas, avec le séducteur des épîtres de l’apôtre Jean, ou l’un des faux Messie contre qui l’Évangile selon Matthieu nous met en garde, on ne peut s’interdire d’envisager que c’est bien à travers les prodiges charlatanesques du projet NEOM que la finalité de ces drames se réalisera.

NOUVELLE ORDRE MONDIAL POUR TOUS / MARQUAGE / MANIPULATION MENTALE

Révélations de M. Monast (Un des derniers documents présentés par l’auteur avant son assassinat) « Le 15 décembre 1993, à Montréal, Serge Monast, de l’Agence Internationale de la Presse Libre, dont les activités étaient uniquement axées sur le journalisme d’enquête internationale aux niveaux économique, politique, militaire et médical, dévoilait des informations si stupéfiantes qu’elles lui coûtèrent la vie.

Neuf ans après, ses informations se confirment les unes après les autres.

Il est vrai qu’il était informé par des politiciens repentis, des agents des services secrets écœurés ; il recevait également des documents classifiés, ultra confidentiels, souvent anonymement ou transmis par des confrères situés aux quatre coins du monde » (Jacques Delacroix, Naufrage d’un système, Tome 1, Collection L.I.E.S.I., Éditions Delacroix, B.P. 18, 35430 Châteauneuf, 2003, page 70.)

Introduction : Depuis plusieurs années il existe des projets sérieux visant le marquage des individus par laser, sur le front ou sur le poignet.

Mais aujourd’hui les tireurs de ficelles du Nouvel Ordre Mondial sont allés plus loin : ils sont à même de réaliser leur rêve de CONTRÔLE COMPLET DU CHEPTEL HUMAIN.

Comment ?

Par l’injection d’une puce électronique à chaque être vivant.

Tout est quasiment au point !

Ce sera l’objet de la première partie de ce document.

Ensuite, nous verrons pourquoi nos écoles ont produit une jeunesse qui, dans sa grande majorité, est – MALGRÉ ELLE – : pourrie, viciée, sans Foi, sans valeurs morales, sans esprit de discernement, sans vie intérieure, ayant pour unique perspective celle de servir le Système selon une morale ANTICHRÉTIENNE et HUMANISTE.

Nous nous pencherons ainsi sur les formes policières et militaires constituées par les cadres du Gouvernement Mondial.

Cadres choisis parmi les brillants promus des écoles sans Dieu.

Des jeunes formés selon une idéologie particulière.

Ce Gouvernement Mondial au service de l’Enfer doit asseoir le fils de perdition – l’Antéchrist.

Il a besoin d’une force d’action MULTINATIONALE omniprésente.

Elle ne peut se constituer qu’à partir d’ÉLÉMENTS NATIONAUX !

– – – – –

Concept de monnaie électronique avant le marquage de l’humanité.

Une condition préliminaire : l’instauration de la monnaie unique.

Depuis une trentaine d’années les dirigeants des banques américaines et mondiales commencent à envisager un autre échange monétaire que celui du chèque.

Le premier vice-président de la FED déclarait en 1975 : « Il faut absolument développer un nouveau système électronique d’échange sous peine de voir le système bancaire des Etats-Unis s’étouffer sous une avalanche de chèques ».

On mit alors en route un transfert électronique de fonds au niveau international, la SWIFT – Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunications, – établit à Bruxelles et comptant, en janvier 1975 déjà 246 banques pourvues d’un système privé de communications pour la transmission de paiements et d’autres messages associés aux transactions bancaires internationales.

Une femme d’affaires américaine a fait paraître en 1981 et en 1983 deux livres fort bien documentés sur le système monétaire 666 en cours d’élaboration.

Elle écrivait : « Quand le système monétaire tombera… ce sera le 666 System…

Bruxelles, le quartier général de l’économie européenne, est le lieu où se trouve le centre principal de branchement du réseau international SWIFT.

Ce centre a l’ambition d’étendre ce transfert de fonds au niveau international, c’est-à-dire pour tous et dans tous les pays.

Ce centre de contrôle monétaire occupe trois étages de l’immeuble de treize étages du quartier général de la CEE.

C’est dans cet immeuble que Mr. Elderman est en train de diriger rapidement les efforts en vue d’attribuer à chaque personne sur la terre un numéro de 18 chiffres composé de trois série de six chiffres. »

Cet article indique que les informaticiens travaillaient sur un plan qui visait à attribuer des numéros à chaque individu sur la terre.

Ces derniers ont suggéré qu’un nombre chiffré pourrait être inscrit par tatouage au laser sur le front ou sur le dos de la main.

Selon eux, cette « marque internationale » pourrait en finir avec toutes les monnaies.

Aucun individu ne pourrait acheter ou vendre sans avoir l’attribution d’une marque chiffrée…

Les capacités des ordinateurs du réseau SWIFT centralisés à Bruxelles sont telles que les initiés l’ont appelé « The Beast » (la Bête)…

Ce gigantesque ordinateur à Bruxelles appelé la Bête existe depuis la fin des années 80.

Grâce aux cartes de crédit, il a été facile de mettre presque toutes les populations des nations industrielles et commerciales dans les mémoires des banques.

Nous sommes liés à cette machine électronique par une ou plusieurs clés qui peuvent être notre numéro de sécurité sociale, notre permis de conduire, notre extrait de naissance, notre numéro de passeport.

Chaque mouvement d’argent que nous avons fait et chaque penny que nous avons payé au service des impôts annuellement est enregistré.

La capacité de cette gigantesque machine de Bruxelles était préalablement établie pour 2 milliards de personnes en 1989.

Chaque individu, membre d’une des nations industrielles est déjà dans cet ordinateur.

Sont connus : chaque déplacement d’argent effectué, tous les changements d’adresses réalisés, les emplois suivis, les revenus et le taux d’imposition.

Dans ce programme, tout achat et toute vente doit se faire par ordinateur.

Pas de devises, ni de monnaie ni de chèques.

Les entreprises bancaires et commerciales se sont d’ailleurs toutes converties au niveau système de transfert électronique de fonds, entraînant dans leur sillage la grande masse des salariés et employés divers.

L’idée initiale était d’établir cette gigantesque unification et planification monétaire par le moyen des cartes de crédit.

Dans les années 80 on pensait que chaque personne recevrait un numéro tatoué sur son poignet ou sur le front.

Ce numéro fourni par Bruxelles serait imprimé par un rayon laser sans qu’on ne le sente.

Le numéro sur le corps serait invisible à l’ oeil nu et serait aussi durable que les empreintes digitales.

Tous les articles commerciaux sont pourvus d’une marque à l’ordinateur.

L’apparition il y a quelques années du code-barres informatique s’est étendue rapidement sur la quasi totalité des biens de consommation.

Ce fut la première conséquence concrète, perceptible, du plan d’asservissement monétaire en cours.

Tout ceci s’est fait sans publicité, dans le grand silence.

Nous y reviendrons.

La caisse ordinatrice du magasin qui enregistre le numéro des articles, enregistrerait également le nombre sur le corps de la personne, ferait automatiquement le total de ses achats et déduirait le montant de son compte spécial de droit de retrait.

A l’époque, la marque sur la main ou sur le front devait s’effectuer selon la technique du laser.

On devait imprimer par brûlure microscopique, indolore, inaltérable et très précise, le code informatique des données bancaires.

On trouve des explications aux Etats-Unis :

– Dans les grands centres de loisirs où l’on pratique perfidement cette parole de Jésus : « Laissez venir à moi les petits-enfants »…

A l’entrée du parc Disneyland, les parents règlent afin que leurs enfants puissent aller à telle ou telle aire de jeux.

Rendu sur le lieu désiré, l’enfant met sa main dans une machine.

Elle lit que l’enfant a payé.

Elle le laisse entrer dans l’aire de jeux.

– Dans les grands centres de distribution…

Les clients n’ont plus à faire de longues queues devant les caisses.

Plus besoin de passer leurs achats sur le tapis roulant.

Pour emprunter un chariot, le client insère sa carte de crédit dans un logement spécial, qui s’y trouve incorporé.

A l’intérieur se trouve un lecteur laser de code-barres robuste, à l’épreuve des chocs.

Ainsi, chaque fois que le client introduit un article dans le chariot, sont prix est enregistré.

Le paiement s’opère automatiquement par connexion du chariot à la caisse-sas de sortie, qui lit la carte bancaire et vérifie la validité de son code.

Le client n’a plus qu’à signer la facture établie par le lecteur code-barres de son propre chariot.

Le premier supermarché sans caissières a été ouvert à Caen en 1994…

Voici ce qui est peaufiné : pour emprunter le chariot le consommateur devra apposer sa main dans un logement spécial incorporé – comme les enfants le font déjà à Disneyland.

Le lecteur optique lira le code-barres de la main, gravé au laser.

Si le client potentiel est dûment marqué, si son compte en banque est suffisamment provisionné ou s’il n’est pas classé parmi les exclus économiques pour raison religieuse ou politique, le chariot se libère et le client peut rentrer dans le magasin.

Même système et passage à la caisse-sas enregistreuse afin que celle-ci puisse établir l’identité de la facture, ainsi que le numéro du compte.

Il signe cette facture et c’est fini.

Seuls les esclaves de la Bête pourront manger et boire…

Mais les mondialistes ont été peu à peu obligés de se rendre à l’évidence : la carte de crédit par exemple n’était pas à la hauteur du plan monétaire d’asservissement universel !

Il fallait chercher autre chose.

Dans ce contexte déjà bien avancé, il suffisait d’un pas de plus pour réaliser parfaitement la domination économique et monétaire du Gouvernement Mondial anti christique.

– – – – – –

Plusieurs individus travaillant en solitaire pour la divulgation de la vérité sur des sujets variés, inconnus du public, dangereux, ont décidé de se réunir et d’organiser à l’échelle nationale et internationale un réseau parallèle d’informations et d’échanges de tout ordre.

Ce, afin de freiner l’anéantissement des valeurs occidentales et de témoigner du complot qui s’abat contre notre monde chrétien.

Dangereux, parce que les informations vérifiables à l’Agence Internationale de la Presse libre, démontrent la perspective pas très lointaine de notre condamnation et d’une volonté des ennemis de Jésus-Christ Fils de Dieu, de nous pourchasser pour notre foi, notre refus de la société anti christique actuelle, et finalement du désir de marquer du signe de la Bête tous les individus de la planète comme vous le verrez par la suite.

Les activités de l’Agence Internationale de la Presse libre au Canada sont accès uniquement sur le journalisme d’enquête internationale au niveau économique, politique, militaire, médical, et vérifiables.

Leurs dirigeants ne peuvent pour l’instant pas être contactés pour des raisons que chacun devine.

D’où la décision prise de diffuser ce que vous allez connaître.

Même les informations qui seront portées à votre connaissance ont été obtenues avec beaucoup de difficultés de la part de certains journalistes [néanmoins la cohérence de ces informations rendent celles-ci fort vraisemblables, pour ne pas dire certaines, compte tenu de ce qui s’est déjà réalisé].

Plusieurs ont risqué leur emploi, leur sécurité et pour quelques-uns, leur vie.

Partie I

MARQUAGE DE L’HUMANITÉ

LE MICRO CHIP BIOLOGIQUE D’IDENTIFICATION INTERNATIONALE

Depuis l’apparition des CODABARS en 1977 – approuvé par l’ONU dès 1972 – il y a une accélération foudroyante du Plan de la « Synagogue de Satan » [Apocalypse, II, 9] prophétisé par l’Apocalypse aux chapitres XIII, versets 8 et 15 à 18 : « La Bête réussit à leur faire mettre à tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, une empreinte sur la main ou sur le front ; et elle fit en sorte que nul ne pût acheter ou vendre, qu’il n’eût l’empreinte, le nom de la Bête ou le nombre de son Nom.

Ici réside la Sagesse.

Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la Bête.

C’est un nombre d’homme.

Ce nombre est SIX CENT SOIXANTE SIX » [www = 666].

Ces CODABARS de type « Ean » intégraient le nombre « 666 » au moyen de trois groupes de deux barres plus longues que les autres (au début, au milieu et à la fin).

Chacun des groupes est lu au laser comme un « 6 ».

Ainsi obtient-on le chiffre « 666 » qui se surimpose sur chaque code-Barres.

Ces trois chiffres identiques s’ajoutent aux treize chiffres fonctionnels (le choix de ce nombre fut volontaire afin de dévoiler la réalisation de l’Apocalypse, précisément son chapitre XIII !).

Le code de treize chiffres s’explique ainsi : 3 pour le pays et la région d’origine, 5 pour les producteurs (usine, atelier, etc.), et 5 pour le produit (prix, date, etc.).

Chaque chiffre est lui-même réalisé par une juxtaposition de 7 modules blancs ou noirs.

Comme le nombre d’arrangements de 7 modules est très supérieur à 10, ce procédé permet d’utiliser simultanément 3 codes dits A, B et C.

B est identique à A, mais à l’envers.

C s’obtient en inversant les couleurs de A.

Le code A n’est utilisé que pour les 6 premiers chiffres de chaque étiquetage, ce qui permet de déchiffrer le code quel que soit le sens dans lequel les caissières des supermarchés présentent les paquets devant l’appareil de lecture optique.

Afin d’éviter les « doubles », tous ces codes sont attribués, dans chaque pays par un diffuseur unique qui a fait du secret sa règle d’or : « Gen Code », filiale du diffuseur américain.

En 1988, la ville de Singapour – en Malaisie – a testé ce système de marquage sur une population de dix mille personnes.

Pendant trois mois on a testé dans cette mégapole le remplacement des cartes de paiement par un CODE-BARRES individuel lisible au laser.

Le code était gravé pour moitié sur le poignet et pour moitié sur le front !

Ron Steele démontrera que la technologie pour marquer, enregistrer et surveiller des gens existe par exemple aux Etats-Unis avec des prisonniers et même certaines prostituées séropositives.

Le sujet que je développe à ce jour est basé sur des informations fournies essentiellement par Ladite Agence ; il est très important.

Même les journalistes initiés ne pouvaient pas penser que l’information qui fait l’objet de cet article puisse exister.

Il s’agit de quelque chose d’excessivement sérieux, qui, du jour au lendemain, non seulement permettrait l’instauration d’un Gouvernement mondial, d’un ORDRE MONDIAL, mais rend possible le contrôle individuels, direct, de chaque individu sur la planète.

Cette information concerne le MICRO CHIP BIOLOGIQUE D’IDENTIFICATION INTERNATIONALE.

Dans la nouvelle technologie de pointe qui va être utilisée et l’est déjà pour arriver à un contrôle absolu de toutes les populations de la planète, les architectes du Nouvel Ordre Mondial ont admis dans des réunions privées que sans l’avènement de l’ordinateur et de la haute technologie, la réalisation d’un Gouvernement Mondial n’aurait jamais pu être si proche.

Parmi ces nouvelles technologies les plus effrayantes qui soient, il y a le MICRO CHIP BIOLOGIQUE D’IDENTIFICATION INTERNATIONALE.

Qu’est-ce que c’est ?

Des confrères américains [et non français] ont réussi à obtenir des informations vérifiables grâces à des documents audio, des photographies, un dossier de presse complet provenant de publications produites par des journaux officiels et religieux depuis 1990.

Ces informations démontrent l’existence d’un contrôle électronique direct de tous les individus sur toute la planète.

On pourrait croire avoir affaire à de la science fiction, mais la présence de documents écrits, de références à ces documents et des documents vidéo provenant des compagnies qui ont mission de fabriquer ce produit-là, ne laissent aucune alternative quant aux conclusions.

Selon Terry L. Cook – journaliste chrétien d’investigation sur la côte ouest américaine, – celui-ci se référant à Tem Wellord, la technologie cachée derrière le nouveau MICRO CHIP n’est pas très compliquée.

Avec un peu de raffinement il pourrait faire l’objet d’une grande variété d’applications humaines.

D’une manière plus que concevable, un numéro pourra être assigné à chacun dès la naissance et faire partie de la vie intégrante de celui-ci jusqu’à sa mort.

Vraisemblablement cette puce électronique pourra être implantée sur le revers de la main, et celle-ci pourrait servir de carte d’identification universelle, ce qui remplacerait les cartes de crédit, les passeports, les permis de conduire, etc.

A la fin de l’année 1993, une compagnie américaine : la Destron Idi Colorado, fabrique et annonce ces puces électroniques d’identification IDI CHIP globalement via « Infopet » et d’autres distributeurs américains et internationaux.

Pour l’instant, ces puces sont utilisées pour retracer, contrôler et identifier les animaux de ferme, les animaux domestiques, les oiseaux, les poissons et tous produits manufacturés.

Actuellement ce nouveau système se répand à la vitesse de l’éclair sur toute la planète.

Un exemple : celui de l’implantation du MICRO CHIP sur les grands oiseaux coureurs d’Australie.

Autruches, émeus et nandous sont l’objet d’un élevage commercial aux Etats-Unis. Zoan Parker, un spécialiste des ratistes ou oiseaux coureurs du Penn State Cooperative Extension à Lancaster, déclare que l’élevage de ces oiseaux reflète aujourd’hui les mêmes tendances que l’élevage du bétail dans les années 1800, qui commença également comme un marché limité à quelques éleveurs.

Ces premiers fermiers savaient que les voleurs de bétail était un véritable problème.

Plutôt que de marquer le bétail au fer chaud, ce stock d’oiseaux vivants est muni d’un MICRO CHIP individuel d’identification qui émet un signal.

Zoan Parker dit que « c’est comme un numéro de sécurité sociale ».

Ce MICRO CHIP est si petit qu’il peut être facilement introduit dans une aiguille hypodermique !

Il s’agit d’un minuscule tube de verre, microprocesseur passif, de 2 mm de diamètre, et dont la taille mesure entre 10 et 12 mm.

Peu après la naissance de l’oiseau, le MICRO CHIP est injecté dans les tissus adipeux ou musclés de l’animal, « ne causant aucun mal ou inconvénient à l’animal », selon Parker.

L’oiseau peut alors être identifié par un lecteur de MICRO CHIP portable.

Parker ajoute : « Chaque oiseau doit être muni d’un MICRO CHIP pour être transporté à travers les frontières des Etats, ou être assurés.

Il vous faudrait littéralement déchirer l’oiseau en morceaux pour arriver à ôter le MICRO CHIP ».

En 1995, comme la plupart des gens le savent, le numéro d’assurance sociale se compose d’une série de neuf chiffres.

Selon d’autres informations reçues tout récemment à l’Agence, ce système sera tout prochainement remplacé avec l’aide de nouveaux ordinateurs, par une série internationale de dix huit chiffres numériques, à cristaux liquides, connus sous le nom de MESH-BLOCK.

Une configuration internationale qui permettra d’identifier n’importe qui sur la planète.

Cette nouvelle série de dix huit chiffres sera divisée en trois parties, c’est-à-dire trois série de six chiffres chacun.

Tout début 1994, ces implants de puces électroniques aussi appelés TRANSPONDER ont été partout répandus sur la planète pour le contrôle de l’industrie animale.

Afin d’identifier l’animal (numéro précis attribué à chacun, comportant le nom et l’adresse des propriétaires) un lecteur manuel envoie une impulsion radio de 125 Khz (signal).

Le transponder implanté renvoie le numéro attribué par retour (réponse en écho), au lecteur (scanner).

Le scanner affiche aussitôt le nombre digital sur son écran à cristaux liquides.

Un TRANSPONDER, c’est un récepteur-émetteur radio ou radar, activé pour la transmission, par la réception d’un signal prédéterminé qui peut provenir d’un lecteur au laser ou d’un équipement sophistiqué : émetteur ordinateur ou même par satellite.

Selon le journaliste L. Cook (« Implantable Biochip Tenchnology 666 ») le nom complet de ce « grain de riz » est : Destron Idi Transponder TX 1400 LX.

Dans son livre il nous apprend que le coût d’un de ces « grains de riz » est d’environ $4,5 (US).

Il cite dans cet ouvrage un article de « San Diego Union »du 9 novembre 1991 dans lequel un journaliste révèle que la ville de Los Angeles aurait voté un crédit de $123 000 par an, pour fabriquer des « implants » sur les animaux familiers et inciter les propriétaires à en faire autant.

L’objectif consisterait à réduire par ce système le nombre des animaux perdus, qui coûtent cher aux villes…

Dans un autre article, tiré du « Arizona Republic » du 20 juillet 1989, on apprend qu’un certain Jack Dunlap proposerait d’implanter des puces électroniques aux jeunes enfants afin que leurs parents puissent les retrouver en toute occasion, par l’intermédiaire des ordinateurs de la police !…

[Et le pas est franchi, car l’escalade coulait logiquement et inéluctablement de source.]

Ce journaliste américain précise : « La technologie cachée derrière ce nouveau « micro chip » n’est pas très compliqué et, avec un peu de raffinement, pourrait être utilisé dans une grande variété d’applications pour les humains » [bien sûr, c’était cousu de fil blanc].

A cet effet, en 1995, UNE NOUVELLE VERSION EST EN PHASE D’EXPÉRIMENTATION SUR L’ÊTRE HUMAIN.

Vraisemblablement cette puce d’identification a de grandes chances de devenir le marquage électronique attendu puisqu’elle pourrait être implantée sur le front ou le revers de la main et de venir la « carte d’identité universelle ».

Par exemple, dans les magasins, il suffirait de passer le poignet au-dessus ou dans un « scanner » pour effectuer ainsi un débit direct sur un compte bancaire… [et le tour est joué !].

Selon la C.E. Ouranos « des expériences ont été faites aux Etats-Unis pour graver sous forme de tatouage invisible à l’oeil, le code-barres sur la main de certaines personnes.

Une nouvelle carte identité infalsifiable, comportant une puce électronique permettra, une fois passée dans un lecteur, de connaître tous les renseignements sur la personne.

Elle fera office de carte universelle d’ici l’an 2000.

Déjà la nouvelle forme de pointage électronique remplaçant le ticket de métro et de bus dans certaines villes préfigure le nouveau système de contrôle magnétique infalsifiable qui sera utilisé d’une manière universelle ».

On sait que de tels projets sont testés en ce moment même dans les « bureaux d’études » constitués et financés par la « Synagogue de Satan » [Apocalypse, 2 : 9] (Haute Finance internationale).

Cela paraît peut-être invraisemblable, mais il est aujourd’hui possible « techniquement » de contrôler directement et individuellement chaque individu sur la planète.

Chacun d’entre nous, avec ce système, serait enregistré.

Et d’après les documents reçus, il est évident que ceux qui comptent l’implanter d’une manière obligatoire au niveau des populations sont en train de structurer les nouveaux paramètres internationaux, la nouvelle télémétrie économique, de manière à ce que tout individu qui n’aurait pas cet implant électronique ne pourrait ni acheter, ni vendre quoi que ce soit sur toute l’étendue de la planète.

Pour mieux comprendre ce que peut être le MICRO CHIP BIOLOGIQUE D’IDENTIFICATION INTERNATIONALE on peut chercher une définition d’après les compagnies qui ont reçu mission de la créer [terme impropre : Dieu seul crée].

Après avoir évoqué la Destron Idi Colorado on pourrait aussi citer la multinationale Texas Instrument, la Tarovan, qui est la compagnie du système d’identification électronique aux Etats-Unis, mais aussi la compagnie Avidqui fabrique un « tag », c’est-à-dire une espèce de médaille d’identité qui est remplacée par la puce électronique et fait partie des sociétés construisant des appareils d’identification pour le monde vétérinaire aux Etats-Unis.

La définition transmise par ces sociétés est la suivante : l’implant MICRO CHIP D’IDENTIFICATION est un appareil d’indiscrétion, d’abus de la vie privée, inséré avec une unité – un module – dans une petite région de la peau au moyen d’air comprimé.

En d’autres termes, cette puce électronique – pas plus grosse qu’un grain de riz – doit être injectée à l’aide d’une seringue à air comprimé.

L’inclinaison de cet appareil d’implantation est comme une aiguille hypodermique, n’ayant qu’une pénétration limitée, et elle ne pourrait aucunement opérer si l’angle ou la quantité de peau n’était pas approprié.

Cette unité émet un signal qui est digital et qui consiste en des jaillissements de 85 datas Bits.

Cette puce produit donc un signal digital à des intervalles spécifiques.

C’est un signal de localisation.

La technologie de cet appareil est hautement sophistiquée, classifiée (donc c’est une information technologique non publiée), et elle n’est pas soumise aux transmissions digitales normales et analogues.

Cet appareil fournit des informations vitales, de même qu’il sert de moyen de localisation ; c’est-à-dire que l’appareil peut être codé, programmé, pour fournir des informations complètes avec un numéro d’identification.

De plus il permet aux individus qui le manipulent de vous repérer où que vous soyez par un service de détection.

Il y a ainsi, par l’implantation du MICRO CHIP sous la peau, possibilité de localiser tout individu grâce à l’émission du signal émit par la puce, et capté par des satellites.

Ces derniers retransmettraient l’information à un écran d’ordinateur aux quartiers généraux des corps de police au service de ce Gouvernement Mondial [peut-on imaginer la puissance d’un tel Gouvernement ?] (nous verrons plus loin que ces corps de police existent déjà).

Une carte géographique intégrée dans le programme de l’ordinateur permettrait alors de localiser immédiatement l’individu recherché et de programmer une opération pour le trouver.

C’est essentiellement dans cette perspective que sont lancés à foison les satellites aujourd’hui.

Penchons-nous précisément sur la question des satellites au regard d’autres informations reçues par la Commission d’Etudes Ouranos.

L’objectif s’intitule : « Une autoroute de données par satellites ».

Il y a chez les mondialistes de l’ONU et les financiers de l’Ordre Mondial[car, dans cet ordre-là, rien ne peut être réalisé sans argent], une volonté délibérée de faire de la planète un grand « village ».

Il est pour eux un impératif que les endroits les plus reculés du monde soient reliés à une infrastructure mondiale, grâce à un gigantesque réseau de 840 satellites.

Ce projet est proposé par Bill Gates [Monsieur Gates, attention au boomerang !], le fondateur de Microsoft, et par Craig Mc Caw, le roi du téléphone cellulaire (tous ces téléphones ont déjà une puce d’intégrée qui permet de suivre à la trace leur possesseur, d’où une publicité effrénée pour leur diffusion).

On sait que l’américain Loral Corp et neuf partenaires étrangers, dont le puissant groupe français Alcatel Alstom, viennent de donner le coup d’envoi d’un système mondial de téléphonie et de radiolocalisation par satellite Globalstar, qui s’associera avec Bill Gates.

Pour découvrir 98 % de la population mondiale, la « constellation Globalstar » comprendra 48 satellites sur six plans orbitaux à l’altitude de 2390 km.

Bill Gates prévoit ainsi un réseau gigantesque de 840 satellites gravitant sur 21 orbites différentes, à une altitude de 700 km, de manière à couvrir 95 % de la planète.

On relèvera outre le projet « Globalstar », plusieurs « concurrents » dont le projet « Irridium », fondé sur 66 satellites, pour 1988.

Projet qui présente la particularité d’être en avance sur les autres dans la réalisation technologique.

D’après les documents en possession de certains journalistes canadiens et américains [les journalistes français s’étant éclipsés] et fournis à l’Agence Internationale de la Presse libre, le MICRO CHIP a déjà été expérimenté et implanté dans des organismes de bébés, de militaires, de messagers du gouvernement et sur du personnel travaillant à la Maison Blanche dans des sections de haute sécurité.

On rapporte aussi qu’il fut autorisé pendant la guerre du Golfe et fut montré publiquement à l’émission très connue de « Twani and Twani » aux Etats-Unis, en août 1991 [en France, on se couche…].

Relevons parmi les projets diaboliques celui d’implanter dans le corps de nouveau-nés une « puce électronique » devant faire de cet individu un robot soumis au pouvoir de l’ordinateur avec lequel il sera branché.

« Bonum Certanem » de l’abbé Mouraux dévoile que « le malheureux contrôlé jour et nuit deviendra un esclave électronique.

Commandé électroniquement cet esclave pourra sur l’ordre de ses maîtres, commettre tous les crimes qu’on lui imposera ».

Il apparaît donc qu’à l’heure actuelle, avec une technologie de cette trempe, on arrive à une possibilité du contrôle complet des individus sur la planète, qui permet l’instauration d’un Gouvernement Mondial sous l’égide des Nations-Unis.

Mais il y a pire…

On sait aujourd’hui que des personnes travaillent au remplacement, dans la prochaine décade, du MICRO CHIP par un BIO CHIP : une puce fabriquée à partir de protéines vivantes.

A l’heure actuelle, le projet est déjà en stade d’expérimentation.

Cette puce sera infiniment plus petite que le MICRO CHIP : elle aura la capacité de renfermer une foule d’informations.

Elle aurait le potentiel de pouvoir agir sur la mémoire ou la pensée d’un individu.

D’où la spectre du contrôle mental.

Est-il possible aujourd’hui d’agir sur l’être humain à son insu par la manipulation des états de conscience ?

On peut facilement à cette question en se référant aux états de haute suggestibilité sur le conscient qui permet l’action de l’hypnose sur l’inconscient.

A titre d’exemple, la télévision devient un outil efficace pour ce genre de manipulation au moyen du subliminal.

D’ailleurs la CIA qui travaille actuellement à l’installation de son propre « canal de télé » aura la capacité de transmettre – à partir de transmetteurs-aériens puissants – pour interrompre toute programmation dans n’importe quel pays.

Nous avons là la réalisation matérielle de ce verset biblique : la Bête aura le pouvoir de « faire parler les images » (Apocalypse, 13 : 15).

Pour les initiés qui financent des chercheurs sur des projets aussi macabres, une telle puce présente d’autres avantages : tout pourrait y être inclus.

Cette puce d’identification électronique humaine pourrait rendre réalisable une centralisation globale par un ordinateur central.

D’où possibilité de ne jamais perdre la trace d’un individu et de remplacer le système monétaire actuel.

L’argent ne serait alors plus nécessaire : plus besoin de chèque, de cartes de crédit, etc.

Tout fonctionnerait à partir de cet implant électronique sur l’individu.

Ce serait un moyen fantastique de réduire les dépenses de l’Etat, des banques et de neutraliser une fois pour toutes l’ensemble des marchés de la mafia, du marché noir, le marché de la drogue, et toutes formes de transferts illégaux d’argent.

(Eva: Et de supprimer l’emploi, si coûteux d’ailleurs: Congés payés, congés de maternité, congés maladie, grèves…).

Or à la conférence annuelle du Groupe Bilderberg de 1992, à Evian, en France (peu de temps après les émeutes de Los Angeles) Henry Kissinger a déclaré : « Aujourd’hui les Américains seraient scandalisés de voir des troupes de l’ONU rentrer dans les rues de Los Angeles afin de restaurer l’ordre.

Demain, ces mêmes populations vont nous remercier à genoux pour un tel acte.

Il est spécialement vrai que si l’on dit aux populations : « écoutez, il y a un danger extérieur énorme qui existe », et que l’on vote des lois en fonction de ce danger : que ce danger soit réel ou non, on sera capable de faire passer n’importe quoi ».

La puce micro chip RFID un danger

Les véritables dangers de la micro-puce RFID sous-cutanée et son fonctionnement (données de 2013)

Les risques présentés par cette technologie sont multiples

A) DANGER POUR LA VIE PRIVEE :

La micro-puce contient de très nombreuses données, dont certaines qui sont très personnelles (généalogie de la famille, renseignements sur les déclarations d’impôts, casier judiciaire etc.).

L’utilisation d’une telle micro-puce constitue une violation flagrante des droits sur la vie privée.

Actuellement, même les policiers ne possèdent pas autant de renseignements sur les individus !

Il faut en fait rassembler les renseignements détenus par la police, l’administration communale, le ministère des finances, les banques, les médecins et les organismes de sécurité sociale pour obtenir des informations aussi précises et complètes !

B) DANGERS POUR LES LIBERTÉS ET LES DROITS DE L’HOMME, DANGERS D’ESPIONNAGE, DE PISTAGE, DE FLICAGE :

On est en droit de craindre que la micro-puce serve à observer nos moindres faits et gestes.

Nous pourrions non seulement être repérés, mais aussi éventuellement filmés à tout instant.

À partir du moment où cette puce se répand et se généralise, les scanners pourraient devenir omniprésents : en rue, à l’entrée des bâtiments, dans les magasins et hypermarchés, dans les bureaux de poste ou auprès de l’administration communale, dans les banques…

Voire dans le domicile même des citoyens !

Il s’agit donc là d’une violation des droits de l’homme, de nos droits les plus fondamentaux, mais il s’agit aussi d’espionnage manifeste.

On ne peut que frissonner en pensant aux applications qu’« on »pourrait faire à partir de cette micro-puce.

La liberté d’action, d’association, d’expression (voire de choix) sont menacées !

Bref, grâce un pouvoir d’intimidation inégalé, la micro-puce ouvre une voie royale à « Big Brother » ou à tout pouvoir mal intentionné !

C) DANGERS POUR LA SANTÉ :

Et puis, bien entendu, il y a d’immenses risques au niveau de la santé : tout d’abord, le risque de rupture de la micro-puce à l’intérieur de l’organisme, bien que minime, entraînerait une plaie douloureuse et purulente, due au lithium contenu dans la pile minuscule de la microchip.

Il y a aussi le risque de jouer avec les hormones du corps humain (arrêter le débit de la glande hypophyse, par exemple, ce qui peut être mortel).

Ensuite, étant donné que les ondes générées par la micro-puce agissent directement à l’intérieur de l’organisme et sur le comportement, on ne peut qu’imaginer les dégâts sur la santé physique et psychologique des individus !

D’ailleurs, cela a été prouvé : les ondes radiofréquence, tout comme les micro-ondes, brisent l’ADN contenu dans les cellules et peuvent avoir des effets mortels pour la santé et créer de nombreux maux et maladies telles que, entre autres, le cancer ou la démence précoce !

La puce RFID implantable est aussi cancérigène : des études universitaires reprises dans le rapport publié par CASPIAN l’ont
prouvé !

Un inventeur US du nom de Bob Boyce a développé un cancer suite à l’implantation de puces VERICHIP.

Le danger de ces puces pour la santé est donc définitivement confirmé !

Le rapport que la Food and Drugs Administration a reconnu les risques médicaux de la micro-puce sous-cutanée pour humains.

Ces risques sont les suivants : une « réaction défavorable des tissus » (= risque de tumeur), la migration du transpondeur implanté, l’échec du transpondeur implanté, une interférence électromagnétique, des risques électriques, une incompatibilité avec l’imagerie à résonance
magnétique (IRM) et avec l’aiguille.

Au niveau de l’imagerie à résonance magnétique, des courants électriques peuvent être induits dans les implants conducteurs en métal qui peuvent causer “des brûlures potentiellement graves chez les patients.”

Puce RFID sous-cutanée : La marque dans la main droite…

D) DANGERS DE CONTRÔLE MENTAL, SUPPRESSION DU LIBRE-ARBITRE ET DE TOUTE POSSIBILITÉ DE DÉMOCRATIE VÉRITABLE :

Mais il y a des dangers bien plus grands encore…

Ne soyons pas naïfs : ce n’est certainement pas pour rien que la CIA et des membres éminents du gouvernement qui étaient impliqués au niveau de l’armée ont fait effectuer des recherches sur la manipulation du comportement par les ondes et sur le contrôle des êtres humains !

Ces puces sont des émetteurs et des récepteurs de radiofréquences ou de micro-ondes (micro-ondes et radiofréquences proviennent du même type d’énergie électromagnétique.

Les radiofréquences varient de 100 kHz à 300 MHz, les micro-ondes varient, elles, de 300 MHz à 300 GHz.

Or, on sait que les ondes, émises à certaines fréquences et pendant un certain temps, peuvent stimuler certaines structures spécifiques du cerveau, et notamment arrêter ou déclencher la sécrétion d’hormones.

Les micro-ondes provoquent « une déstabilisation et une interruption dans la production des hormones et au niveau de l’entretien hormonal chez les individus mâles et femelles » et causent aussi « des perturbations des ondes cérébrales alpha, thêta et delta ».

Ces perturbations des ondes cérébrales ont pour conséquence des « effets psychologiques négatifs », dont, entre autres, « la perte de mémoire, la perte de la capacité de concentration, l’élimination du seuil émotif, la diminution de vitesse des processus liés à l’intellect, et des épisodes de sommeil interrompus ».

Le professeur Jose Delgado, tristement célèbre pour avoir développé certaines des premières puces cérébrales de contrôle (et notamment la puce cérébrale « Stimoceiver »), a quant à lui démontré toute l’importance des ondes radiofréquence sur les neurotransmetteurs qui produisent les hormones(or, rappelons-le, les puces RFID – dont la puce sous-cutanée fait partie – sont des puces d’identification par radiofréquence !).

Jose Delgado a ainsi dit :
« Les transmetteurs cérébraux peuvent rester dans la tête d’une personne pendant toute sa vie.

L’énergie nécessaire pour activer le neurotransmetteur est transmise par radiofréquences ».

Ainsi, puisque les radiofréquences possèdent un impact sur les neurotransmetteurs qui, eux, possèdent un impact direct sur la production ou l’inhibition des hormones, on peut par exemple faire produire, via les puces RFID sous-cutanées, plus ou moins d’adrénaline, ce qui peut rendre une personne plus ou moins agressive, plus ou moins anxieuse, etc.

LE CONTRÔLE DU COMPORTEMENT HUMAIN EST DONC POSSIBLE VIA L’ACTION COMBINÉE DE CES PUCES ET DU SYSTEME DES ANTENNES-RELAIS !

En d’autres termes, la micro-puce sous-cutanée pour humains est ce que l’on appelle un outil de « mind control » (contrôle de l’esprit), et représente donc un SÉRIEUX RISQUE DE SUPPRESSION DU LIBRE-ARBITRE ET DE LA LIBERTÉ DE LA PENSÉE !

Ceci est tellement vrai qu’afin de CONTRÔLER LE COMPORTEMENT des pédophiles, le député libéral belge et neurochirurgien Jacques Brotchi avait proposé 2 moyens dans son projet de loi

La « castration chimique » (= injection de produits chimiques qui inhibent les hormones) ou… LA PUCE
SOUS-CUTANÉE !

CE DONT IL FAUT BIEN SE RENDRE COMPTE, C’EST QU’A PARTIR DU MOMENT OU UN MOYEN PHYSIQUE (PUCES IMPLANTABLES SOUS-CUTANÉES, NEURALES OU CÉRÉBRALES) PERMET DE SUPPRIMER LE LIBRE-ARBITRE, NOUS ATTEIGNONS UN POINT DE NON-RETOUR.

Les gens pucés ne sont plus eux-mêmes, et peuvent être manipulés à distance et de façon technologique par ceux qui détiennent le pouvoir.

Certains ont parlé de « possession technologique ».

Généralisé et/ou répercuté à grande échelle, un tel système rend totalement impossible toute possibilité de démocratie, puisque les individus pucés sont entièrement manipulés.

On arrive alors à une société de TYRANNIE PAR LA TECHNOLOGIE…

E) DANGER DE CONTRÔLE DES NAISSANCES :

Par les mêmes moyens employés que pour le contrôle de l’esprit (ondes d’une certaine fréquence, satellite, système GPS, stations terriennes, antennes-relais et puces), on peut également contrôler les naissances !

PUISQUE L’ON PEUT STIMULER OU INHIBER LA PRODUCTION D’HORMONES, CELA SIGNIFIE ÉGALEMENT QUE L’ON PEUT STOPPER LA PRODUCTION D’OESTROGENES ET PROVOQUER CHEZ LES FEMMES UNE MÉNOPAUSE PREMATURÉE !

On imagine les conséquences terribles d’une telle application de la micro-puce sous-cutanée si elle tombe entre les mains d’un gouvernement peu scrupuleux (ce qui risque fort d’être le cas, puisque Sanders prétendait que “le but des puissances contrôlant le monde est de réduire la population globale de 90% afin d’obtenir une population mondiale limitée qui, selon eux, serait contrôlée plus facilement”).

F) DANGER DE L’UTILISATION DE LA PUCE EN TANT QU’ARME MORTELLE :

Il faut savoir que les hormones sont VITALES pour le corps humain.

L’inhibition ou la suppression de certaines hormones peut causer des troubles physiologiques graves, et même MORTELS.

Se pose alors la question : que se passerait-il si « on » se mettait, via cette micro-puce qui émet mais reçoit également les ondes, à envoyer certaines fréquences d’ondes déterminées afin de modifier délibérément le comportement des gens ou même de s’en servir comme d’une arme afin de ruiner la santé de cibles précises ?

Et que se passerait-il si des puçages de masse avaient lieu un peu partout sur la planète, comme ce qui est en train de se mettre en place ?

La réponse est simple : on obtiendrait alors une micro-puce qui serait une ARME, et une dictature mondiale dont les opposants éventuels seraient bien vite éliminés, et ce en toute discrétion !

Quant à la liberté de pensée et au libre-arbitre, ils disparaîtraient également !

« Big Brother » serait alors en possession d’une armée d’esclaves humains privés de toute volonté et soumis à l’esclavage de cette maudite micro-puce !

En 2009, DES SAOUDIENS ONT TENTÉ DE FAIRE BREVETER, EN ALLEMAGNE, UNE PUCE SOUSCUTANEE QUI LIBÈRE DU CYANURE – un poison mortel – SUR COMMANDE.

Heureusement, cette demande de brevet a été refusée, mais nous nous doutons bien que les salauds qui ont proposé ce projet abominable iront faire breveter leur invention du diable ailleurs, si ce n’est déjà fait…

Néanmoins, nous voyons donc que LA PUCE IMPLANTABLE DEVIENT DONC DÉSORMAIS UTILISÉE COMME UNE ARME MORTELLE ET D’ASSASSINAT SUR COMMANDE !

CONCLUSIONS :

Il n’y a plus de doutes à avoir après ce que vous venez de lire jusqu’ici : LA MICRO-PUCE EST BIEN UNE ARME LIBERTICIDE D’ASSERVISSEMENT DES PEUPLES ET DES INDIVIDUS ; ELLE EST ÉGALEMENT L’ABOUTISSEMENT D’UNE CONSPIRATION MONDIALE ET DE PROJETS SECRETS QUE L’ON NOUS A PRÉPARÉS DEPUIS PLUS DE 40 ANS !

Il serait temps de se bouger le c… avant que la micro-puce devienne OBLIGATOIRE chez nous !

Cela risque de se produire très bientôt, car la micro ship est déjà bien répandue sur la planète et acquiert une telle « force de conviction » que peu de choses resteront faisables pour la contrer, SAUF SI NOUS RÉAGISSONS DÈS MAINTENANT !

« Mais nous vivons quand en démocratie, donc personne ne viendra nous l’imposer, cette puce ! ».

Mouais, peut-être, mais alors, vous oubliez un certain nombre de détails importants : certaines organisations de protection de la vie privée ont protesté contre la micro ship « verichip/Health Link ».

Mais leurs arguments ont été balayés d’un revers de main par la compagnie qui produits ces puces.

« Les bénéfices à en attendre sont plus importants que les inquiétudes concernant la vie privée », a déclaré l’ancien PDG d’A.D.S., Richard Sullivan.

Quelle belle morale, ne trouvez-vous pas ?

C’est la dictature capitaliste et néo- libéraliste qui prime sur tout le reste !

Suite à l’attentat soi-disant « terroriste » du 11 septembre 2001, les USA ont fait passer, sous le nom de « Patriot Act », un certain nombre de lois « anti-terroristes » qui permettent au gouvernement de passer au-dessus de la constitution américaine (cette constitution qui garantit les droits de base et les libertés du citoyen : liberté de presse, liberté d’opinion, liberté de pensée, liberté d’association…).

Le Patriot Act est donc une arme pour réduire, voire faire disparaître, les libertés des Américains !

Mais savez- vous que les U.S.A. ne sont plus seuls à avoir des lois d’exception anti-terroristes (Patriot Act) ?

Ainsi, en France, la loi Perben s’est révélée être, au niveau du concept et des risques, un « jumeau » du Patriot Act.

En Belgique, les lois passées en juillet 2002 ainsi que la loi du 19/12/2003 sont elles aussi des copies conformes du Patriot Act.

Les lois européennes dites « antiterroristes » et qui ont été adoptées fin 2005 permettent la rétention des données téléphoniques et Internet (=intrusion dans la vie privée).

Au Canada, des projets du même style sont en préparation !

Ceci signifie que d’autres pays (y compris nos pays européens) ont hérité de lois d’exception qui comportent les même risques et dérives que le Patriot Act, et que ces pays ne vivent déjà plus dans un État réellement démocratique !

Oui, vous avez bien entendu : à cause de ces lois d’exception, nous ne vivons déjà plus dans une société démocratique !

Ces lois représentent un danger RÉEL de dérive totalitaire pour tous ces pays.

Et dans un État faussement démocratique et pleinement totalitaire, l’usage de la micro-puce peut se révéler, LUI AUSSI, dictatorial !

Et puis, les gros commerciaux qui tentent de vendre la micro-puce sous-cutanée pour humains ne sont pas si bêtes !

Nous venons de vous parler des aspects mortellement dangereux de la micro-puce, mais ils viendront vous la présenter avec une voix mielleuse et « pleine de bonnes intentions » (et nous savons que l’enfer est pavé de bonnes intentions), et on vous la présentera sous son meilleur jour !

Cependant, et à titre d’avertissement, sachez ceci : A.D.S. , dans son projet, ne cache pas que sa micro-puce, entre autres utilisations, sert à « FOURNIR UN MODÈLE D’IDENTIFICATION INFAILLIBLE, ABSOLU ET A TOUTE ÉPREUVE, DES INDIVIDUS ».

Vous voilà prévenus !

Voulez-vous VRAIMENT que l’on vous fasse CELA ?

LA LOI PERBEN

La loi du 9 mars 2004 dite loi Perben II, implique quelques remarques sur les dispositions relatives au droit pénal générale et au droit pénal spécial.

I/ Droit pénal général

Application de la loi pénale dans l’espace :

Elle a inséré un article 113-8-1 dans le code pénal qui déclare applicable la loi française à tout crime ou tout délit puni d’au moins 5 ans d’emprisonnement commis hors du territoire de la République par un étranger dont l’extradition a été refusée à l’Etat requérant par les autorités françaises pour l’un des trois motifs suivants : soit le fait à raison duquel l’extradition a été demandée est puni (par la législation de l’Etat requérant) d’une peine ou d’une mesure de sûreté contraire à l’ordre public français, soit la personne réclamée aurait été jugée dans ledit Etat par un tribunal n’assurant pas les garanties fondamentales de procédure et de protection des droits de la défense, soit le fait considéré revêt le caractère d’infraction politique.

Responsabilité pénale des Personnes Morales

Elle devient une règle de portée générale, sous réserve d’une exception concernant les délits de presse.

Elle prévoit que les personnes morales encourent une amende dont le taux maximum est le quintuple de celui prévu pour les personnes physiques ayant commis la même infraction.

Le nouvel art 131-38 du code pénal prévoit que « lorsqu’il s’agit d’un crime pour lequel aucune peine d’amende n’est prévue à l’encontre des personnes physiques, l’amende encourue par les personnes morales est de 1 000 000 d’euros ».

Peines principales, alternatives ou complémentaires

Elle est assez riche en ce domaine.

Une nouvelle peine a été ajoutée dans la liste de celles pouvant être prononcées en matière correctionnelle : le stage de citoyenneté.

Il s’agit également de l’interdiction, pour une durée de 3 ans au plus, de paraître dans certains lieux ou catégories de lieux dans lesquels l’infraction a été commise, de fréquenter certains condamnés spécialement désignés par la juridiction et d’entrer en relation avec certaines personnes désignées par la juridiction.

L’article relatif au suivi socio-judiciaire a été modifié.

La durée a été allongée et elle allonge donc la durée en matière correctionnelle de l’emprisonnement pour non respect de ces obligations.

Exemption et réduction de peine

Le principe de l’exemption ou de la réduction de peine a été inscrit dans un article 132-78 intégré parmi les textes relatifs à « la définition de certaines circonstances entraînant l’aggravation, la diminution ou l’exemption des peines ».

Bénéficie d’une exemption de peine la personne qui a tenté de commettre un crime ou un délit si, ayant averti l’autorité administrative ou judiciaire, elle a permis d’éviter la réalisation de l’infraction et le cas échéant d’identifier les autres auteurs ou complices.

Bénéficie d’une réduction la personne qui, ayant commis un crime ou un délit, a permis de faire cesser l’infraction, d’éviter que l’infraction ne produise un dommage ou d’identifier les autres auteurs ou complices.

Ce principe n’a pas actuellement de portée générale et ne vaut que dans les cas prévus par la loi.

La loi prévoit que ces personnes feront l’objet d’une protection particulière, notamment à titre exceptionnel elles pourront utiliser une identité d’emprunt.

II/Droit pénal spécial
Eléments constitutifs de l’infraction

La loi du 9 mars 2004 a parfois modifié les éléments constitutifs d’infractions déjà réprimées pour en étendre la portée.

Elle a aussi créé des infractions nouvelles.

Ex : la provocation ou l’incitation à la délinquance non suivie d’effet.

Ex : la diffusion de notice de fabrication d’engin de destruction.

Aggravation de la répression

Deux techniques sont utilisées par la loi de 2004 soit une aggravation des peines encourues, soit elle ajoute des circonstances aggravantes.

Infractions de presse

Sévérité accrue dans ce domaine par un allongement du délai de prescription qui passe de 3 mois à 1 an.

LES TECHNIQUES DE LA MANIPULATION A DISTANCE

Les armes psychotroniques sont des armes qui influencent le système nerveux avec des rayons non ionisants.

En URSS, des ondes basse fréquence sont projetées sur des villes pour susciter certains comportements.

En 1962, quand les américains cherchaient des micros derrière les murs de leur ambassade, ils ont découvert un rayon d’ondes micro électriques dirigé sur l’ambassade.

Celui-ci causait des maux tête, des vomissements, de la fatigue, des cancers.

Pendant 12 ans, ces faits sont restés secrets, même pour le personnel concerné.

D’après le conseiller à la sécurité Zbigniew Brzezinski, l’ambassade des USA à Moscou enregistre le plus haut taux de cancer.

Signal de Moscou

En 1962, en cherchant des « micros » dans l’ambassade américaine en URSS, les américains ont découvert un rayon d’ondes micro électriques dirigé sur l’ambassade.

Ce dernier affecte le système nerveux, crée des maux de tête, une faiblesse générale, de la fatigue, des nausées, une irritabilité, des angoisses, des dépressions, une inhibition des capacités intellectuelles.

(les révélations de Jack Anderson en 1972 ont permis de mettre la vérité à jour).

Le personnel de l’ambassade américaine de Moscou détient le plus haut taux de cancer au monde. (d’après Z. Brzezinsky).

Signal d’Eugène (ville dans l’Oregon aux USA) :

Signal inconnu enregistré à 9000 m d’altitude.

On a décelé la présence d’ondes électromagnétiques dans des zones d’habitation.

Cela a créé des maladies mais l’affaire a été enterrée.

La fréquence de résonance de l’ionosphère est presque identique à celle du cerveau humain.

L’ionosphère est donc une onde porteuse parfaite à partir de laquelle on peut atteindre le cerveau sans changer la fréquence d’émission.

C’est ce lien entre la sphère électromagnétique de la Terre et les fréquences de résonances du cerveau qui est à la base des armes stratégiques.

Richard Helms (ancien responsable de la CIA), a fait une déposition devant la commission Warren le 19/06/1964 :

« les soviétiques développent des armes sophistiquées qui leur permettront d’influencer le comportement de citoyens soviétiques, de façon à les mettre en harmonie avec les exigences du système politique.

Cette technologie donne également accès au « codage » d’informations, dont le but est de manipuler la pensée du citoyen. »

Charles Oleszycki, conseiller au ministère des affaires étrangères, département du contrôle des armes et du désarmement révèle dans son livre que le Département d’Etat a menti, qu’il est en réalité en possession de document sur les armes invisibles.

Il ne pouvait ignorer les paragraphes secrets de l’accord SALT II, dans lesquels les soviétiques proposent d’interdire des armes à infrason, « les rayons de la mort » et toute arme électromagnétique dont le but est la manipulation biologique.

Pourquoi interdire si ce n’est que ça existe ?

Les armes psychotroniques sont des armes qui influencent le système nerveux avec des rayons non ionisants (différents des armes atomiques qui elles ont un rayon ionisant).

Elles ont des effets physiologiques, changements biologiques et neurologiques.

En se servant d’armes psychotroniques (armes Tesla) relativement faciles à construire, il est aisé de priver de sa conscience de veille tout soldat qui part à l’attaque et de lui enlever toute agressivité.

Le magazine 2000, n° 97, déc. 93 indique à propos des armes psychotroniques :

« Vous souvenez vous des images de la Guerre du Golfe lorsque des milliers de soldats irakiens sortirent de leurs tranchées en capitulant ?

Ils se rendirent même aux journalistes qu’ils prenaient pour des soldats et ils furent la proie bienvenue des canons de l’artillerie américaine, bien qu’ils aient brandi leurs drapeaux blancs.

De plus en plus d’experts militaires sont persuadés que ce n’est pas le ravitaillement, insuffisant des troupes de Saddam Hussein qui a provoqué cette capitulation soudaine et massive mais que ce sont bien les armes psychotroniques de Mind-Control des Etats Unis.

Quelques unes de ces super armes de haute technologie se servent des effets qu’ont les ondes de fréquences radio sur le cerveau humain.

Ainsi que le relate en janvier 1993, un rapport de la revue spécialisée Aviation Week and Space Technology, le ministère de la défense des Etats Unis équipe maintenant des fusées avec du matériel qui peut provoquer des pulsions électromagnétiques (EMP’s) pour paralyser l’ennemi sans devoir se servir pour autant de composantes atomiques, biologiques ou chimiques.

Avec ce type d’arme, le premier but est de couper les systèmes électroniques ennemis.

D’autres appareils produisent des ultrasons, des ondes de sons ELF (de fréquences extrêmement basses) qui provoquent des nausées et des vomissements et perturbent à l’extrême le sens de l’orientation des personnes ciblées.

Ces armes ont un rayon d’action d’au moins 2500 km. »

Kathleen Sullivan est devenue un soutien pour les autres victimes du contrôle du cerveau et pour leur famille.

Les procédés des armes psychotroniques ou RF (radiofréquences) ont été exposés lors de la conférence de Los Alomos vers fin 1993.

« Cela consiste à transmettre un champ d’énergie destructeur pour les équipements électroniques ou une information sous la forme d’un champ radioélectrique ou électromagnétique modulé d’une façon spécifique en direction d’une personne ou d’un groupe de personnes afin d’influencer le comportement psychologique. »

Les artificiers savent généralement qu’il vaut mieux éviter d’utiliser à proximité des détonateurs dans de la dynamite ou des pains de plastic, un talkie-walkie, et à plus forte raison un téléphone portable.

L’émission d’un portable pourrait en effet en provoquer l’explosion.

En Octobre 2000, du Congrès Denis J. Kucinich a présenté à la Chambre des représentants un projet de loi, qui obligerait le président américain à s’engager dans des négociations visant à l’interdiction des armes spatiales fondées.

Dans ce projet de loi, la définition d’un système d’armes comprenait :

«Une autre(définition) non reconnue ou encore inexploitée signifie infliger la mort ou des blessures, ou endommager ou détruire, une personne (ou la vie biologique, la santé physique, santé mentale ou physique, et bien-être économique d’une personne) …

Par utilisation des mers, ou de l’espace-systèmes terrestres utilisant des rayonnements électromagnétiques, psychotroniques, sonores, laser, ou d’autres énergies destinée à des personnes individuelles ou des populations ciblées dans le but de guerre de l’information, gestion de l’humeur, ou contrôle de l’esprit de ces personnes ou des populations .

Comme dans tous les actes législatifs cités dans le présent article, le projet de loi se rapporte au son, la lumière ou la stimulation électromagnétique du cerveau humain.

Armes psychotroniques appartiennent, au moins pour un profane mal informé de la recherche militaire secrète, au domaine de la science-fiction, puisque jusqu’à présent aucune des expériences scientifiques publiées a été présentée d’une manière significative à l’opinion publique mondiale.

Qu’il est possible de manipuler le comportement de l’homme avec l’utilisation du subliminal, soit par des messages sonores ou visuels, est maintenant généralement connu et reconnu par la communauté scientifique.

C’est pourquoi dans la plupart des pays, l’utilisation de ces technologies, sans le consentement de la personne concernée, est en théorie interdit.

Inutile de dire que l’utilisation de ces technologies est entreprise secrètement, sans la connaissance ou le consentement des personnes ciblées.

Dispositifs utilisant la lumière pour la stimulation du cerveau constituent un autre mécanisme par lequel la lumière clignote sous certaines fréquences, pourraient être utilisées pour manipuler le psychisme humain.

En ce qui concerne l’utilisation du son, un dispositif de transmission d’un faisceau d’ondes sonores, qui peuvent être entendues que par des personnes à qui le faisceau d’ondes sonores est ciblé, a été rapporté dans les médias de plusieurs nouvelles.

Dans ce cas, le faisceau est constitué par une combinaison de l’échographie et les ondes sonores qui provoque la personne visée pour entendre le son dans sa tête.

Une telle procédure pourrait affecter l’équilibre mental de l’individu ciblé et le convaincre qu’il est, pour ainsi dire, malade mental.

Cet article examine le développement de technologies et des connaissances concernant le fonctionnement du cerveau humain et la manière dont les nouvelles méthodes de manipulation de l’esprit humain sont en cours d’élaboration.

L’énergie électromagnétique

L’une des principales méthodes de manipulation se fait par l’énergie électromagnétique.

Dans la littérature scientifique déclassifiée quelque 30 expériences ont été publiés à l’appui de cette hypothèse.

Déjà en 1974, en URSS, après avoir testé avec succès au sein d’une unité militaire à Novossibirsk, le Radioson (Radiosleep) a été enregistrée avec le Comité du gouvernement sur des questions d’inventions et les découvertes de l’URSS, décrite comme une méthode d’induction du sommeil par des moyens d’ ondes radio.

Dans la littérature scientifique, la faisabilité technique d’induire le sommeil chez un être humain grâce à l’utilisation des ondes radio est confirmée dans un livre écrit par un scientifique britannique impliqué dans la recherche sur les effets biologiques de l’électromagnétisme
.

Un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur la non ionisants et publié en 1991 confirme que :

«Beaucoup d’effets biologiques observés chez les animaux exposés à des champs ELF semblent être associés, directement ou indirectement, avec le système nerveux … ».

Parmi les expériences publiées, il y a ceux où micro-ondes pulsées ont causé la synchronisation des neurones isolées de la fréquence des impulsions de micro-ondes.

Par exemple, une décharge neuronale à une fréquence de 0,8 Hz a été forcée de cette manière de tirer les impulsions à une fréquence de 1 Hz.

En outre, les micro-ondes pulsées ont contribué à l’évolution de la concentration des neurotransmetteurs dans le cerveau (neurotransmetteurs sont une partie du mécanisme qui provoque la décharge des neurones dans le cerveau) et de renforcer ou atténuer les effets de médicaments administrés dans le cerveau.

L’expérience où les fréquences du cerveau principal enregistré par EEG ont été synchronisée avec la fréquence des impulsions micro-ondes pourrait expliquer la fonction de l’installation de Russie Radio son.

Micro-ondes pulsées de la fréquence du sommeil causerait la synchronisation de l’activité du cerveau avec la fréquence du sommeil et de cette manière de produire le sommeil.

Impulsions de micro-ondes de fréquence prédominante dans le cerveau à un état d’éveil pourrait, selon la même procédure, de refuser le sommeil à un être humain.

Un rapport provenant du programme d’essais de la recherche Département micro-ondes à l’ Institut Walter Reed Army de recherche en états « Impulsions micro-ondes semblent couple au système nerveux central et de produire une stimulation semblable à la stimulation électrique sans rapport avec la chaleur ».

Dans une expérience de nombreuses fois reproduites, micro-ondes pulsées sur une fréquence exacte causé l’afflux d’ions calcium de la cellule nerveuse.

Le calcium joue un rôle clé dans la mise à feu des neurones et Ross Adey, membre de la première équipe scientifique qui a publié cette expérience, a exprimé publiquement sa conviction que cet effet d’un rayonnement électromagnétique serait nuire à la concentration sur les tâches complexes.

Robert Becker, qui avait part à la découverte de l’effet de champs pulsés à la guérison des fractures, a publié les extraits du rapport de Walter Reed Army Institute programme d’essais.

Dans la première partie « effets affaiblissement rapide» doit avoir été testée.

Ne sont pas celles basées sur les effets sur l’expérience de Ross Adey et d’autres avec efflux de calcium ?

Le scientifique britannique John Evans, qui travaillent dans le même domaine, a écrit que les deux Ross Adey et Robert Becker ont perdu leurs postes et de subventions de recherche et a appelé les «exilés de pensée libre».

En 1975, aux Etats-Unis, une expérience militaire où a été publié micro-ondes pulsées produites, dans le cerveau d’un sujet humain, une perception audio des nombres de 1 à 10.

Encore une fois la possibilité de convaincre un individu qu’il est mentalement malade est évidente.

Le programme d’essais de l’American Institute Walter Lire l’Armée de la recherche, où l’expérience a eu lieu, avec les chiffres « invite de stimulation auditive par des effets sonores » et vise enfin à « un comportement contrôlé par la stimulation».

Supposons que les paroles dans le cerveau ont été transcrits dans des fréquences ultrasonores.

Ne serait donc pas l’objet percevoir ces mêmes mots que ses propres pensées ?

Et serait-ce pas dire que ce que son comportement était contrôlé de cette manière par l’émission de fréquences ultrasons ?

À cet égard, l’American Air Force 1982 « Rapport final sur les besoins de recherche en biotechnologie pour les systèmes aéronautiques jusqu’en l’an 2000», déclare :

« Alors que l’attention première doit être à la dégradation de la performance humaine à travers la charge thermique et les effets des champs électromagnétiques, les travaux ultérieurs devraient porter sur les possibilités de diriger et d’interroger le fonctionnement mental, en utilisant des domaines appliqués à l’extérieur … ».

Plusieurs scientifiques ont averti que les dernières avancées en neurophysiologie pourraient être utilisés pour la manipulation du cerveau humain.

En Juin 1995, Michael Persinger, qui a travaillé sur la marine américaine projet des armes électromagnétiques non-létales , a publié un article scientifique dans lequel il déclare :

La capacité technique d’influencer directement la majeure partie des quelque six milliards de cerveaux de l’espèce humaine, sans médiation par le biais classique modalités sensorielles en produisant des informations de neurones dans un milieu physique dans lequel tous les membres de l’espèce sont immergés …

Est maintenant légèrement possible.

En 1998, les Comité français national de bioéthique a averti que «les neurosciences sont de plus en plus reconnues comme posant une menace potentielle pour les droits de l’homme».

En mai 1999, la conférence de neuroscientifiques, parrainée par l’ONU, a eu lieu à Tokyo.

Sa déclaration finale officiellement reconnaît que :

Aujourd’hui, nous avons les ressources intellectuelles physiques et financières pour maîtriser la puissance du cerveau lui-même, et de développer des dispositifs de toucher l’esprit et même de contrôler ou d’effacer la conscience …

Nous tenons à professer notre espoir que cette poursuite de la connaissance sert la paix et le bien-être.

LE VACCIN DES SATANISTES

Bill Gates et ses comparses du nouvel ordre mondial ont mis sur pied un vaccin disent-ils pour combattre le Covid-19, qui sévit actuellement un peu partout dans le monde.

En effet le créateur de Microsoft, est dépositaire d’un brevet de fabrication d’un vaccin anti-Covi-19 qui date du 26 mars 2020.

Ce brevet couvre un très grand nombre de pays, en fait, la quasi-totalité de la planète.

Mais selon certains hommes de sciences en porte à faux avec les manigances du nouvel ordre mondial, les nanoparticules seront ajoutés dans le flacon du vaccin.

C’est un peu comme la puce que l’on implante sur la peau de votre chat, ou de votre chien.

La différence c’est qu’on va avoir de milliers de particules dans une dose vaccinale.

Une fois injecté avec le vaccin, vous le garderez jusqu’à la mort, voir même après la mort.

Impossible de s’en débarrasser, vous serez marqué à vie.

Dès lors votre portable qui est l’une des pièces maîtresses de ce système va pouvoir communiquer avec les nanoparticules, qui circuleront dans vos veines.

Bien entendu, votre téléphone portable est connecté, avec le réseau 5G. à partir de ce moment vous êtes localisable, repérable par les autorités locales à tous moments du jour ou de la nuit.

Même si vous jetez votre portable, vous serez repéré à nouveau, du moment où vous vivez dans un environnement où il existe des portables, car tous les portables qui vous entourent vous repèrent.

En outre les relais 5G peuvent se retrouver dans les autobus, les radars, les feu rouges, les compteurs électriques, les mobiliers urbains, etc…

En outre se vaccin sera inoculé des virus du Sida, du paludisme et bien d’autres maladies.

Le vaccin une fois injecté n’aura pas d’effets immédiats.

Ce n’est que plus tard, que vous mourrez de paludisme, du Sida ou de n’importe quelles maladies, contre laquelle votre système immunitaire ne pourra plus rien faire.

Finalement, par la création d’une immunodéficience, ce vaccin va vous enlever tout moyen de guérir d’une quelconque maladie, le crime parfait contre l’humanité.

Vous mesurez donc bien le degré de perversité de cette arme vaccinale.

LA METHODE SOFT KILL

Coronavirus – Voilà la vérité : Vacciner, dépeupler et pucer l’humanité ?

= Bill GATES est copropriétaire du vaccin contre le coronavirus.

But du vaccin : micropucer le public pour le contrôler, conformément à l’agenda 20/30 de l’ONU.

Les fabricants de vaccins, les agences gouvernementales et les institutions financières sont intégrés dans la porte tournante d’une vaste industrie qui pousse constamment le bouton «pandémie» dans l’espoir d’un programme mondial de vaccination.

Voici comment se déroule ce virus et bien qu’il se répète sous différents noms, année après année (Corona, VIH, SIDA, SRAS, Ebola, Zika, Mad Cow, etc.)

La plupart du public non informé réagit comme programmé, simplement parce que la peur est PROUVÉE pour déclencher un rétrécissement de l’esprit, une baisse du QI, une stimulation de l’ego de l’enfant (qui cherche un adulte pour le sauver) et une obéissance réflexive envers l’autorité perçue.

Le travail horrible va comme ça.

Étape 1) Empoisonner la population à dessein pour créer une maladie qui ne se produit pas et ne se produira jamais naturellement.

Étape 2) Décrivez la maladie créée intentionnellement comme causée par quelque chose d’invisible, en dehors du domaine du contrôle ou des connaissances de la personne moyenne.

Étape 3) Créez un vaccin ou un médicament toxique qui a toujours été destiné à envoyer la population dans une tombe précoce.

Étape 4) Répétez autant de fois que possible sur une population non informée car tuer une population de cette façon (l’art de faire en sorte que les gens s’alignent pour se suicider avec du poison …… connu sous le nom de méthode « soft kill ») est le seul moyen légal de s’assurer que ces opérations eugéniques peuvent être exécutées en masse et à la vue de tous.

GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et Vaccinations)

GAVI, financé en partie par le gouvernement britannique, compte de nombreux représentants de l’industrie pharmaceutique au sein de son conseil d’administration.

Ce groupe fixe le prix des vaccins et stimule la demande.

L’AMC est un mécanisme de financement spécial mis en place en 2007 par Gavi et six donateurs (Italie, Royaume-Uni, Canada, Fédération de Russie, Norvège et Fondation Bill & Melinda Gates) pour stimuler le développement de vaccins.

Il est clair que les fabricants de vaccins, les agences gouvernementales et les institutions financières sont intégrés dans la porte tournante d’une vaste industrie qui pousse constamment le bouton «pandémie» dans l’espoir d’un programme mondial de vaccination.

La corruption de cette agence est bien documentée.

En attendant, nous avons l’Alliance ID2020.

Lancé avec une subvention initiale de la Fondation Rockefeller.

Bill Gates est un partenaire fondateur d’une société appelée ID2020 Alliance, et son objectif est de donner à chaque être humain sur terre une identification numérique.

Comment envisagent-ils d’accomplir cet exploit ?

En combinant les vaccinations obligatoires avec des micropuces implantables.

L’Alliance ID2020 est un programme d’identité numérique qui vise à «tirer parti de la vaccination» comme moyen d’insérer de minuscules puces électroniques dans le corps des gens.

En collaboration avec GAVI.

Bill GATES est copropriétaire du vaccin contre le coronavirus via l’Institut Pilbright.

Il a aidé à créer un exercice de pandémie avec le CDC chinois quelques mois seulement avant l ‘«épidémie» signalée utilisant le même virus.

Il est impliqué avec le CEPI qui finance la fabrication du vaccin, GAVI qui fixe le prix du vaccin et ID2020 qui utilisera les vaccins pour micropucer le public conformément à l’agenda 20/30 de l’ONU.

Quel « grand devin » ce Bill Gates.

Il y a quelques mois, il évoquait sur Netflix que la prochaine grande pandémie pourrait commencer…dans un marché chinois.

La Fondation Bill et Mélinda Gates et d’autres, ont prédit 65 millions de décès par coronavirus lors d’une simulation exécutée il y a 3 mois
Intitulé « pandémie de l’événement 201 »

Ne seraient-ce pas les mêmes qui transforment ces virus pour les diffuser et produire des vaccins pour lutter contre eux 

Quand le Forum de Davos se préparait à une pandémie de coronavirus.
Le Pilbright Institute, qui détient un brevet pour le coronavirus, a des liens avec Bill Gates et le Dr Adrian Hill du Jenner Institute.

Voici l’homme qui a participé aux études sur le vaccin contre Ebola !

CONCLUSION

Cette pandémie est utilisée pour faire avancer l’Agenda 20/30, la politique de l’ONU de contrôle total sur la population mondiale.

(Note : surtout ne pas se faire vacciner contre le coronavirus car vous auriez une puce dans le corps pour vous contrôler).

Ce programme est un plan d’action pour les personnes, la planète et la prospérité.

Il vise également à renforcer la paix universelle dans une liberté plus grande.

Nous reconnaissons que l’éradication de la pauvreté sous toutes ses formes et dimensions, y compris l’extrême pauvreté, est le plus grand défi mondial et une condition indispensable au développement durable.

Tous les pays et toutes les parties prenantes, agissant en partenariat collaboratif, mettront en œuvre ce plan.

Nous sommes résolus à libérer la race humaine de la tyrannie de la pauvreté et du besoin et à guérir et sécuriser notre planète.

En 2018, Dave Work a écrit ceci :

L’Agenda 2030 est le plan directeur pour l’élevage des « moutons » dans cette dernière étape du voyage vers le « Nouvel Ordre Mondial ».

Encore une fois, la «dialectique hégélienne» est utilisée.

Si nos contrôleurs psychopathes nous disaient que nous serions des esclaves sans possessions ni libertés et que même la reproduction sera contrôlée, accepterions-nous cela ?

Bien sûr que non !

Ils utilisent donc le «double langage» enduit de sucre pour nous faire croire que l’Agenda 2030 vise à mettre fin à la pauvreté et à la faim.

[Maintenant, la maladie est le prétexte.]

Malheureusement pour nous, les gens normaux, quelques milliers de psychopathes ne peuvent pas contrôler sept milliards de personnes, donc le dépeuplement est un élément important de l’agenda.

Selon leurs propres Georgia Guidestones, la population idéale (contrôlable) est d’environ 500 millions d’habitants, donc beaucoup d’entre nous doivent «quitter» la planète avant de pouvoir faire les choses à leur façon !

Mettre fin à la pauvreté et à la faim ?

Les brutes puissantes et avides qui ont créé l’Agenda 2030 amassent de vastes quantités inimaginables de richesses et pourraient facilement résoudre la pauvreté mondiale (si elles le voulaient) et il en reste encore beaucoup !

VAXXED LE DOCUMENTAIRE CHOC DE ROBERT DE NIRO

« Vaxxed, de la dissimulation à la catastrophe » est un film documentaire qui a fait l’effet d’une bombe lors de sa sortie aux USA.

En effet, dans la plupart des pays Occidentaux, la vaccination est une obligation et soulève de nombreuses questions de la part des sociétés civiles quand aux effets secondaires procurés par le vaccin ROR (Rougeole – Oreillons – Rubéole).

Y aurait-t-il des liens de causes à effets entre ces vaccins et l’autisme ou les maladies neuro-dégénératives comme la fibromyalgie, la sclérose en plaque, le guillain barret ?

Dans l’administration de ce vaccin qui de plus, en France est administré aux enfants avec 8 autres vaccins, alors que ces derniers n’ont pas fini de construire leur système immunitaire, la suspicion est grande qu’ils ne soient pas en cause dans l’apparition de ces maladies qui frappent de plus en plus tôt les nouvelles générations.

Ce film est un électrochoc pour tous ceux qui douteraient encore des effets des adjuvants contenus dans ces vaccins sur la santé de nos enfants sans parler de celle des adultes.

LES TRANSHUMANISTES DES SATANISTES

Le triomphe maçonnique du transhumanisme

L’histoire du transhumanisme se résume à « Vous serez comme des dieux ».

Adoption du projet de loi de bioéthique : un triomphe du transhumanisme.

Qu’on ne parle plus de bioéthique en France !

Elle a été enterrée à l’Assemblée Nationale le mardi 15 octobre par le vote du projet de loi dit de « bioéthique » mais qui en réalité achève le démantèlement de l’éthique qui procède de l’anthropologie judéo-chrétienne.

C’est une victoire incontestable d’une pensée inspirée par la franc-maçonnerie, largement due au député LREM (ex-socialiste), Jean-Louis Touraine, franc-maçon assumé et ardent militant de la GPA et de l’euthanasie.

Le projet de loi (qui doit à présent être examiné par le Sénat) ne se résume pas à la « PMA pour toutes ».

Cette mesure phare adoptée au nom de l’égalité peut en effet aveugler sur ce qui la sous-tend ou en découle : rupture entre la procréation et la sexualité par la PMA non-thérapeutique ; rupture avec l’horloge biologique par la légalisation de l’autoconservation des gamètes ; accélération de l’eugénisme par l’extension du diagnostic prénatal et préimplantatoire ; feu vert à l’exploitation et la modification génétique des embryons humains ; rupture de la frontière entre l’homme et l’animal par la greffe de cellules humaines sur des embryons animaux ; et finalement, toute puissance de la volonté sur la biologie comme fondement de la filiation.

Cette doctrine « transhumaniste » qui trouve pour la première fois dans l’Histoire les moyens de s’appliquer grâce aux progrès technologiques, est un rêve ancien.

On peut même la faire remonter à l’antique tentation biblique : « Vous serez comme des dieux ».

Dans les temps modernes, elle a été théorisée en France par « les philosophes des Lumières » du XVIIIe siècle pour lesquels l’homme doit s’affranchir de la nature par la toute puissance de son intelligence et de sa volonté.

Dans cette conception, ce n’est pas le désir d’un progrès de l’humanité qui est problématique mais la rupture métaphysique qu’elle opère : l’homme ne doit plus se contenter des dons qu’il a reçus en naissant afin de les faire grandir et fructifier pour son bien propre et celui de la société, mais s’en affranchir pour être totalement « libre », sans aucune limite pourvu que la science lui en offre la possibilité : le transhumanisme entend faire de l’homme un mutant, capable de se libérer de sa propre espèce.

Le moteur de cette « libération » est la sexualité, dont on exalte le rôle hédoniste libéré par la contraception, en la déconnectant de sa fonction reproductrice, confiée à la technoscience.

Celle-ci est chargée de produire un homme « parfait », débarrassé de tout ce qui pourrait entraver son autonomie, au prix d’un tri embryonnaire et de manipulations génétiques sans limites, sinon provisoires, la société n’étant pas encore « prête » à les franchir (simple affaire de temps et de campagnes d’opinions).

Le projet transhumaniste de totale maîtrise de la procréation passe par l’eugénisme.

Tant pis si le prix à payer pour ce « progrès » est l’élimination des plus faibles, qu’il s’agisse d’embryons sans « projet parental » ou suspects d’être porteurs d’un gène déficient, ou encore de malades devenus une charge pour la société (charge financière mais aussi affective, mise en avant par l’euthanasie « compassionnelle » au nom du « droit à mourir dans la dignité »).

Les « promoteurs les plus radicaux sont tous issus du milieu de la libre-pensée et de la franc-maçonnerie ».

Tels Clémence Royer, fondatrice de l’obédience maçonnique Droit humain, qui prônait l’élimination des « représentants déchus ou dégénérés de l’espèce » (dans son introduction à « L’origine des espèces de Darwin » en 1862) et Paul Robin, fondateur en 1896 de la Ligue pour la Régénération humaine dont l’objet était de promouvoir la contraception, l’avortement et la liberté sexuelle, ou encore Charles Richet, prix Nobel de médecine en 1913 et vice-président de la Société Française d’Eugénisme, qui préconisait « l’élimination des races inférieures » et « des anormaux ».

Quant à Margaret Sanger, la fondatrice du Planning Familial, elle n’entendait pas seulement par la contraception « prévenir la naissance de ceux qui transmettraient leur imbécillité à leur descendance » (sic), mais disposer d’« un instrument de libération et de développement humain » car, écrivait-elle (en 1922), « par le sexe, l’humanité peut atteindre la plus grande illumination spirituelle qui va transformer le monde, qui va illuminer l’unique chemin vers un paradis terrestre ».

L’histoire du XXe siècle, acharné à broyer les plus faibles (individus, classes ou peuples), a pourtant déjà montré que c’était plutôt l’enfer qui était au rendez-vous du « transhumanisme »

LE CLONAGE HUMAIN

On a cloné l’être humain…

Qui s’en soucie ?

« Le premier clonage humain passe presque inaperçu… », titre Le Quotidien du médecin de ce 17 mai.

Pour la première fois au monde, une équipe de chercheurs de l’État d’Oregon aux États-Unis a produit par ce moyen des cellules souches embryonnaires humaines.

La presse nationale française en rend compte, mais l’opinion publique ne semble pas y prêter grande attention.

Clonage » reproductif « , clonage » thérapeutique »

Souvenons-nous. Le 23 février 1997, tombe une nouvelle stupéfiante : des chercheurs ont réussi à cloner une brebis adulte.

Le noyau d’une cellule de l’organisme de cette brebis a été introduit dans l’ovule d’une autre brebis, de manière à former un embryon.

Celui-ci a été transplanté dans l’utérus d’une troisième brebis, et s’y est développé. La brebis “clone”, Dolly, a près de 7 mois et se porte bien.

Va – t-on faire de même sur l’homme ?

De nombreuses voix s’élèvent, des chefs d’État demandent des interdictions claires, des comités d’éthique prennent position, le Conseil de l’Europe prépare un protocole additionnel à la Convention sur les droits de l’homme et la biomédecine, interdisant « toute intervention ayant pour but de créer un être humain génétiquement identique à un autre être humain vivant ou mort ».

Pour une fois, vives et rapides sont les réactions à un événement faisant peser des menaces sur le respect de la dignité humaine.

Cette belle unanimité cède assez vite la place à bien des nuances et divergences.

Le Conseil de l’Europe adopte le texte du protocole additionnel, mais précise : « il a été convenu de laisser au droit interne [des pays européens] le soin de donner les précisions pertinentes quant à la portée de l’expression “être humain” ».

S’applique-t-elle à tout membre du genre humain, de la conception à la mort, ou seulement au delà du stade de la naissance ?

L’enjeu est de taille, car, depuis 1998, on sait dériver de l’embryon des lignées de cellules souches embryonnaires.

Des scientifiques désirent donc procéder au clonage non pas dans un objectif “reproductif”, pour faire naître des enfants clones, mais pour constituer des embryons et obtenir ainsi des cellules souches embryonnaires qui auraient le même génome qu’un enfant ou un adulte malade.

L’objectif serait “scientifique” ou “thérapeutique”. D’autres scientifiques s’y opposent.

« Le clonage thérapeutique divise les chercheurs ».

Quoi qu’il en soit de ces divergences, l’émoi est grand en 2005 lorsque le chercheur coréen Hwang Woo-Suk déclare avoir obtenu onze lignées de cellules souches dérivées d’embryons humains constitués par clonage.

Cette réaction fait place à l’indignation lorsqu’il apparaît d’une part que le professeur Hwang Woo-Suk avait sollicité de jeunes collaboratrices pour prélever sur elles les nombreux ovules nécessaires aux tentatives de clonage, et d’autre part que les publications de ce chercheur reposaient en fait sur une totale supercherie.

Un pas en avant vers le « clonage reproductif » ?

Mais, contrairement au scandale de 2005, ces erreurs révèlent sans doute non pas une mystification, mais une précipitation, une course effrénée à la publication.

Des scientifiques qualifient de “tour de force” le clonage réussi aux États-Unis.

« Si l’exploit des biologistes de l’Oregon parvient à être répété par d’autres scientifiques dans d’autres laboratoires, cela offrirait un moyen, nettement plus efficace, de produire des cellules souches embryonnaires », déclare le biologiste George Daley.

Voilà comment on passe d’une ferme réprobation à une approbation sans réserve, au vu de bénéfices que l’humanité pourrait retirer d’une innovation, tout en fermant les yeux sur les autres conséquences prévisibles.

« Le but de ces recherches est uniquement scientifique, thérapeutique même ; jamais nous n’avons eu l’intention de faire naître un enfant clone », affirment les chercheurs américains.

Il n’empêche qu’ils ont mis au point un procédé permettant de constituer par clonage des embryons humains.

C’est un pas en avant, attendu par les scientifiques sans scrupules qui voudraient procéder au clonage “reproductif”, fait remarquer le docteur David King., directeur du groupe Human Genetics Alert.

Un vocabulaire destiné à masquer la réalité

Bien d’autre « avantages » sont revendiqués.

Par le procédé employé, on peut obtenir des cellules souches embryonnaires sans détruire des embryons obtenus par fécondation, en évitant donc les problèmes éthiques corrélatifs.

Comme si le fait d’utiliser des embryons obtenus par clonage posaient moins de questions éthiques !

Mais, comme il n’y a pas eu de fécondation, il n’y a pas d’embryon, disent d’autres auteurs.

Or, les chercheurs de l’Oregon ont utilisé, en l’améliorant, le procédé qui a permis d’obtenir la naissance de la brebis Dolly.

Et qu’est-ce qu’un embryon sinon l’ensemble des premières cellules qui, en se multipliant, conduisent à la formation d’un fœtus et à la naissance d’un petit d’animal ou d’un enfant humain ?

Toutes les ressources – et subtilités – du langage sont ainsi utilisées pour masquer des aspects de ce qui a été pratiqué.

Certains remplacent même le terme de “clonage” par ceux de “transfert nucléaire” ou de “transposition nucléaire”.

Ces mots évoquent, certes, le procédé employé, l’introduction du noyau d’une cellule de la personne à cloner dans un ovule féminin ; mais ce langage technique est aussi destiné à masquer la réalité de l’action envisagée.

La » réification » de l’embryon et du corps humain

Dernières remarques.

Le clonage effectué avait une finalité scientifique : prouver la possibilité de recueillir des cellules souches à partir du clonage de l’être humain.

Des embryons ont été créés et utilisés pour cela, puis rejetés comme un pur matériau de laboratoire, “réifiés”, c’est-à-dire traités comme des objets, des choses.

En outre, il a fallu prélever des ovules sur de jeunes femmes, et dans ce but les soumettre à des stimulations ovariennes et à de nombreux examens, avec les risques inhérents.

Tout cela contre rétribution, ce qui implique une forme de commercialisation du corps humain.

La législation française actuelle interdit la constitution par clonage d’embryons humains à des fins industrielles ou commerciales, mais aussi thérapeutiques ou de recherche.

Cette législation sera certainement contestée.

Il importe de rester vigilant.

ARMES ENERGIES DIRIGEES

Armes non létales : énergie dirigée ( Diriged Energy – DE )

Terme qui regroupe les technologies ayant un rapport avec la production d’un rayon d’énergie électromagnétique concentré ou de particules atomiques ou subatomiques.

ARME A ÉNERGIE DIRIGÉE (Directed Energy Weapon -DEW)

Système utilisant de l’énergie dirigée afin d’endommager ou détruire l’équipement ennemi, les installations et le personnel.

ACOUSTIQUE: INFRASONS (appartient à la catégorie des armes à énergie dirigée).

Son à très basse fréquence qui peut voyager sur de longues distances et pénétrer facilement dans la plupart des bâtiments et des véhicules.

La transmission du son grandes ondes entraîne des effets biophysiques; nausée, incontinence, désorientation, vomissements, éventuels dommages aux organes internes ou encore le décès de la personne.

Supérieur aux ultrasons car “en bande” ce qui signifie qu’il ne perd pas ses propriétés quand il change de milieu en passant de l’air aux cellules du corps par exemple.

Vers 1972 un générateur à infrasons a été construit en France qui générait des ondes de 7 hertz.

Quand il était activé il rendait les gens malades pendant des heures.

ACOUSTIQUE : SON DE DÉFÉRENCE

Dispositif qui permet de projeter une voix ou un autre son dans un lieu bien précis.

Le son qui en résulte ne sera entendu qu’à cet endroit.

ACOUSTIQUE: Voix vers Crâne (Voice to Skull V2K)

Définition / Domaine d’application :

Arme non létale qui comprend un dispositif de type neuro-électromagnétique utilisant la transmission par micro-ondes de sons dans la tête d’une personne ou d’animaux par le biais de rayonnements micro-ondes pulsés et d’un appareil produisant des “sons silencieux” pour transmettre du son à l’intérieur du crâne d’une personne ou d’animaux.

Note : La modulation du son ou de l’information peut prendre la forme de voix ou bien de messages audio subliminaux.

Une des applications du V2K comprend l’utilisation du dispositif à proximité des aéroports pour chasser et effrayer les oiseaux.

Acronyme : V2K

MUR THERMIQUE (armes à radiofréquences)

Permet de projeter de l’énergie à travers un mur afin de faire s’élever la température du corps humain jusqu’à 107 °F.

Perturbe la régulation biologique interne en imitant des symptômes de fièvre.

Système d’arme à énergie dirigée utilisant les MICRO-ONDES, destinés à correspondre à une source de radio fréquences afin d’interférer avec l’activité cérébrale de l’homme au niveau des synapses.

Armes invisibles qui permettent d’immobiliser à distance en créant un effet de choc fantomatique.

L’arme peut être ajustée et peut être appliquée dans le cadre de la défense “stratifiée” qui devient de plus en plus létale.

Les risques associés à son utilisation sont ceux d’une irradiation aux micro-ondes.

LASER A UV qui ionise l’air afin de projeter un choc électrique à distance.

Arme à rayon anti-personnel qui tétanise les tissus osseux du squelette humain afin de créer des paralysies dues à l’électrochoc.

Les yeux non protégés sont extrêmement vulnérables aux rayons lasers très fins.

Danger de dommage aux yeux et d’aveuglement.

Problèmes de crises cardiaques associés aux différentes formes d’électrochocs induits.

ACOUSTIQUE ET OPTIQUE

Psycho-correcteur, technologie inventée par un scientifique russe qui consiste à influencer les sujets de manière visuelle et auditive grâce à des communications contenant des messages subliminaux.

PSYCHOTECHNOLOGIES (définition des chercheurs russes et du Dr Smirnov).

Système permettant un accès direct au subconscient.

Psycho-sondage (signifie qu’une information peut être obtenue de la part d’un individu sans son consentement ou sans qu’il en soit conscient en interrogeant son subconscient).

Psycho-Zond™ est basé sur l’analyse mathématique du comportement d’un individu et / ou les réponses physiologiques à des stimuli sémantiques (qui ont un sens) qui lui sont présentés et qui ne sont pas perçus par sa conscience.

Psycho Correction™ permet d’influencer les décisions d’un individu, de modifier sa personnalité et de contrôler sa condition physique et son comportement, la psycho correction se base sur l’utilisation de la persuasion, l’explication et les instructions qui passent outre le contrôle volontaire et la conscience du sujet.

La psycho Correction consiste à présenter au sujet, sans qu’il en soit conscient, des stimuli visuels, acoustiques ou autres stimuli sémantiques préparés et formulés pour donner des directives impératives.

HOLOGRAMMES

Soldats et Forces armées

Il s’agit de la projection d’une image de forces armées qui peuvent amener l’adversaire à croire qu’il y a plus de forces alliées que ce n’est le cas en réalité.

Cette technologie nécessite actuellement le déploiement de chambres optiques, d’écrans et peut-être de fumée.

La complexité des préparatifs et de l’équipement actuellement nécessaire rend cette opération difficile à part pour quelques déploiements à petite échelle dans un environnement bien contrôlé.

Utilisation du son et de phénomènes acoustiques

I ) Recherches et études sur les possibilités de faire entendre des sons autrement que par l’utilisation d’ondes sonores mécaniques et en faisant emprunter au son une autre voie que le système auditif.

Comme par exemple les recherches de Allan Frey en 1962 et de Joseph Sharp en 1974 sur la transmission de sons qui semblent naître à l’intérieur du crâne sans nécessiter de récepteur, en utilisant des micro-ondes ou des ultrasons.

Plusieurs brevets décrivent ces possibilités.

II ) Articles d’experts et de journalistes qui viennent illustrer ces possibilités:

Extrait du livre du Dr Nick Begich, homme politique, auteur de livres sur le système radar américain HAARP.

Expert de cette course à l’armement d’un nouveau genre, héritée en partie des projets Star Wars, il a participé à de nombreuses émissions radio-télévisées aux EU.

Il a également participé en tant qu’expert à une conférence sur le système HAARP organisée pour les membres du Parlement européen.

Ces débats sont à l’origine du vote le 28 janvier 1999 d’une résolution par les députés européens.

Un article du 22 novembre 1976 dans le Los Angeles Herald Examiner intitulé “Les micro-ondes qui modifient le psychisme : les soviétiques étudient un rayon invisible,” mentionne la possibilité d’entendre grâce à l’émission de micro-ondes.

III ) Applications commercialisées

Articles explicatifs et références concernant essentiellement des découvertes exploitant le principe de “l’effet Tartini” qui permettent d’entendre du son d’une manière innovante voire révolutionnaire.

Deux inventeurs ont développé presque en même temps deux dispositifs sur ce principe :

Joseph Pompei a commencé sa carrière de chercheur en acoustique à 16 ans en travaillant en coopération avec l’entreprise Bose Corporation.

Vers 1998 il a intégré l’équipe du Media Lab du Massachusett Institute of Technology MIT, où il a commencé à développer son invention, l’ audio projecteur.

L’invention du jeune chercheur du MIT est mise en perspective dans le New York Times, quotidien de référence américain dans un article du 15/05/01 par Jennifer 8. LEE: “Un projecteur sonore crée un mur de son privé”

Une dépêche scientifique de Sciences et Avenir du 10/05/2000 décrit et résume l’invention: “Le son projeté comme la lumière.

Tout comme un rayon de lumière ou un laser peut éclairer un point précis, ‘l’audio-projecteur’ peut ’sonoriser’ avec un faisceau de son projeté dans l’air.

C’est un jeune chercheur américain du MediaLab : ‘Joseph Pompei’, qui a inventé cet appareil capable de défier les lois de l’acoustique […].”

Elwood Norris, PDG d’American Technology Corporation est un inventeur autodidacte, formé sur le tas en prenant des cours d’électronique et qui est passé par l’US Air Force, où il était technicien spécialisé dans les armes nucléaires.

Son invention l’Hyper Sonic Sound System a été primée par des revues scientifiques et d’économie.

LA 5 G GENOCIDE ARME FINALE

Dr. Katherine Horton voit le déploiement actuel du réseau 5G d’une manière différente de la perception traditionnelle.

Et pour une bonne raison.

Pour commencer, elle est physicienne des particules et titulaire d’un doctorat de la prestigieuse université d’Oxford.

Elle a travaillé comme physicienne en hautes énergies sur le collisionneur de particules de l’électron allemand Synchrotron DESY à Hambourg, en Allemagne, et sur le tristement célèbre Grand collisionneur de hadrons du CERN à Genève, en Suisse.

À Oxford, le Dr Horton a travaillé en tant que chercheur universitaire au St John’s College, une position qui lui a permis d’étendre ses recherches de la physique des particules à la physique médicale et à la physique des systèmes humains complexes.

Dans le cadre de ce dernier programme, elle a mené une recherche en analyse de systèmes portant sur le système juridique anglais, les économies, le système financier, les devises ainsi que sur la criminalité en col blanc et le crime organisé.

En d’autres termes, elle a la réputation d’être l’ennemi public numéro un auprès d’une élite mondiale qui tente d’utiliser de manière trompeuse la technologie comme un rouage fondamental dans son plan visant à asservir l’humanité sous un gouvernement mondial totalitaire.

Un individu ciblé

Pendant son enfance en Roumanie, Mme Horton a affirmé que sa famille et elle-même avaient été victimes d’intimidation et de terrorisme en raison de leur niveau d’instruction élevé et de leur refus de prendre part à la criminalité et à la criminalité informative promues par les réseaux de la mafia.

La Dre Horton a déclaré que le harcèlement criminel et d’autres activités du même type avaient augmenté en novembre 2011, alors qu’elle assistait à une affaire de la Haute Cour à Londres dans le cadre de sa recherche sur l’analyse des systèmes du système juridique anglais.

Elle a dit qu’elle se faisait ouvertement traquer en rentrant du tribunal et a commencé à remarquer qu’un voyou l’attendait devant sa maison tous les matins pour la suivre à la gare.

Les tentatives pour faire face à ces forces, par le biais des tribunaux et par le biais de l’activisme, ont entraîné une recrudescence de ses attaques, qui comprennent non seulement l’intimidation humaine, mais également la torture à l’aide d’armes à énergie dirigée.

Vous pouvez lire plus de détails sur ses expériences qui offre notamment un soutien et des conseils juridiques aux personnes ciblées.

Essayer de contextualiser le réseau 5G

Dans l’entretien approfondi présenté par Alfred Lambremont Webre ci-dessous, le Dr Horton tente de faire valoir ses vastes connaissances sur les capacités des armes à énergie, et nous éveille au fait que ce sont les véritables armes de guerre modernes d’aujourd’hui, et non les armes balistique, ces armes que nous voyons encore dans les films et dont on parle dans les conflits géopolitiques.

Elle utilise également ses connaissances et son expérience personnelle du phénomène des «personnes ciblées», ainsi que ses démêlés avec le gouvernement fantôme et leurs tentacules militaires et de renseignement pour créer un contexte large pour ce que le réseau 5G est réellement :

Je pense que la personne moyenne a tant de mal à comprendre de quoi il en retourne et c’est sur quoi elle mise [Global Elite].

Ils misent donc sur le fait que, par exemple, il existe un problème très simple caché dans ce stratagème de marketing qu’est la 5G.

Par exemple, quand ils ont parlé de la 3G et de la 4G, tout le monde suppose que la 5G est simplement un meilleur 3 et 4G, alors de quoi s’agit-il ?

Est-ce seulement les Luddites qui sont juste, vous savez, elles ont juste peur, et elles sont adeptes du câlin aux arbres, et elles n’aiment pas vraiment regarder de courtes vidéos de chaton heureux qui se téléchargent très vite sur leur téléphone ?

Mais ce n’est pas ce que c’est.

La 5G est donc un système fondamentalement différent

Je pense que ce que je voudrais faire est de prendre toutes les personnes qui sont peut-être encore plus dépassées que moi, vous savez, je veux les chercher là où elles se trouvent, peut-être, puis les mettre au courant et leur dire tout ce que je sais, donc à la fin de la série, ils savent au moins ce que je pense et ce que je sais, de façon à pouvoir se faire leur propre idée de ce qu’ils pensent.

Et il y a plusieurs découvertes que j’ai faites en essayant de faire des recherches sur le sujet, et je devrais dire que mon objectif principal n’est même pas la campagne « anti 5G ou pro 5G ».

Mon objectif principal est de faire campagne pour la fermeture de tous les systèmes d’armes à énergie dirigée, y compris les armes satellites, les armes cachées dans les voitures, les armes portées par des monomaniaques dans des sacs à dos, et tout ce genre de choses, la 5G est, si vous voulez, le système d’état.

Il encapsule tout.

Il peut faire un peu de tout et ce sera partout.

Donc, votre système 5G est comme un harceleur de rue avec une arme à énergie dirigée dans son sac à dos qui vous tire une balle dans la tête alors que vous marchez derrière lui, vous savez, sur le trottoir par exemple.

Mais ce ne sera pas un harceleur de rue, ils pourront s’en passer s’ils disposent de ces antennes 5G tous les 50 ou 100 mètres.

Ainsi, le système 5G fera tout ce que les systèmes mondiaux d’armement actuels peuvent faire et peut également, je le crois fermement, pouvoir également tuer instantanément.

D’accord ?

Donc, en d’autres termes, si vous voulez aller droit au but, mon point de vue sur le système de la 5G, et je vais vous expliquer pourquoi je pense que c’est le cas, le système de la 5G devrait être mieux imaginé en tant que gouvernement, ou ce groupe obscur qui a infesté le gouvernement, envahissant chaque ville de la planète et chaque village et même la plus petite ville et même, vous savez, la forêt, où vous pensez qu’il n’y a rien, et en mettant en place des mitrailleuses cachées qui vous suivent, vous et votre famille, pointant du doigt.

Vous savez, ils sont tout à fait nets, de manière à pouvoir vous abattre à la vitesse de la lumière si quelqu’un le souhaite.

D’accord ?

Voilà donc la meilleure description du système 5G que je possède.

Un système complexe aux motifs grisonnants

La description ci-dessus et une grande partie de son explication dans la vidéo peuvent nuire à la crédulité de nombreux lecteurs.

Cela remet certainement en cause la vision du monde selon laquelle nos élus sont des autorités imparfaites mais finalement légitimes, que les guerres et les meurtres sont menés pour des raisons justifiables, que les agences de renseignement nous protègent et ne tentent pas de nous nuire, ou que nous ne sommes pas en danger.

D’une certaine manière, les victimes d’ingénierie sociale complexe conçue pour nous transformer tous en esclaves obéissants.

Mais ici à Collective Evolution, nous avons creusé des trous dans la perception générale depuis nos débuts il y a dix ans, et aujourd’hui les plans cachés de longue date pour la surveillance de masse, l’esclavage et le dépeuplement deviennent de plus en plus clairs et visibles.

À quel point l’agenda de dépopulation est-il clairement mis en évidence ?

Dans l’interview, le Dr Horton nous indique le site Web qui surveille la vente et la distribution de la technologie des armes militaires dans le monde entier.

Elle nous montre que les plans du génocide sont en réalité reflétés dans les estimations publiées du dépeuplement au cours de la prochaine décennie.

Comme vous pouvez le voir sur la page ci-dessous, accessible directement, la population des États-Unis devrait atteindre 100 millions d’ici à 2025, contre 327 millions en 2017.

Pour M. Horton, ce déclin insidieux de la population américaine au cours des prochaines années est probablement subordonné à la mise en œuvre réussie du réseau 5G aux États-Unis.

Mais cela ne signifie pas pour autant que son message est sombre et morose, et qu’il évoque la peur et le désespoir.

En tant que personne qui a lutté contre cette autorité pendant la plus grande partie de sa vie, elle estime que cette précipitation à déployer la 5G est une tentative désespérée de la part de l’élite mondiale, le « cartel criminel » comme elle l’appelle, à conservez le pouvoir qu’ils détenaient depuis les temps bibliques:

Je veux montrer à quoi ressemble réellement le système 5G dans la pratique, puis je veux montrer, vous savez, à quel point l’industrie jubile avec, elle sait que c’est une arme, elle jubile, elle se moque de nous, et ils se moquent de nous et ensuite je vais vous montrer à quoi sert cette arme et qui est déjà utilisée pour le moment.

Donc, ce dont je parle, ce n’est pas seulement, oh, c’est dans cinq ans, non, ce système tue des gens en ce moment.

Et maintenant, la seule question est: le décalage entre nous « réalisant », accumulant une masse critique, et arrêtant ce système, et arrêtant les criminels – celui qui a pensé mettre cela dans la gale, sachant très bien [les conséquences] –

Maintenant, ce délai indique à peu près combien de personnes vont mourir, d’accord ?

Et ce cartel de la criminalité… ils savent ce qu’ils font et leur objectif est de tuer autant de personnes que possible, et ce, parce qu’ils se rendent compte qu’avec la croissance de la population et l’arrivée d’Internet, ils ne peuvent pas avoir le même type du contrôle sur l’humanité.

Il est mathématiquement impossible d’exercer le même type de contrôle sur l’humanité – qu’ils avaient, vous le savez, dans les années 1980, même dans les années 1990 et le contrôle qu’ils avaient jusqu’aux années 1990 était à peu près le contrôle qu’ils avaient aux temps bibliques, babyloniens et antérieurs.

Le Dr Horton passe en revue certaines des présentations que les sociétés techniques ont publiées dans le domaine public à propos de la 5G et montre de nombreux cas où ces sociétés semblent se moquer de nous, à nos dépens, en mettant bien en évidence des images et des symboles à peine voilés, leurs plans pour déployer un système d’armes qui peut cibler toute personne de leur choix.

C’est peut-être cet orgueil de la classe dirigeante qui sera la principale cause de leur chute, car ils ne font qu’aider à accélérer le réveil humain.

Pour le Dr Horton, le plus important est que ceux qui reçoivent son message le propagent largement, car ce sont nous qui déterminerons combien de temps il reste avant que nous n’atteignions une masse critique et que nous puissions arrêter les opérations de ce cartel criminel tout à fait.

Forte de son expérience personnelle en tant qu’individu ciblé, de ses collaborations avec d’autres victimes et de ses recherches, la Dre Horton est convaincue que plus nous nous éveillerons rapidement à ces vérités et récupérerons notre pouvoir, plus vite nous mettrons fin à la souffrance inutile et le meurtre d’innocents.

À méditer

Bien que certaines choses soient incertaines à l’époque, il ne fait aucun doute que l’humanité commence à prendre conscience de ce qui se passe réellement dans le monde. Zbigniew Brzezinski l’a noté en 2008, et c’était un avertissement sage à ses partenaires de l’élite mondiale :

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la quasi-totalité de l’humanité est politiquement activée, consciente de la politique et interactive.

Il ne reste que quelques poches d’humanité dans les coins les plus reculés du monde qui ne soient pas politiquement alertes et engagées dans les turbulences politiques si répandues aujourd’hui dans le monde.

L’activisme politique mondial qui en résulte génère une poussée dans la quête de dignité personnelle, de respect culturel et d’opportunités économiques dans un monde douloureusement marqué par le souvenir d’une domination coloniale ou impériale étrangère séculaire.

Comme indiqué dans un article de Claire Edwards publié il y a quelques jours et intitulé « Le paradoxe 5G: comment la grille de contrôle 5G peut nous mener à la liberté », les tentatives effrénées de déploiement de réseaux 5G à travers le monde risquent de se retourner contre le monde élite.

Je dis pourrait, car l’implication de citoyens éveillés du monde entier n’est pas garantie.

La seule façon d’atteindre une masse critique de personnes assez puissante pour changer la trajectoire de l’humanité sera si ceux d’entre nous qui sont en mesure de le faire faisons l’effort de parler et d’agir de manière à sensibiliser les autres à l’ordre du jour et les dangers de la 5G.

L’une de ces actions consisterait à suivre en ligne gratuitement le Sommet en ligne 5G Crisis: Sensibilisation et Responsabilité, qui se déroulera du 26 août au 1er septembre et qui réunira une foule de conférenciers experts, dont notre propre Joe Martino.

CONSTITUTION TRAITE CORONAVIRUS

Tout était prévu dans la Constitution européenne et le Traité Liberticide de Lisbonne :

Des annexes inquiétantes…

Peine de mort en cas d’émeute, d’insurrection, ou de « menace de guerre »

Réquisition de citoyens pour des travaux forcés, emprisonnement arbitraire, surveillance électronique de la vie privée, liberté d’expression et d’information.

Clonage humain.

Constitution européenne: Des annexes inquiétantes…

La Constitution européenne offre des libertés en trompe-l’œil et prépare le terrain à une dérive totalitaire et policière de l’Europe par le biais « d’annexes » ignorées du public et dont les médias ne parlent jamais.

Ces annexes vident de son contenu la « Charte des droits fondamentaux » incluse dans la constitution et censée garantir les droits de l’homme en Europe.

Le droit européen étant au-dessus des lois nationales, ces limitations s’appliqueront à tous les pays européens…

La Constitution et sa version « simplifiée » (le traité de Lisbonne) contiennent de nombreuses annexes dont le rôle est d’indiquer de quelle façon les différents articles doivent être interprétés et appliqués.

Ces annexes font juridiquement partie de la Constitution:

article IV-442 :

« Les protocoles et annexes du présent traité en font partie intégrante. »

De plus, les annexes sont désignées comme référence pour l’interprétation devant éventuellement être faite par un tribunal:

article II-112, 7 :

« Les explications élaborées en vue de guider l’interprétation de la Charte des droits fondamentaux sont dûment prises en considération par les juridictions de l’Union et des États membres. »

Or, dissimulées parmi ces annexes, on trouve des « explications » qui permettent tout simplement de ne pas appliquer la Charte des Droits fondamentaux (la partie II de la Constitution) dans des cas dont la définition est délibérément floue et extensible.

Ces annexes à la Charte des Droits fondamentaux figurent à l’article 12 de la section A de « l’acte final » de la partie IV, à la fin du texte constitutionnel, à l’abri du regard des nombreux électeurs qui auront abandonné la lecture avant la fin.

Peine de mort en cas d’émeute, d’insurrection, ou de « menace de guerre »

En apparence, la Constitution reconnait le droit à la vie, et interdit la peine de mort:

article II-61 :

  1. Toute personne a droit à la vie.
  2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté.

Mais dans le paragraphe 3-a de l’article 2 de l’annexe 12 (intitulée « Déclaration concernant les explications relatives à la Charte des droits fondamentaux », section A de l’acte final de la partie IV), on peut lire une « explication » qui limite sérieusement la portée de l’article II-61:

« Les définitions «négatives» qui figurent dans la CEDH doivent être considérées comme figurant également dans la Charte :

a) l’article 2, paragraphe 2 de la CEDH.

«La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire.

a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale.

b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue.

c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»

b) l’article 2 du protocole n° 6 annexé à la CEDH.

«Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions». »

Ces limitations contestables instaurées par la CEDH (Convention Européenne des Droits de l’Homme) se trouvent ainsi constitutionnalisées.

En clair, les droits fondamentaux établis par la Charte ne s’appliquent pas en cas d’insurrection ou d’émeute.

Mai 1968, une grève générale, une occupation d’usine ou une manifestation peuvent être assimilés à une insurrection ou une émeute, et peuvent donc servir de prétexte à l’annulation des droits civiques.

La Charte ne s’applique pas non plus en temps de guerre ou en cas de « danger imminent de guerre », ce qui est une définition très subjective et qui ouvre la porte à tous les abus.

Demain, un Bush européen (Sarkozy ?) pourrait utiliser comme prétexte une « guerre contre le terrorisme », ou un « danger de guerre » pour ne pas appliquer la Charte.

Réquisition de citoyens pour des travaux forcés

On ne peut qu’approuver la Constitution quand on lit:

article II-65 :

  1. Nul ne peut être tenu en esclavage ni en servitude.
  2. Nul ne peut être astreint à accomplir un travail forcé ou obligatoire.

Trop beau pour être vrai…

Et effectivement, les « explications » en annexe précisent que le travail forcé n’est pas interdit si il s’applique à des prisonniers.

Les travaux forcés, tels qu’ils se pratiquaient il y a un siècle et tels qu’ils se pratiquent à nouveau aux Etats-Unis, sont donc possibles en Europe avec cette Constitution.

N’importe quel citoyen est concerné depuis que les récentes lois répressives permettent d’emprisonner une personne sans jugement et pour une durée indéterminée si elle est soupçonnée de « terrorisme ».

Il est donc devenu très facile de passer du statut de « citoyen libre » à celui de prisonnier.

Les annexes de la Constitution vont même jusqu’à autoriser la réquisition de citoyens pour un travail forcé dans le cas « de crises ou de calamités qui menacent la vie ou le bien-être de la communauté ».

Encore une fois, ces conditions sont suffisamment vagues pour être interprétées de façon très extensives par des dirigeants du type Sarkozy ou Bush.

article 5 de l’annexe 12 :

« Au paragraphe 2, les notions de «travail forcé ou obligatoire» doivent être comprises en tenant compte des définitions «négatives» contenues à l’article 4, paragraphe 3, de la CEDH.

N’est pas considéré comme « travail forcé ou obligatoire » au sens du présent article:

a) tout travail requis normalement d’une personne soumise à la détention dans les conditions prévues par l’article 5 de la présente Convention, ou durant sa mise en liberté conditionnelle;

b) tout service de caractère militaire ou, dans le cas d’objecteurs de conscience dans les pays où l’objection de conscience est reconnue comme légitime, à un autre service à la place du service militaire obligatoire.

c) tout service requis dans le cas de crises ou de calamités qui menacent la vie ou le bien-être de la communauté.

d) tout travail ou service formant partie des obligations civiques normales »

Emprisonnement arbitraire.

Les « explications » relatives à l’article II-66 (qui affirme que « toute personne a droit à la liberté et à la sûreté ») justifient d’ailleurs implicitement la détention sur simple soupçon, ou encore pour des personnes « contagieuses », des « aliénés », des « toxicomanes » ou des « vagabonds »:

paragraphe 1 de l’article 6 de l’annexe 12 :

« Toute personne a droit à la liberté et à la sûreté. Nul ne peut être privé de sa liberté, sauf dans les cas suivants et selon les voies légales:
(…)
c) s’il a été arrêté et détenu en vue d’être conduit devant l’autorité judiciaire compétente, lorsqu’il y a des raisons plausibles de soupçonner qu’il a commis une infraction ou qu’il y a des motifs raisonnables de croire à la nécessité de l’empêcher de commettre une infraction.
(…)
e) s’il s’agit de la détention régulière d’une personne susceptible de propager une maladie contagieuse, d’un aliéné, d’un alcoolique, d’un toxicomane ou d’un vagabond; »

Le paragraphe 3 des mêmes « explications » semble néanmoins fixer des limites à la détention arbitraire, mais encore une fois, ces limites sont formulés dans des termes suffisamment imprécis pour laisser toute liberté d’interprétation à un futur régime autoritaire ou policier:

paragraphe 3 de l’article 5 de l’annexe 12 :

« Toute personne arrêtée ou détenue, dans les conditions prévues au paragraphe 1.c du présent article, doit être aussitôt traduite devant un juge ou un autre magistrat habilité par la loi à exercer des fonctions judiciaires [c’est à dire par un policier, ou un « juge de proximité » sans aucune formation judiciaire] et a le droit d’être jugée dans un délai raisonnable » [quel délai précisément?…]

paragraphe 4 de l’article 5 de l’annexe 12 :

« Toute personne privée de sa liberté par arrestation ou détention a le droit d’introduire un recours devant un tribunal, afin qu’il statue à bref délai [quel délai précisément?] sur la légalité de sa détention et ordonne sa libération si la détention est illégale. » [mais compte-tenu des dispositions précédentes, peu de détentions pourront être déclarées illégales, puisque justifiées par la Constitution]

Surveillance électronique de la vie privée

On continue dans le même esprit avec la protection de la vie privée.

Ainsi, la Constitution semble protéger les citoyens de l’espionnage de leur ligne téléphonique et de leurs courriers électroniques, ou la pose de micros et de caméras au domicile (comme le prévoit la loi Perben en France).

Au passage, on s’en étonne un peu car depuis le 11 septembre 2001, la plupart des états européens ont adopté des lois qui officialisent la « big-brotherisation » générale.

Si l’on en croit la Constitution, la surveillance électronique des citoyens est interdite, bien qu’il n’y ait aucun recours prévu pour des personnes qui seraient victimes de ces pratiques:

article II-67, 1:
« Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de ses communications. »

Mais les explications en annexe annulent totalement ce droit dans la pratique. Il suffit pour cela que l’intrusion dans la vie privée soient encadrées par la loi, et qu’elles soit nécessaires « à la sécurité nationale » (Bush a montré que ce concept peut être utilisé pour justifier n’importe quoi), « à la sûreté publique », « à la défense de l’ordre » (deux notions très subjectives), « à la prévention des infractions pénales » (de mieux en mieux! cette disposition rend possible des arrestations préventives, comme dans « Minority Report », selon le même principe que les « guerres préventives » de Bush), ou tout simplement lorsque l’espionnage de la vie privée est nécessaire « au bien-être économique du pays » ou encore « à la protection de la morale »:

paragraphe 2 de l’article 7 de l’annexe 12 :

« Il ne peut y avoir ingérence d’une autorité publique dans l’exercice de ce droit que pour autant que cette ingérence est prévue par la loi et qu’elle constitue une mesure qui, dans une société démocratique, est nécessaire à la sécurité nationale, à la sûreté publique, au bien être économique du pays, à la défense de l’ordre et à la prévention des infractions pénales, à la protection de la santé ou de la morale, ou à la protection des droits et libertés d’autrui. »

L’article suivant est assorti d’explications absolument incompréhensibles du fait de la multitude de renvois et références à d’autres documents ou traités.

article II-68:

  1. Toute personne a droit à la protection des données à caractère personnel la concernant.
  2. Ces données doivent être traitées loyalement, à des fins déterminées et sur la base du consentement de la personne concernée ou en vertu d’un autre fondement légitime prévu par la loi.

Toute personne a le droit d’accéder aux données collectées la concernant et d’en obtenir la rectification.

explication à propos de l’article II-68, article 7 de l’annexe 12 :

« Cet article a été fondé sur l’article 286 du traité instituant la Communauté européenne et sur la directive 95/46/CE du Parlement européen et du Conseil du 24 octobre 1995 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (JO L 281 du 23.11.1995), ainsi que sur l’article 8 de la CEDH et sur la Convention du Conseil de l’Europe pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel du 28 janvier 1981, ratifiée par tous les États membres.

L’article 286 du traité CE est désormais remplacé par l’article I-51 de la Constitution.

Il convient de noter également le règlement (CE) n° 45/2001 du Parlement européen et du Conseil du 18 décembre 2000 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel par les institutions et organes communautaires et à la libre circulation de ces données (JO L 8 du 12.1.2001).

La directive et le règlement précités contiennent des conditions et limitations applicables à l’exercice du droit à la protection des données à caractère personnel. » [comprenne qui pourra…!]

Liberté d’expression et d’information

L’article II-71 garantit la liberté d’expression et d’information, mais ce droit est limité de la même façon que les précédents articles par les « explications » en annexe.

Les restrictions à la liberté d’expression sont autorisées lorsqu’elles sont « prévues par la loi » et qu’elles constituent des mesures nécessaires « à la sécurité nationale, la sûreté publique, la défense de l’ordre et la prévention du crime », à la « protection de la santé ou de la morale ».

article II-71:

  1. Toute personne a droit à la liberté d’expression.

Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières.

explication à propos de l’article II-71, article 11 de l’annexe 12 :

« L’exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l’intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l’ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d’autrui, pour empêcher la divulgation d’informations confidentielles ou pour garantir l’autorité et l’impartialité du pouvoir judiciaire. »

Clonage humain

On retrouve le même procédé avec le clonage humain qui semble être interdit par l’article II-63:

article II-3 :

  1. Toute personne a droit à son intégrité physique et mentale.
  2. Dans le cadre de la médecine et de la biologie, doivent notamment être respectés (…) l’interdiction du clonage reproductif des êtres humains.

paragraphe 2 de l’article 3 de l’annexe 12 :

« Les principes contenus dans l’article 3 de la Charte figurent déjà dans la convention sur les droits de l’homme et la biomédecine, adoptée dans le cadre du Conseil de l’Europe (STE 164 et protocole additionnel STE 168) [encore des renvois à des documents extérieurs pour brouiller les pistes!] .

La présente Charte ne vise pas à déroger à ces dispositions et ne prohibe en conséquence que le seul clonage reproductif.

Elle n’autorise ni ne prohibe les autres formes de clonage [toutes les autres utilisations possibles du clonage humain sont donc possibles].

Elle n’empêche donc aucunement le législateur d’interdire les autres formes de clonage. » [elle n’empêche donc pas non plus le législateur de les autoriser ! ].

LES CAMPS FEMA

Après le libre et heureux et armes silencieuses pour guerres tranquilles, qui sont les camps FEMA, ou camps de concentration, oui vous avez bien lu.

C’est quoi un FEMA ?

Un camp militaire transformé en enceinte de rétention

Pour certains, il s’agit juste là d’une « théorie conspirationniste », pour d’autres, une triste réalité annonçant un avenir plus que sombre aux Etats-Unis.

Ces camps FEMA seraient destinés à réunir l’ensemble des opposants politiques en cas de mise en place d’un « Nouvel Ordre Mondial » sur le territoire américain, très similaires aux camps de concentration de la seconde guerre mondiale, des cercueils auraient même été prévus en cas de nécessité, un très grand nombre de cercueil.

Reste à savoir si ces camps sont une réalité ou simplement une légende urbaine destinée à entretenir un climat de peur, spécialité de certains gouvernements pour mieux contrôler la population ou imposer certains choix politiques qui auraient été contestés en temps normal.

Venu des USA, la Maxwell Air Force Base, base militaire qui s’étend sur un millier d’hectares en Alabama, est un complexe militaire comme un autre.

Pourtant, de sinistres projets s’y préparent.

Bientôt – si cela n’est pas déjà en cours –, des citoyens américains respectueux des lois seront arrêtés et enfermés là par un gouvernement fédéral oppressif.

Pour preuve, les panneaux de circulation situés à proximité du camp pour orienter les camions de l’Agence américaine de sécurité civile.

En recherchant des liens je suis tombée sur cet article, traduit en Français.

Je vous laisse le soin de le lire c’est édifiant, son histoire commence comme l’article précédent en 1979, La pierre angulaire du monde secret de la FEMA est un bunker situé dans les Blue Ridge Mountains, en Virginie, qui constitue le refuge principal du gouvernement civil depuis les années 1950.

Le nom de Mount Weather vient de son utilisation comme station de recherche et observatoire du Weather Bureau depuis les années 1890.

Au fur et à mesure des gouvernements et des présidences tout s’est articulé autour.

Au début des années Kennedy, Mount Weather incluait tous les équipements et les systèmes de survie d’un bunker haut de gamme: des aires d’atterrissage pour hélicoptères et une station de traitement des eaux usées se trouvaient au sommet de la montagne, mais en dessous se trouvait le véritable des réservoirs souterrains pour les besoins en eau potable et en refroidissement, des générateurs diesel, un hôpital, des installations de diffusion radio et télévision, des cafétérias, son propre service d’incendie et des forces de police.

Quelque 800 hamacs en maille bleue étaient prêts à accueillir le personnel évacué, qui dormait par équipes toute la journée.

Ce n’est que l’un de ces nombreux endroits, installations prévus pour accueillir des responsables américains.

Je vous laisse lire cet article, depuis 1890 à nos jours, la toile se tisse comme celle d’une araignée, ils construisent des concepts de plus en plus avancées en technicité des sortes de tentacules, juste pour vous donner une idée :

Le système de localisation centralisée de la FEMA surveille les allées et venues de tous les responsables qui se trouvent dans la ligne de succession présidentielle, 24 heures sur 24, afin de s’assurer que le gouvernement est prêt à les faire sortir de leurs postes habituels. vit à tout moment.
Ils travaillent en étroite collaboration avec une équipe spéciale de pilotes d’hélicoptères de la Force aérienne qui pratiquent quotidiennement dans les cieux au-dessus de Washington, prêts à se jeter sur des héliports, des pelouses bien entretenues, le National Mall et même, le cas échéant, des terrains de sport, pour assurer la survie des personnes choisies.

Qu’en est’ il en France, me parlerez vous d’hallucinations ou de je sais pas quoi.

Il suffit de taper FEMA dans vos recherches et vous trouverez un nombre d’articles qui en parle partout dans le monde, là nous allons rester en France.

Des camps de concentration dits « FEMA », qui existent déjà aux USA, sont en cours de construction en France.

Ces camps très controversés, qui ressemblent à des prisons accueillant des trains et des immenses cimetières, serviraient uniquement en cas d’épidémie planétaire selon la version officielle.

Plus de 350 000 cercueils en plastique sont entassés dans des hangars, les tombes commencent à être creusées, à l’image des camps FEMA américains.

Ces camps se situent dans le centre de la France, la région la moins peuplée de l’hexagone, sûrement pour garantir la discrétion et « l’effet quarantaine » escompté en cas d’épidémie.

Ce sont des habitants de la région qui, curieux de l’agitation des bulldozers, ont photographiés les premières installations.

De nombreuses vidéos sont disponibles sur youtube, permettant de voir à quoi ressemblent les camps FEMA.

Elles sont tournées aux Etats Unis, dans des camps entièrement construits et prêts à l’emploi.

Ces camps ressemblent étrangement aux camps nazis de la seconde guerre mondiale, en plus moderne.

On vous dira, les non complotistes que c’est pas vrai, alors ?

Encore sceptique ?

Carte de rétention en France et une partie de l’Europe.

Les camps comportent supposément des wagons pour transporter les prisonniers et des cercueils en plastique pour les enterrer

(Pourquoi ne pas simplement les brûler à la mode nazi ?

Ou même, puisque selon les tenants de cette théorie, les environnementalistes sont à la source du Mal, utiliser des cercueils bio- dégradables ?

Quoi ?

C’est forcément les environnementalistes : les camps sont situés en pleine nature.

Alors les gens !!

Réveillez-vous, pauvres sceptiques aveugles.

Photo de Cameron Casey

La FEMA, naturellement, est le gouvernement de l’ombre qui contrôlera le monde après que le gouvernement fantoche aura été dissolu grâce à une suite de mesures exécutives décidées par le Président.

L’idée que la FEMA serait capable de mener une telle opération pour prendre le pouvoir est étonnamment répandue, surtout quand on se souvient de l’incompétence de cette agence au temps de l’ouragan Katrina.

Le commentateur de Fox News, Glenn Beck a consacré trois émissions à cette théorie en déclarant qu’il avait voulu “la déboulonner” mais qu’il n’y était pas arrivé.

Le 31 Décembre 2011, pendant les vacances à Hawaii, le président Obama a signé la Loi nationale sur l’autorisation de la Défense ( NDAA ) en droit qui, en plus d’allouer 662 milliards de dollars pour le Pentagone contient aussi une mesure qui permet aux citoyens américains d’être placés en détention et détenus indéfiniment sans jamais être accusé d’un crime.

Voici un article qui montre ce que l’Élite des pays réserve au Peuple avec le Nouvel Ordre Mondial (dont Macron, Sarkozy et Merkel sont des agents) qui veut réduire de 95% la population mondiale et ne garder que des esclaves soumis pour les servir.

Les révélations des plans sordides de l’Élite est la meilleure manière de les stopper.

Normalement ce plan a déjà échoué (grâce aux révélations des donneurs d’alerte) lors de la fausse épidémie du virus H1N1, qui devait conduire à faire vacciner tout le monde avec des produits toxiques et stérilisants.

Mais pourquoi veulent-ils tous nous vacciner à tout prix ?

Des études menées ici ou là prouvent bien que ces élites veulent notre mort à petit feu par les vaccins.

Ce n’est pas moi qui le dit, mais une prestigieuse équipe scientifique danoise, connue jusqu’ici pour ses positions « pro-vaccins ».

Cette équipe est dirigée par le Dr Peter Aaby, un chercheur présenté par le gouvernement danois comme l’une des personnalités les plus importantes dans la lutte contre la pauvreté mondiale.

Eh bien ce scientifique réputé a publié un énorme pavé dans la mare en 2018.

Après des études très précises réalisées en Guinée-Bissau, lui et son équipe observent que les enfants vaccinés par le DTC meurent au moins 2 fois plus que les enfants non vaccinés.

Et le plus incroyable, c’est que les enfants non-vaccinés étaient pourtant en moins bonne santé que les enfants vaccinés.

Oui, vous avez bien lu : des enfants malnutris non vaccinés ont eu deux fois plus de chances de survivre que des enfants en bonne santé mais vaccinés au DTC.

On sait bien que macron est allié des lobbys des grands laboratoires pharmaceutiques des lobbys en tous genres.

Allez vous fermer les yeux, et vous laissez dominer par un groupe de gens qui décident qui doit vivre ou mourir ?

95 % de la population doit disparaître

L’État Profond, qui a construit près de 1000 camps de concentration de la FEMA aux USA, les a équipé avec 30.000 guillotines pour éliminer les opposants et indésirables !

Voici un article qui montre ce que l’Élite des pays réserve au Peuple avec le Nouvel Ordre Mondial (dont Macron, Sarkozy et Merkel sont des agents) qui veut réduire de 95% la population mondiale et ne garder que des esclaves soumis pour les servir.

Rappelons qu’il faut faire la Lumière pour que l’Ombre disparaisse et ne pas se voiler la face par rapport à certaines réalités.

Les révélations des plans sordides de l’Élite est la meilleure manière de les stopper.

Normalement ce plan a déjà échoué (grâce aux révélations des donneurs d’alerte) lors de la fausse épidémie du virus H1N1, qui devait conduire à faire vacciner tout le monde avec des produits toxiques et stérilisants !

Ghislaine Lanctot (auteur de « La Mafia Médicale ») avait déjà révélé qu’un routier lui avait dit qu’il transportait des guillotines dans son camion pour les USA, ce qui est confirmé par les autres sources ci-dessous.

Elle avait estimé que c’était la méthode la plus efficace pour obtenir des organes en bon état pour les transplantations !

Normalement, les Forces de la Lumière travaillent pour stopper ces plans sataniques des Forces de l’Ombre de l’Élite !

Les camps de la FEMA deviendront des centres de décapitation car 30.000 guillotines y sont stockées !

Dans une interview radio avec Steve Quayle, il a dit deux choses très dérangeantes.

1 – Le premier était de savoir si l’État Profond devait se terminer complètement et, d’autre part, que sa recherche avait révélé que les camps de FEMA deviendraient des installations de décapage.

Dans la partie 4 de cette série, il est temps que le public américain prenne conscience de la brutalité totale qu’il est sur le point de faire face.

Les parties précédentes de cette série ont démontré au-delà de la question de savoir comment l’activité et les préparatifs du camp FEMA sont intensifiés ainsi que la brutalité abjecte.

Les camps de FEMA seront spécialisés !

Au cours des années, plusieurs initiés m’ont dit que les affectations du camp FEMA seraient divisées par les éléments suivants :

1 – Les hommes seront envoyés dans un camp séparé par sexe et le travail des esclaves sera accompli selon l’Ordre exécutif d’Obama 13603.

L’extermination sera le jeu final.

C’est exactement ce que les nazis ont fait avec les juifs.

2 – Les femmes seront envoyées dans des camps distincts réservés aux femmes.

Il y aura un travail esclave qui sera fait, mais ces camps seront des centres de servitude humaine.

3 – Les enfants seront envoyés dans leurs propres camps.

Lorsqu’on m’a d’abord dit cela, je n’ai pas bien compris la signification de cette ségrégation jusqu’à ce que je me suis familiarisé avec la fascination de l’État Profond pour le trafic d’enfants et de sexe.

Ces camps donneront à l’humanité l’heure la plus sombre.

Ces camps de ségrégation ont été réellement activés lors l’application de la loi du Colorado et le DHS pendant la crise de la grippe H1N1 en 2008-2009.

Dans ces exercices, quiconque ne se soumettait pas à une vaccination et qui ne recevrait pas la maladie, les personnes non conformes étaient embarquées dans un bus dans le but de conduire les acteurs dans des camps séparés.

Comment puis-je savoir ?

Deux amis avec lesquels je suis allé à l’école m’ont dit les détails du plan.

Les personnes non conformes qui n’ont pas été vaccinées seront découvertes par des barrages routiers.

Il y avait une caractéristique supplémentaire à ces infos est l’intention générale des camps de la FEMA est de conduire à des incarcérations.

La seule observation est que ceux qui sont ciblés pour l’extermination risquent probablement de mourir par l’utilisation des guillotines.

Si vous avez besoin de motivation pour agir contre l’État Profond, ce peut être le meilleur exemple.

Agent du FBI Ted Gunderson¨

Lorsque l’agent à la retraite du FBI, Ted Gunderson, actuellement décédé, aurait déclaré un rassemblement de membres de la milice que le gouvernement fédéral avait mis en place 1.000 camps d’internement à travers le pays, je n’ai eu aucun problème à croire sa déclaration car il existe une documentation suffisante pour étayer sa déclaration REX 84,Operation Garden Plot et maintenant la NDAA.

Cependant, lorsque Gunderson a signalé que le gouvernement fédéral stockait plus de 500.000 cercueils en dehors d’Atlanta, je savais aussi qu’il était précis sur ce point parce queSherrie Wilcox a trouvé la preuve dans la photo adjacente.

Cependant, lorsque j’ai entendu dire que Gunderson accusait le gouvernement de stocker 30.000 guillotines, je pensais qu’il avait perdu l’esprit.

Pourquoi le gouvernement voudrait-il posséder les guillotines ?

Gunderson a déclaré à divers groupes de patriotes que les guillotines étaient stockées pour le jour où le gouvernement déclarera la loi martiale pour arrêter et exécuter les dissidents américains.

Gunderson a répondu prophétiquement aux groupes patriotes que le gouvernement fédéral allait nous rendre compte de tous.

La dernière déclaration a effectivement été prouvée compte tenu du récent scandale Snowden / NSA.

Quelqu’un peut-il me expliquer pourquoi le gouvernement devrait commander 30.000 guillotines ?

Pour quel but légitime ces outils d’exécution pourraient-ils être utilisés ?

La guillotine n’a jamais été utilisée à l’intérieur des États-Unis.

Les États-Unis ont exécuté des gens par l’escouade, la pendaison, la chaise électrique et l’injection létale.

Les États-Unis n’ont jamais exécuté un criminel reconnu par l’utilisation de la guillotine.

Compte tenu de ces faits, pourquoi ce gouvernement importe-t-il 30.000 guillotines comme Gunderson l’a prétendu ?

Oh, je sais que certains des moutons regardent maintenant du sol et ont simplement dit : « Il n’y a pas de guillotines aux États-Unis. »

Alors, dites-moi, moutons d’Amérique, pourquoi le représentant de Doug Teper, de la L’Assemblée législative de Géorgie (Démocrate) présente un projet de loi qui supplantera la méthode d’exécution, la chaise électrique, avec la guillotine en 1995-6 ?

La loi référencée était Georgia State House Bill (1995-6) HB 1274 – Peine de mort ; Dispositions relatives à la guillotine.

Certes, Teper n’aurait jamais pensé que cela soit possible, si il n’y avait pas déjà des guillotines à l’intérieur des États-Unis.

Un outil efficace !

Quelqu’un a-t-il fait les calculs ?

Une simple guillotine pourrait peut-être couper les têtes d’environ 100 personnes par heure.

En une heure, le gouvernement fédéral a la capacité d’exécuter jusqu’à trois millions de personnes.

Dans une journée de dix heures, 30 millions de personnes pourraient être exécutées par la guillotine.

Ndlr : La cadence sera beaucoup plus faible car il est prévu de récupérer les organes des personnes exécutées !

Autres agents des Agences parlent !

Ted Gunderson n’est pas le seul ancien agent des Agences à raconter tout sur les guillotines.

Le regretté Bill Pawelec, ex-CIA, était un ami proche et est finalement devenu l’autre élément important de mon ancien directeur des actualités de The Common Sense Show , Annie DeRiso.

Pawelec a déclaré à Annie et à plusieurs reprises que des guillotines étaient stockées sur plusieurs bases militaires.

La fin de l’année, AC Griffith, ex-NSA, a déclaré la même chose à plus d’une fois sur mon talk-show.

À la lumière de ces confirmations provenant de différentes sources reconnues et provenant de sources publiques, ainsi que de la législation proposée par Rep.

Teper pour introduire l’utilisation de guillotines sur le sol américain, je crois qu’il ne fait aucun doute que l’histoire est vraie.

Je suis nerveux face à la perspective d’avoir des guillotines sur le sol américain, alors que je regarde la série sans fin de décapitations des chrétiens au Moyen-Orient par l’ISIS radical.

Ce qui suit représente une petite taille d’échantillon de ce qui arrive aux chrétiens et leurs décapitations de masse subséquentes aux mains de l’ISIS.

Les terroristes d’État islamique en Irak ont décapité quatre enfants chrétiens qui ont refusé de renoncer à leur foi et de devenir musulmans.

Plus de 250.000 chrétiens ont fui le nord de l’Irak au milieu d’ISIS … à l’islam ou à la mort en décapitant, les enfants ont choisi de suivre Jésus …

Le porte-parole national des chrétiens irakiens et des Chaldéens-Américains … sorti par les militants de l’ISIS en Irak comprend maintenant des décapitations choquantes des enfants…

Une femme britannique qui s’est converti en islam a menacé de décoller les chrétiens « avec un couteau émoussé », selon Daily Mail.

Même les chrétiens qui se transforment en islam sont décapités.

Le climat politique est-il mûr pour que cela se produise aux États-Unis ?

L’ancien président Barack Hussein Obama a été critiqué par des militants des droits de l’homme, pour ne pas aborder le sort des chrétiens et d’autres minorités lors de ses entretiens avec des dirigeants en Arabie Saoudite, où le christianisme est interdit.

En outre, la Bible parle de l’utilisation des décapitations comme un outil religieux de subjugation.

La complicité par le silence est la façon dont je qualifierais la vue de ce président sur ces événements.

Où allons-nous ?

Apocalypse 20: 4

Comme vous lisez les deux paragraphes suivants, il y a une collision entre deux cultures et deux religions qui sont déjà en cours et que le dogme religieux sert à perpétuer et à exacerber le conflit.

Apocalypse 4: » Alors j’ai vu des trônes, et ils se sont assis sur eux, et le jugement leur a été donné.

Et j’ai vu les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause de leur témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et ceux qui n’avaient pas adoré la bête ou son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main ; Et ils sont venus à la vie et ont régné avec le Christ pendant mille ans « .

Et qui va être en tête de ces chrétiens ?

Jetez un œil à Sura (chapitre) 47 contient l’ayah (verset): » Quand vous rencontrez les incroyants …. [26] Lui et ses partisans ont décapité les adversaires, chrétiens et musulmans … » Sourate 8 [al-Anfal]: 12 états: « Je lancerai la crainte des cœurs de …

Les califes décapités des dizaines de milliers de chrétiens (certes beaucoup d’entre eux …)

C’est la justification pour l’ISIS d’accomplir ces actes odieux contre les chrétiens.

Il est clair que le christianisme et l’islam prévoient un moment où les infidèles non croyants (c.-à-d. Les chrétiens) seront décapités par les extrémistes musulmans radicaux (c.-à-ISIS).

Il est également clair que cette prophétie est accomplie dans notre temps.

Ces actes seront-ils effectués sur le sol américain et contre les chrétiens et les juifs américains ?

Ce qui suit ne parle pas spécifiquement de la persécution prévue des chrétiens et des juifs, mais le terrain de jeu pour faire une telle chose a été clairement établi.

Chaque Américain devrait être scandalisé par les références suivantes à FM 39.40 qui fournit les moyens de mener à bien de tels actes odieux .

Révélations « Insider » du Pasteur Walt Mansfield

Plus de preuve que le christianisme est systématiquement détruit nous vient sous la forme de la Loi sur les centres d’urgence nationaux ou HR 645 qui prévoit la création de » Centres d’urgence nationaux « pour être situés dans des installations militaires dans le but de fournir un« logement temporaire, une assistance médicale et humanitaire à des personnes et des familles disloquées en raison d’une urgence ou d’une catastrophe majeure », selon le projet de loi.

La loi stipule également que les camps seront utilisés pour « fournir des emplacements centralisés pour améliorer la coordination des efforts de préparation, de réponse et de redressement des entités gouvernementales, privées et sans but lucratif et des organisations religieuses ».

Le projet de loi prévoit également que les camps peuvent être utilisés pour « répondre à d’autres besoins appropriés », tel que déterminé par le Secrétaire de la Sécurité intérieure.

Ce mandat à la carte blanche que beaucoup de peur pourrait signifier la détention forcée de citoyens américains, dans le cadre de la NDAA, en cas d’émeutes répandues suite à une urgence nationale ou à un effondrement économique total.

Par conséquent, nous avons maintenant l’équipe d’intervention du clergé sous les auspices du DHS.

Le 9 décembre 2014, j’ai mené une entrevue téléphonique exclusive avec le pasteur Mansfield qui a été recruté pour devenir membre de l’équipe d’intervention du clergé qui fonctionnerait sous le contrôle de NOVAD et de DHS.

Les révélations de Mansfield à propos de ses expériences sont étonnantes et concernent la foi.

Le pasteur Mansfield a assisté à plusieurs séances d’information et il pouvait à peine croire ses oreilles.

Il a appris le plan du gouvernement visant à promulguer la loi martiale et à mettre en place des déménagements forcés de population.

Mansfield a souligné que lorsque la loi martiale serait promulguée, l’application serait immédiate.

En d’autres termes, les membres de la famille seront séparés l’un de l’autre et une partie de la formation reçue par le clergé était de «réconforter les membres de la famille séparés».

Pouvez-vous imaginer la terreur et l’horreur des enfants car ils sont séparés de leurs parents et peut-être même de leurs frères et sœurs ???

Ce plan est pour de vrai !

Le nom est Clergy Response Teams, où les 501 (c) 3 pasteurs autorisés par le gouvernement instruiront tous les membres de « obéir au gouvernement » sans question.

Ils ont subi une «formation» sur ce qu’il faut faire et comment faire.

Les trafiquants auront des badges officiels autour de leur cou pour le faire savoir pour les identifier.

Les équipes de FEMA ont mené ces séances de formation à travers le pays depuis au moins environ environ 2005.)

Le Pasteur Mansfield a souligné que les exercices FEMA / DHS étaient fondés sur le bioterrorisme.

Les pasteurs ont été formés pour aller dans les foyers.

Les gens ont refusé d’être relocalisés par les autorités et leur travail immédiat était de convaincre les réticents à aller volontiers dans les camps de déménagement.

De manière évidente, cela devait se faire au lieu d’envoyer les équipes SWAT.

J’ai demandé à Mansfield si les camps de FEMA étaient réels et il a déclaré qu’une grande partie de la formation du clergé se concentrait sur ce scénario de pasteurs opérant dans les centres de réinstallation forcée.

L’objectif principal d’un pasteur assigné à un camp de FEMA était d’apporter l’ordre et d’encourager le respect des demandes de DHS, d’où l’accent mis sur Romains 13.

(Les gens, réfléchissez à la Seconde Guerre mondiale et aux camps de concentration où les Allemands ont été formés pour diriger le sheeple dans les camps et pour obéir aux nazis.

Le plan américain est modelé après ce plan.

Ses propres compatriotes les ont trahis.

Pensez à ceux comme Soros pour Exemple.)

Les pasteurs ont été obligés de signer la non-divulgation.

Intéressant, on a dit aux pasteurs de ne pas citer l’Écriture chrétienne.

Le document DHS, préparé pour les pasteurs, a clairement déclaré que l’Écriture avait été utilisée pour «opprimer» les gens dans le passé et les présentateurs ont fortement découragé son utilisation.

LES DIRIGEANTS D’ EGLISES DES TRAITRES FORMES POUR LES CAMPS

Tous les dirigeants d’églises chrétiennes, catholiques ou protestantes = tous les chefs religieux de toutes les religions ont été visités par la FEMA.

Si vous faites partie d’une église ou quelconques dénominations religieuses et spirituelles, soyez sensibles au fait que tous les dirigeants d’églises chrétiennes, catholiques ou protestantes, que tous les chefs religieux de toutes les religions ont été visités par la FEMA en 2010 pour être formés sur un plan d’action en cas de catastrophes ou de chaos civils.

N’oubliez donc pas que les pasteurs et leaders religieux ont reçu l’ordre de faire monter les brebis dans les autobus…

Les 5 régions où se trouvent les camps FEMA,

Alex Jones a reçu un document en provenance d’une filiale KBR d’Halliburton (supposéement séparée depuis 2007) qui fournit des détails sur les camps de la Federal Emergency Management Agency (FEMA). Intitulé « Project Overview and Anticipated Project Requirements », le document décrit des services recherchés par KBR pour de la sous-traitance.

Le document a été transmis par un employé du gouvernement qui souhaite rester anonyme, pour des raisons évidentes.

Ces demandes de services sont semblables aux « appels d’offre » de la FEMA lancés en 2010 concernant des sachets de nourriture, de couvertures, d’eau, de sacs de couchage mortuaires, etc.

Le document appelle à des soumissions pour des traiteurs, des clôtures et barricades, des services de blanchisserie et médicaux, la production d’électricité, collecte des ordures et autres nécessités pour des camps d’urgence temporaires situés dans cinq régions des États-Unis.

Ces appels d’offre de la FEMA arrivent peu après que le Sénat ait adopté majoritairement la Loi « National Defense Authorization Act (NDAA) », qui permet à l’armée de détenir et d’interroger des suspects de « terrorisme domestique » sans ordre de la Cour et ce, en violation au quatrième amendement de la Constitution américaine.

L’article 1031 du projet de loi NDAA déclare que l’ensemble des États-Unis est considéré comme un « champ de bataille », il permet aux citoyens américains d’être arrêtés et incarcérés à Guantanamo Bay.

Un autre document non-classifié, intitulé « Civilian Inmate Labor Program », décrit en détail le règlement 210-35 qui expose une politique de création de programmes de travail dans les camps de prisonniers et installations de l’armée.

En 2009, la loi « National Emergency Centers Act » a été introduite au Congrès.

Elle prescrit la création de « centres d’urgence nationale » situés sur des installations militaires dans le but de fournir des logements temporaires, une assistance médicale et humanitaire aux individus et familles en cas de catastrophes majeures.

Cette législation prévoit répondre à différents besoins déterminés par le Secrétaire de la sécurité intérieure, un mandat ouvert qui pourrait signifier la détention forcée de citoyens américains en cas d’émeutes, de situations d’urgence ou d’effondrement économique.

Tous les représentants ou chefs spirituels, églises chrétiennes et dénominations de toutes les religions, ont été rencontrés par la FEMA pour l’élaboration de plans d’urgence, de gestion « des fidèles » dans l’éventualité de catastrophes.

LES ENFANTS SONT DE LA NOURRITURE POUR LES SATANISTES

Une étude sur le cannibalisme révèle que la viande humaine ne serait pas très nutritive.

Si les humains ne sont pas particulièrement nutritifs, pourquoi nos ancêtres choisissaient-ils de les manger, voire les préféreraient-ils à d’autres proies ?

Il y a bien longtemps, un mammouth mort pouvait nourrir vingt-cinq Néandertaliens affamés pendant un mois, quand un de leurs congénères ne fournissait à ces mêmes Néandertaliens qu’un tiers de leur apport calorique journalier.

Un nouveau regard porté sur la valeur nutritionnelle de la chair humaine montre que, par rapport aux autres proies du Paléolithique, les humains n’étaient pas particulièrement caloriques pour leur taille.

« Lorsque vous nous comparez à d’autres animaux, nous ne sommes pas du tout nutritifs », déclare l’auteur de l’étude James Cole de l’Université de Brighton, qui a publié ses travaux dans Scientific Reports.

Selon ses estimations, les viandes de sangliers et de castors représentent environ 1 800 calories pour chaque portion de 500g de muscle, contre 650 calories pour un humain moderne.

C’est à peu près ce à quoi on pourrait s’attendre compte-tenu de notre taille et de notre musculature par rapport aux autres animaux.

Mais alors, si les humains ne sont pas particulièrement nutritifs, pourquoi les manger, voire les préférer à d’autres proies ?

Après tout, à moins qu’ils ne soient malades ou mourants, ils ne sont pas faciles à chasser.

« Vous devez organiser une partie de chasse et traquer ces personnes, elles ne restent pas là à attendre que vous les poignardiez avec une lance », explique Cole.

Au lieu de cela, Cole soutient que, sans doute, les pratiques cannibales anciennes n’avaient pas pour seul but la sustentation ; elles avaient peut-être également diverses fonctions sociales.

LES ORIGINES DU CANNIBALISME

Les archéologues ont mis au jour des preuves de cannibalisme dans l’arbre généalogique humain datées d’au moins 800 000 ans.

Et bien que les marques sur les os découpés et rongés ne puissent pas révéler les motivations de telles pratiques, les vestiges anciens offrent quelques indices sur la diffusion des pratiques cannibales tout au long de l’évolution humaine.

Sur le site de la grotte Gran Dolina en Espagne, par exemple, les restes de bisons, de moutons et de cerfs ont été mélangés à ceux d’au moins onze êtres humains, tous enfants ou adolescents, dont les os présentaient des signes de cannibalisme.

En plus des marques montrant que la chair avait été arrachée de l’os, des preuves suggèrent que les résidents de Gran Dolina – un ancien parent de l’Homme moderne appelé Homo antecessor – ont manipulé le cerveau de leurs victimes.

Les parties humaines dépecées apparaissent dans la grotte sur une période d’environ 100 000 ans, ce qui suggère que la pratique était assez courante.

Fragments d’os extraits de la grotte de Gough en Angleterre.

Les preuves de ce site du Paléolithique supérieur suggèrent que nos ancêtres pratiquaient le cannibalisme et utilisaient peut-être des crânes humains à des fins rituelles.

Les restes humains étaient mélangés à ceux d’autres animaux et étaient préparés de la même manière, ce qui a conduit certains anthropologues à suggérer que le cannibalisme sur ce site n’aurait peut-être pas été le fait d’une situation d’urgence, de stress alimentaire ou le fruit de rituels.

Peut-être que la chair humaine était un complément à leur alimentation, ou peut-être que les êtres dégustés étaient des étrangers, et que le cannibalisme était une forme de « protection » – les restes osseux ne peuvent pas nous le dire avec certitude.

C’est vrai pour la plupart des cas de cannibalisme préhistorique, déclare l’anthropologue Silvia Bello du Museum d’Histoire naturelle de Londres.

« Je suis d’accord avec [Cole] pour dire que le cannibalisme paléolithique était probablement plus souvent pratiqué comme un « choix » plutôt que comme une simple « nécessité »», dit-elle.

« Je pense cependant que trouver la motivation de cette pratique reste très difficile. »

LA VIANDE HUMAINE RESTE-ELLE DE LA VIANDE ?

Dans certains cas, le cannibalisme peut avoir été purement pratique.

« Le problème n’est pas celui de la nutrition comme alternative au gros gibier », déclare l’anthropologue Erik Trinkaus de l’Université de Washington à St. Louis.

« C’est une question de survie quand il n’y a pas d’autres sources de nourriture, que des membres d’un groupe social sont morts et que les membres survivants consomment les corps de personnes déjà mortes. »

Un scientifique travaille sur le site de Caune de l’Arago en France, un autre site de cannibalisme préhistorique potentiel.

PHOTOGRAPHIE DE RAYMOND ROIG, AFP, GETTY IMAGES

Cole reconnaît que nous ne pouvons pas tirer grand-chose de son analyse limitée de la valeur nutritionnelle humaine, qui n’était basée que sur quelques humains modernes.

Et nos anciens ancêtres ne comptaient certainement pas les calories pour choisir ce qu’ils allaient dîner.

Peut-être, dit-il, le vrai message est que les peuples anciens avaient plus de motivations pour le cannibalisme que nous ne le pensions.

Après tout, le cannibalisme humain des siècles derniers a de nombreuses origines, notamment la guerre, la survie, les croyances spirituelles ou des formes de psychose.

Il est très probable que nos ancêtres aient survécu par opportunisme et parfois cannibalisme, dit Bill Schutt, professeur de biologie au campus Post de l’Université de Long Island et auteur du livre Cannibalism: A Perfectly Natural History.

« Le cannibalisme est extrêmement répandu dans le règne animal », dit Schutt, et les humains ne font pas exception.

« Ce qui nous différencie, ce sont les rituels, la culture, les tabous », dit-il.

« Nous avons été amenés à croire que le cannibalisme était la pire chose que nous puissions faire. »

Cole indique que calculer le nombre de calories de la chair humaine était un peu déconcertant, car cela l’obligeait à réfléchir à ce que serait le cannibalisme.

« Manger du bacon est plus compliqué pour moi depuis environ un an », dit-il.

HILLARY CLINTON, ATTEINTE DE KURU ( MALADIE DU CANNIBALISME )

En foré (langue papoue), « Kuru » signifie trembler de peur.

Cette maladie neuro dégénérative et incurable touche les cannibales.

Hillary Clinton éclate soudainement d’hystérie et rie comme une sorcière.

Or, la maladie de Kuru est connue sous le nom de «maladie du rire» en raison des éclats de rire pathologiques qui en sont le symptôme.

Quels sont les symptômes du kuru ?

– Difficulté à marcher

– Mauvaise coordination

– Difficulté à avaler

– Troubles de l’élocution

– Sautes d’humeur et changements de comportement

– Démence

– Contractions musculaires et tremblements

– Incapacité à saisir des objets

– Rires ou pleurs compulsifs

De nombreux Américains ont constaté lors de la campagne contre Trump en 2016 qu’elle présentait de nombreux symptômes ressemblant à ceux-ci.

Quelles sont les causes du kuru ?

Le Kuru appartient à une classe de maladies appelées encéphalopathies spongiformes transmissibles, également appelées maladies à prions.

Il affecte principalement le cervelet – la partie de votre cerveau responsable de la coordination et de l’équilibre.

Contrairement à la plupart des infections ou des agents infectieux, le kuru n’est pas causé par une bactérie, un virus ou un champignon.

Des protéines infectieuses et anormales connues sous le nom de prions provoquent le kuru.

Les prions ne sont pas des organismes vivants et ne se reproduisent pas.

Ce sont des protéines inanimées et difformes qui se multiplient dans le cerveau et forment des touffes empêchant les processus normaux du cerveau.

Vous pouvez contracter la maladie en mangeant un cerveau infecté ou en entrant en contact avec des plaies ouvertes ou des plaies d’une personne infectée.

Les Kuru se sont développés principalement chez les peuples antérieurs de Nouvelle-Guinée quand ils ont mangé le cerveau de parents décédés lors des rites funéraires.

Les femmes et les enfants étaient principalement infectés parce qu’ils étaient les principaux participants à ces rites.

A travers les manifestations du kuru, nous observons qu’il s’agit d’une maladie incurable, comme s’il s’agissait un péché innommable.

Les cannibales témoignent de la force que produit la consommation de la chair humaine.

Telle est la promesse du démon.

Mais, cette promesse, comme tout ce qu’octroie le diable, a une contre- partie, comme en atteste le kuru.

L’écrivain Robin de Ruiter affirme dans ses ouvrages qu’Al Gore, vice président des Etats-Unis de 1993 à 2001, comme par hasard sous Clinton, se déplaçait avec une valise contenant du sang d’enfant.

Car, les satanistes consomment la chair humaine et en deviennent dépendants.

Nous entrons dans l’antre secret du Pizza Gate et de l’affaire Dutroux (qui n’ a jamais été réellement exposé à la masse), à propos de laquelle Springmeier affirme que Hillary Clinton était une prêtresse satanique dans le château des Amerois appartenant à la famille Solvay, un industriel dans la pharmaceutique, ami du pseudo-pape Jean Paul II (le pape sur lequel on a jamais tiré).

Chez les satanistes, le cannibalisme est l’aboutissement. Walt Disney, 33e degré franc-maçon et Illuminati, affirmait que le cannibalisme était la quintessence de l’homme. (L. Glauzy, Illuminati, de l’industrie rock à Walt Disney les arcanes du satanisme).

Enfin, concernant la maladie de Kuru, nous l’aurons compris, il s’agit bien d’un cas de possession.

Il serait aussi bon de se demander si les pédosatanistes ne seraient pas des cannibales….

LA MALADIE DE KURU EST UNE REPONSE CREDIBLE. ELLE EST MEME LA SEULE CREDIBLE.

La femme de Trump a exorcisé la Maison-Blanche.

Pourquoi ?

Il est un fait que Trump sait beaucoup sur les Clinton et qu’il vaut parler.

Il sait beaucoup aussi sur Ob—a dont beaucoup disent que sa femme est un homme opéré et que leurs enfants sont adoptés, comme ça se passe chez les satanistes, une fois de plus.

Mais, les Illuminati suivent leurs traces.

LES SATANISTES DES VAMPIRES

LE VIOL RITUEL, LE SACRIFICE D’ENFANTS ET L’UTILISATION DE L’ADRÉNOCHROME

Une sécrétion endocrinienne humaine naturelle devient le centre d’attention des gens qui s’éveillent à l’élargissement du scandale Jeffrey Epstein et au réalignement tectonique de la perception humaine qui se cache sous la surface de cette procédure judiciaire et de ses sous-entendus sur la réalité du plus grand mal de notre temps: le trafic sexuel d’enfants, l’abus sexuel ritualisé d’enfants et le sacrifice d’enfants.

Ne vous y trompez pas depuis un certain temps maintenant, les élites hollywoodiennes tentent de normaliser la pédophilie.

En fait, certains parlent ouvertement de la consommation de sang.

Les gens ne saisissent pas le concept de combien de ces malades sont là-bas.

Méfiez-vous les vampires: le sang que vous choisissez de sucer choisissez judicieusement, il peut remplir vos pores de l’intérieur avec un poison méchant que vous ne connaissez pas.

Peut-être que vous avez pris une bouchée de chair que vous ne pouvez pas supporter.

Je suis peut-être aussi un vampire, ou une nouvelle créature mort- vivante que vous n’avez pas encore rencontrée.

Cette substance rare est appelée adrénochrome.

Et en plus d’avoir des capacités de régénération miraculeuses scientifiquement testées dans le rajeunissement des tissus humains, la restauration de la réactivité nerveuse et de la fonction cognitive, l’adrénochrome détient un statut quasi mythique comme le Calistoga

« Fontaine de jouvence » substance d’immortalité pour l’élite mondiale, Le Graal impie des adeptes de la pédophilie luciférienne qui règnent parmi nous.

La récolte et l’acquisition d’adrénochromes est le POURQUOI de tout le reste dans le domaine émergent et pervers des actes inqualifiables de trafic sexuel d’enfants, enlèvement, exploitation abusive et même sacrifice d’enfants par l’élite mondiale.

Et tout cela est en train de sortir.

8 – Qu’est-ce que l’adrénochrome ?

L’adrénochrome est le puissant précurseur hormonal de l’adrénaline sécrétée par le corps en grande quantité dans les moments de peur intense, de colère ou de danger menaçant la vie.

Son objectif, tel que déterminé par les scientifiques, est à la fois d’optimiser la réponse à l’adrénaline des muscles et des nerfs du corps tout en protégeant les tissus et les organes corporels des rigueurs de la montée d’adrénaline, agissant à la fois comme tampon et optimiseur pour accélérer le mécanisme de combat de réponse de la peur humaine dans les situations de survie.

Il n’y a rien de tel sur terre.

Science de l’adrénochrome

Bien qu’une grande partie des tests cliniques et des conclusions des recherches publiées sur l’adrénochrome, également connu sous le nom d ‘«adrénaline rose» ou adrénaline oxydée, aient été cachés au public, un certain nombre d’études publiées quantifiant les propriétés et capacités de base de la substance se trouvent dans le domaine public.

Très rapidement, les scientifiques ont découvert le pouvoir de l’adrénochrome pour revenir en arrière dans la restauration de la fonction juvénile du corps humain, en particulier du système nerveux et des fonctions glandulaires qui déterminent la rapidité du processus de vieillissement.

Dans de nombreux études scientifiques , l’adrénochrome s’est avéré être une fontaine virtuelle de jouvence pour l’optimisation et l’entretien des tissus humains contre l’apparition du vieillissement.

Le miracle de l’oreille du lapin

Dans une célèbre étude belge publiée en 1946, les cliniciens ont pu utiliser une perfusion d’adrénochrome aqueux pour ramener l’oreille d’un lapin intentionnellement congelée à la vie avec seulement quelques doses permettant aux médecins de restaurer la vascularité et la réponse de stimulation nerveuse aux tissus précédemment nécrosés.

Après avoir rendu les oreilles du lapin nerveuses endommagées et endormies intentionnellement quatre semaines avant l’expérimentation, les médecins ont ensuite prouvé l’hypothèse que l’application d’adrénaline oxydée ou d’adrénochrome avait la capacité de restaurer la réponse nerveuse au stimulus dans la peau endommagée du lapin.

Les résultats ont stimulé la pratique de l’application d’adrénaline sous-cutanée sur les sites d’incision des patients chirurgicaux afin d’accélérer la régénération et la guérison des nerfs.

Dans une étude de 1939, on a découvert que la perfusion d’adrénochrome régénérait et redémarrait le cœur d’une grenouille, ce qui ramenait l’animal à la vie, faisant de l’utilisation d’adrénaline/d’épinéphrine chez les patients victimes d’une crise cardiaque la référence de soins à ce moment précis.

A parts égales entre cure thermale et drogue de fête, la nouvelle des pouvoirs régénérateurs de l’ adrénochrome s’est rapidement répandue dans la communauté scientifique mondiale et dans l’élite mondiale, suscitant une demande massive pour l’utilisation de, loisirs de la substance, quel que soit le mode d’extraction, par les riches, les puissants et les scandaleusement riches qui restent perpétuellement obsédés par la recherche de moyens de prolonger la durée de vie et de prolonger leur emprise sur l’influence et le plaisir terrestres.

L’Extraction d’adrénochrome chez les enfants : Plus jeune est toujours meilleurs.

Comme pour toute autre sécrétion glandulaire et réponse endocrinienne dans le corps humain, la concentration, la puissance et l’abondance du potentiel adrénochrome diminuent avec l’âge.

De plus, une surexposition répétée à l’adrénaline oxydée par l’adrénochrome adulte entraîne des effets secondaires mentaux et physiques néfastes, y compris des crises d’épilepsie, des symptômes parkinsoniens, la schizophrénie et une psychose délirante.

Les praticiens de la thérapie de masse à base d’adrénochrome ont rapidement appris que les enfants étaient la meilleure source d’extraction de l’adrénochrome le plus puissant et que l’adrénochrome juvénile était chimiquement équilibré de manière à réduire les effets secondaires horribles de la version adulte.

Produit supérieur

Le plus jeune est le mieux.

Mais comment amener les enfants à produire et à sécréter les concentrations les plus massives d’adrénochrome dans leur système avant l’extraction ?

La réponse à cette question est un cauchemar mondial de plusieurs décennies d’exploitation psyschosexuelle qui agrippe la planète, poussé par la frénésie d’adrénochrome parmi l’élite mondiale qui travaille toujours frénétiquement pour éviter les ravages du manque d’adrénochrome.

Abus sexuels d’enfants et sacrifice d’enfants: le rituel adrénochrome.

Dans une fusion d’incantation psychospirituelle et scientifique, l’élite mondiale a perfectionné l’utilisation de la torture sexuelle extrême, de la sodomie ritualisée sataniquement et du viol violent d’enfants dans des rituels sexuels de dieu-démon cauchemardesque spécialement conçus pour créer une terreur maximale dans le corps d’un enfant, pour surcharger leur sang avec adrénochrome avant extraction et consommation dans leur rituel sanglant d’immortalité.

Les survivants de ces épreuves ont rapporté avoir été ligotés, bâillonnés, violés pendant des heures et urinés dessus par des adultes en tenue satanique avant d’être forcés d’assister, ou même dans certains cas, d’exécuter le meurtre rituel d’un autre enfant victime comme aboutissement du rite, permettant aux participants adultes d’extraire le sang de la victime pour l’injecter, l’ingérer et de le consommer de bien des manières abominables.

Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Le FBI et le DOJ ferment les yeux sur ce problème depuis des décennies !

Dans un témoignage sous serment, Paul Bonacci, un adolescent résidant dans le célèbre foyer pour enfants sans abri et en difficulté de Boys Town (vilage des garçons), au Nebraska, a décrit avoir été enlevé, transporté par avion de la base aérienne d’Omaha Offutt à Andrews A.F.B., à Washington, et forcé de participer à des rituels sexuels et des orgies similaires à Washington D.C. en tant que victime présumée du réseau de prostitution enfantine de l’Affaire Franklin accidentellement révélé par l’effondrement d’une Banque ‘épargne et de credit’ du Nebraska dans les années 1980 et qui a fait l’objet d’un scandale à la Maison Blanche Reagan, le « Call Boy » (prostitué) de Washington.

Le Washington Post l’a bien nommé « The Bombshell That Didn’t Explode ». (La bombe qui n’a pas explosé)

Dans son témoignage, Bonacci a donné une description précise des systèmes de tunnels et des résidences diplomatiques dans le corridor du fleuve Potomac qu’il n’aurait aucune capacité de connaître ou de décrire sans y avoir été. Bonacci a décrit des soirées sexuelles rituelles avec l’élite des deux partis politiques américains, y compris George HW Bush, dans lesquelles il a été sodomisé pendant des heures par des dizaines d’hommes adultes sous l’influence de drogues, et forcé à avoir des relations sexuelles avec d’autres adolescents garçons et filles avant d’être forcé dans au moins un scénario de tuer un autre garçon comme l’aboutissement du rituel, pour le plus grand plaisir des participants réunis.

Bonacci a passé de nombreux tests de détection de mensonges dans le cadre d’une enquête qui a finalement été interrompue et bloquée par le FBI.

Les accros à l’adrénochrome ne vieillissent pas bien et sont prêts à tout pour se soigner.

Lorsqu’ils n’ont pas une consommation régulière ,leur santé régresse rapidement.

En résumé, alors que des parties du public continueront probablement de nier l’évidence d’un culte pédophile luciférien mondial dédié à la profanation ritualisée de l’innocence de l’enfant pour obtenir plus de puissance à la fois spirituelle et chimique, les signes de vérité apparaissent quotidiennement de manière à rendre les conclusions logique de plus en plus difficiles à éviter.

Le rôle de Jeffrey Epstein en tant que proxénète, arrangeur et organisateur du secteur nord-américain de cette pratique occulte de la magie sexuelle est sur le point de dévoiler toute la vérité sur les plus puissants, les plus visibles, les plus prospères et les plus riches des plus hautes sphères de l’élite mondiale, dont Bill et Hillary Clinton, Huma Abedin et Anthony Weiner, Chelsea Clinton, Kevin Spacey, Jim Carrey, et une liste d’acteurs hollywoodiens et politiques trop vaste pour être publiée.

La récente réponse cryptée de Jake Tapper sur Twitter à des suggestions de l’implosion d’Epstein à venir devrait être plus que suffisante pour susciter la curiosité nécessaire pour commencer votre propre voyage dans la vérité sombre et lascive du monde que beaucoup d’entre nous connaissent depuis longtemps.

« Evergreen ». Nom de code des services secrets d’Hillary Clinton.

Jake est soit surdosé en prévention du suicide à deux balles, soit il sait comme beaucoup d’entre nous que le château de cartes est sur le point de s’effondrer de manière à éliminer les menaces de longue date pour les personnes qui sont enfin prêtes à dénoncer et à témoigner de la vérité.

ADRENOCHROME: The Blood Sacrifice Exposed

Operation-Mongoose-9-696×369

The Elites Super Drug: Adrenochrome

Si tout cela n’est qu’une théorie du complot, pourquoi y a-t-il des brevets ?

Si cela ne suffit pas pour vous convaincre que cette merde est réelle : que diriez-vous que je vous lie à des sites qui la vendent ?

Qu’en est-il des agences gouvernementales officielles qui ont été forcées de reconnaître l’existence par le biais de poursuites en vertu de la loi sur la liberté d’information ?

– Vampiricisme d’adrénochrome

Ce site ne le vend pas seulement, [ILS] expliquent tout le rituel

– Pensez-vous toujours qu’il s’agit d’une théorie du complot ?

Et si je vous disais que le sacrifice d’enfants et la consommation de sang ont lieu depuis si longtemps, que c’est dans la Bible ?

Boire du sang

Lévitique 17:11 à 14

Car l’âme de la chair est dans le sang.

Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il servît d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait l’expiation.

C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël : Que personne d’entre vous ne mange du sang; que l’étranger même qui fait son séjour parmi vous, ne mange point de sang.

Si quelqu’un des enfants d’Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d’eux prend à la chasse un animal ou un oiseau qui se mange, il en versera le sang et le couvrira de poussière.

Car l’âme de toute chair, c’est son sang, qui est en elle.

C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël: Vous ne mangerez le sang d’aucune chair; car l’âme de toute chair, c’est son sang: quiconque en mangera sera retranché.

Sacrifice d’enfant :

Lévitique 18:21

Tu ne livreras aucun de tes enfants pour le faire passer à Moloc, et tu ne profaneras point le nom de ton Dieu. Je suis l’Eternel.

Ézéchiel 16:20 et 21

Tu as pris tes fils et tes filles, que tu m’avais enfantés, et tu les leur as sacrifiés pour qu’ils leur servent d’aliment: n’était-ce pas assez de tes prostitutions ?

Tu as égorgé mes fils, et tu les as donnés, en les faisant passer par le feu en leur honneur.

Lévitique 20:1 à 5

L’Eternel parla à Moïse, et dit: Tu diras aux enfants d’Israël: Si un homme des enfants d’Israël ou des étrangers qui séjournent en Israël livre à Moloc l’un de ses enfants, il sera puni de mort: le peuple du pays le lapidera.

Et moi, je tournerai ma face contre cet homme, et je le retrancherai du milieu de son peuple, parce qu’il a livré de ses enfants à Moloc, souillé mon sanctuaire et profané mon saint nom.

Si le peuple du pays détourne ses regards de cet homme, qui livre de ses enfants à Moloc, et s’il ne le fait pas mourir, je tournerai, moi, ma face contre cet homme et contre sa famille, et je le retrancherai du milieu de son peuple, avec tous ceux qui se prostituent comme lui en se prostituant à Moloc.

Psaume 106:37 et 38

Ils sacrifièrent leurs fils Et leurs filles aux idoles, Ils répandirent le sang innocent, Le sang de leurs fils et de leurs filles, Qu’ils sacrifièrent aux idoles de Canaan, Et le pays fut profané par des meurtres.

Corinthien 10:20

Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons.

Ésaïe 57:3 à 5

Mais vous, approchez ici, fils de l’enchanteresse, Race de l’adultère et de la prostituée !

De qui vous moquez-vous ?

Contre qui ouvrez-vous une large bouche Et tirez-vous la langue ?

N’êtes-vous pas des enfants de péché, Une race de mensonge ?

S’échauffant près des térébinthes, sous tout arbre vert, Égorgeant les enfants dans les vallées, Sous des fentes de rochers ?

Ézéchiel 23:37

Elles se sont livrées à l’adultère, et il y a du sang à leurs mains: Elles ont commis adultère avec leurs idoles; Et les enfants qu’elles m’avaient enfantés, Elles les ont fait passer par le feu Pour qu’ils leur servent d’aliment.

Matthieu 18:6

Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer.

En fournissant à la fois des preuves scientifiques et des brevets, ainsi que des lieux d’achat, nous avons établi que c’est réel.

Nous avons également établi qu’il est fabriqué à partir du sang d’enfants

Alors,,,, laissez-moi vous poser la question à un million de dollars : où vont-ils chercher tous ces enfants ?

Pour répondre à la demande, il faudrait carrément des centaines de milliers d’entre eux !

Désolé les amis, il n’y a pas d’autre moyen de faire ce genre de choses !

Vous êtes déjà réveillés ?

Les Anons en ont parlé.

Une chose que j’ai découverte en faisant des recherches sur les noms en noir d’Epstein, c’est: [ILS] ont tous des Fondations liées aux enfants !

Je pourrais continuer encore et encore, mais je crois avoir prouvé que ce n’est pas une théorie de conspiration !

En conclusion, je ne peux pas insister assez sur le fait que les médias ne feront JAMAIS de rapport à ce sujet !

C’est à nous, le peuple, de faire passer le message !

Leur plus grande peur est que les gens soient réveillés !

S’il y a assez de protestations du public, il faudra qu’elle s’arrête complètement !

Adrenochrome dans les Films

Alice au pays des merveilles.

Monsters et cie.

La mort vous va si bien.

Las Vegas parano.

“Adrenochrome” film fait en 2017.

Orange Mécanique.

Le groupe Konceal a d’ailleurs écrit une chanson à ce sujet dans l’espoir de sensibiliser le public.

Monsters et cie était tout à fait dans le coup. [ILS] nous l’ont mis sous les yeux depuis le début !

Que Dieu protège les Patriotes et s’il vous plaît priez pour les enfants !

N’oubliez jamais : Nous sommes leur seule voix !

L’adrenochrome ou le secret d’une si grande laideur

Dans le film de Terry Gilliam Las Vegas Parano, Johnny Depp campe le personnage du nom de Raoul, consommateur d’adrénochrome.

Son avocat, joué par Benicio del Toro, affirme que cette substance « fait passer de la mescaline pure pour du (pipi de chat) ». Ce qui n’est pas peu dire.

Le dialogue ci-dessous est d’ailleurs tiré de ce même film :

« Savez- vous pourquoi ils torturent et sacrifient des enfants ?

Et si je vous disais qu’il existe un marché de plusieurs milliards de dollars pour une drogue dont vous n’avez jamais entendu parler ?

Un marché pour une drogue que l’on ne trouve que dans le cerveau humain quand l’adrénaline est pompée dans les veines ?

La drogue la plus puissante du monde, l’Adrénochrome. »

Dans le roman de Hunter S. Thompson dont le film Las Vegas Parano est adapté, Raoul explique qu’ « il n’y a qu’une seule source pour ce truc…

Les glandes d’adrénaline d’un corps humain vivant.

Ça ne fonctionne pas si tu le récupères sur un cadavre. »

Dans le livre, les personnages obtiennent l’Adrénochrome des mains d’un sataniste fou, arrêté pour avoir molesté des enfants.

Le pédosatanisme est une réalité que je démontre dans mon ouvrage PEDOSATANISME ET FRANC-MACONNERIE.

De nombreux témoignages dénoncent ainsi de manière infaillible les agissements d’une élite sataniste.

Cette élite est aujourd’hui en déroute pour ne pas écrire en panique totale.

Beaucoup vont ainsi disparaître.

La presse annoncera dans le meilleurs des cas leur mort par le coronavirus.

Ou bien des membres de cette élite seront jugés et condamnés à mort.

En espérant que ce grand nettoyage s’étende en France.

Quoi qu’il en soit et dans le prolongement de cette explication, il est bien étrange que le coronavirus touche surtout cette élite, la même que des accusations désignent comme satanique, à l’instar de la famille d’Angleterre, second haut lieu du satanisme après le Vatican, bien entendu.

Le fils du grand cinéaste Tom Hank, proche du pouvoir américain, a reconnu que son père était sataniste et cannibale.

Tom Hank a été arrêté le mois dernier à Los Angeles

LE CANNIBALE CLUB : Le restaurant de l’élite cannibale de L.A. comprend Katy Perry, Meryl Streep et Chelsea Clinton en tant que membres !

Le menu actuel répertorié sur le site comprend steak de surlonge (viande humaine, brûlé à la flamme 8oz), foie et champignons Pirozhi (« une version russe de pierogies, cuit plutôt que bouilli, avec un remplissage savoureux de champignons sauvages et de foie humain »)

Lasagne au placenta («une lasagne autrement traditionnelle avec une couche de fromage substituée par du placenta haché dans une sauce tomate ancienne, assaisonnée d’ail, d’oignon et d’origan».)

Or, le satanisme de l’élite et le cannibalisme ne sont pas à dissocier.

Le cannibalisme, comme le démontrent les sacrifices incas et autres, sont ceux d’une élite sataniste.

Une élite sataniste qui continue d’exister.

Alors, si les agissements de la Clinton trouble l’observation, dans ce registre de l’Elite sataniste, nous constatons des visages soudainement vieillis.

Ces visages qui paraissaient jouir d’une jeunesse éternelle se sont tout à coup recouverts en quelques jours d’une laideur effroyable.

C’est le cas de Céline Dion, dont un clip et la gestuelle font curieusement appel à des codes illuminati.

Comme le coronavirus, la pseudo-élite des Untermenschen, la même qui fait la visée des accusations pédosatanistes, parait souffrir à présent de troubles qui l’on observe uniquement chez les satanistes et les cannibales.

Concernant l’adrénochrome, cette drogue, la plus forte, que Satan réserve à ses plus grands serviteurs, garantit une jeune éternelle.

Mais, quand cette source est tarie, c’est un autre masque qui prend place, celui de la laideur la plus horrible.

Une première peine du prince des Ténèbres, le plus grand des menteurs, avant de garantir l’enfer à ses fervents fidèles.

LIEU DE CULTE : LE CLUB SATANISTE BOHEMIAN GROUVE

Bohemian Grove : les Illuminati se rencontrent pour des rituels Sataniques

Le culte sataniste qui a colonisé l’humanité se réunit tous les Juillet à Bohemian Grove, à 80 miles au nord de San Francisco.

Plus de 2000 membres – l’élite politique, sociale, culturelle et militaire du monde – se réunissent pour des rituels sataniques, y compris éventuellement des sacrifices humains.

Ils se réunissent là-bas depuis les années 1880.

Selon « Treee », une jeune femme de Las Vegas qui prétend avoir des contacts à l’intérieur du club secret, un sacrifice rituel de Marie-Madeleine a lieu le mardi 21 Juillet, et le sacrifice rituel de Jésus-Christ se tiendra le mercredi 22 Juillet.

Un corps humain ou son effigie est brûlée devant un grand hibou symbolisant Moloch, le dieu païen cananéen.

Alex Jones a filmé une cérémonie similaire, appelé « Cremation of Care » le 15 juillet 2000.

Le sacrifice, chacun de leurs rituels implique le sexe.

LES SATANISTES ET LEURS PERVERSIONS

Il y a des preuves plus solides que les membres du Grove sont des satanistes.

Alex Jones souligne dans son film que le programme officiel du « Cremation of Care » montre le corps d’un bébé en train d’être dévoré par les flammes.

Un montage de photos sur YouTube prises sur la propriété d’un membre du Bohemian Grove laisse peu de doute que des pratiques satanistes graves aient lieu.

Une des photos montre un cadavre, sans doute un sacrifice humain.

Quant à la perversion, commençons par le trivial. En 1978, le club fait valoir devant un tribunal qu’il ne devrait pas avoir à embaucher du personnel féminin parce que les membres du Grove « urinent en plein air sans même l’utilisation de toilettes rudimentaires et que la présence des femmes altérerait le comportement des membres du club. »

C’est donc une enclave entièrement masculine. Richard Nixon a été entendu sur les bandes du Watergate le décrivant comme « la chose la plus dégoutante que vous puissiez jamais imaginer, cette foule de San Francisco qui va là-bas, c’est juste terrible !

Je veux dire, je ne serrerai pas la main de quiconque à San Francisco. »

Dans le scandale dissimulé de Franklin en 1989, Paul A. Bonacci a affirmé qu’il avait été enlevé et transporté au Grove par le leader républicain Lawrence King et avait été contraint à des actes sexuels avec d’autres garçons.

Dans le chapitre 18 de «The Tranceformation of America» Cathy O’Brien écrit : «J’ai été programmé et équipé pour fonctionner dans toutes les chambres à Bohemian Grove afin de compromettre des cibles spécifiques que le gouvernement vise en fonction de leurs perversions personnelles.

« N’importe quoi, n’importe quand, n’importe où avec n’importe qui était mon mode de fonctionnement au Grove.

Je ne prétends pas comprendre la fonction complète de ce cloaque servant de terrain de jeu politique sur d’autre base que ma propre perception limitée à mon propre domaine d’expérience.

Mon intuition est que Bohemian Grove sert ceux qui inaugure le Nouvel Ordre Mondial à travers le contrôle mental, et se compose principalement de la plus haute mafia et des responsables gouvernementaux américains.

«Je n’utilise pas le terme «plus haute» à la légère, car des quantités importantes de médicaments sont consommées là-bas.

Le «Monarch Project» d’esclaves à l’esprit contrôlé est régulièrement mis en place là-bas pour répondre à l’objectif principal du club : véhiculer la perversion.

Le Bohemian Grove serait utilisé à des fins récréatives, en fournissant un environnement sûr pour que des individus politiquement influents et fortunés s’adonnent à la « fête » sans retenue.

La seule activité qui y est effectué porte sur la mise en œuvre du Nouvel Ordre Mondial, par le biais de la prolifération du contrôle mental par des atrocités, donnant à l’endroit une atmosphère «franc-maçonne secrète».

La seule pièce où les discussions d’affaires sont autorisées est le petit salon sombre dénommé affectueusement et de manière appropriée le métro.

« Mon rôle au Grove était de nature sexuelle, et donc mes perceptions se limitaient au point de vue d’un esclave sexuel.

Comme un moyen efficace de contrôle pour assurer la prolifération indétectable de leurs indulgences perverses, les esclaves comme moi étaient soumis à des rituels traumatiques.

Je savais que chacune de mes respirations pouvait être la dernière, que la menace de la mort rôdait dans chaque ombre.

Les esclaves d’un âge avancé ou dont la programmation échoue sont assassinés de manière sacrificielle « au hasard » dans le parc boisé de Bohemian Grove, et j’ai senti qu’il s’agissait « tout simplement d’une question de temps avant que ne vienne mon tour. »

Des rituels avaient lieu près d’un monument de béton géant, le hibou, sur les rives de, ironiquement, la rivière de Russie (rushin).

Ces rituels sexuels occultes proviennent de la conviction scientifique que le contrôle mental des esclaves nécessite un traumatisme pour assurer le cloisonnement sévère de la mémoire, et non une motivation spirituelle.

«Mes propres menaces de mort furent instillées lorsque j’ai assisté à la mort sacrificielle d’une jeune victime brune avec qui je fus chargé d’avoir des relations sexuelles, comme si ma vie en dépendait.

On m’a dit : la prochaine victime du sacrifice pourrait être vous.

Chaque fois que vous vous y attendez le moins, le hibou peut vous consommer.

Préparez-vous, et restez prête.

«Être prête» signifie d’être totalement influençable, c’est à dire, «dans mes petits souliers» dans l’attente de leurs ordres.»

IMPLICATIONS

Le Juge de la Cour Suprême Sonia Sotomayor est une membre du « Club du Belize », l’équivalent féminin de Bohemian Grove.

Le tableau qui se dessine est que l’élite mondiale est choisie en vertu d’être sexuellement et moralement compromise afin qu’ils obéissent aux préceptes kabbalistes des banquiers centraux.

Je suis désolé pour les personnes innocentes pensant qu’Oussama ben Laden était responsable du 11/09, que les médias disent la vérité et que nous vivons dans un pays libre.

Nous vivons dans un monde conçu et contrôlé par les banquiers centraux satanistes selon le modèle des «Protocoles des Sages de Sion ».

Nous sommes harcelés par le terrorisme, la guerre, les crises financières et les virus tout comme les protocoles l’avaient promis.

Le but est de nous faire lever les bras et accepter un gouvernement mondial, qui est un euphémisme pour la tyrannie bancaire.

Que cela concerne le changement climatique, les guerres, le renflouement des banques ou les «lois contre la haine», il y a de moins en moins de distinction entre la perversité au quotidien des banquiers Illuminati et les actions de notre gouvernement.

Bohemian Grove est une preuve de plus que notre leadership naturel a été remplacé par des satanistes et des pervers.

Nous ne serons pas pris au sérieux aussi longtemps que nous permettons à ces imposteurs de nous contrôler.

Les gouvernements doivent renier la «dette» qui a été créée sur du vent, nationaliser les banques centrales, et reprendre le contrôle de notre propre crédit.

Nous devons nous assurer que toutes les campagnes politiques sont financées par l’État.

Les médias et les cartels du divertissement doivent être brisés et redistribués.

Les banquiers centraux et leurs valets doivent être bannis ou la race humaine est vouée une dégradation encore plus profonde